Retour à l'article normal

SE-UNSA 62


 Par SE-UNSA 62

ISAE : les professeurs des écoles s’impatientent

 

Quelques jours seulement après son lancement, la pétition du SE-Unsa revendiquant l’augmentation de l’ISAE* a recueilli plus de 20.000 signatures. Signe de l’impatience des professeurs des écoles à voir cette indemnité atteindre enfin les 1.200 euros de l’ISOE du second degré.
Deux ans après sa création, aucune perspective d’augmentation n’est en vue. Il faut pourtant avancer sur cette mesure de simple équité avec les autres professeurs.  Pour les enseignants des écoles, recrutés au même niveau de qualification que leurs homologues du second degré, rien ne justifie ce décalage.
Quel que soit leur niveau d’intervention, les enseignants exercent un même métier qui mérite une reconnaissance et une rémunération comparables.
Les professeurs des écoles paient aujourd’hui le désintérêt de la Nation pour son école primaire. Laissée en jachère durant des années, elle commence enfin à retrouver crédit aux yeux des politiques et de la rue de Grenelle dans le cadre de la Refondation. Mais ceux qui la font vivre continuent de se sentir déconsidérés.
Il y a maintenant urgence à tracer des perspectives pour que l’ISAE atteigne enfin 1200 euros. Pour le SE-Unsa, il est temps de passer des paroles aux actes.

(*) ISAE : indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves
(*) ISOE: indemnité de suivi et d’orientation des élèves

Retrouvez la pétition du SE-Unsa

Paris, le 9 septembre 2015

Christian CHEVALIER
Secrétaire Général

Contact presse : Brigitte Biardoux 01 44 39 23 93 brigitte.biardoux@se-unsa.org