SECTION SE-Unsa du PAS DE CALAIS - 1 PLACE DE MARSEILLE - 62000 ARRAS
Tél. 03 21 71 18 97 - 62@se-unsa.org

 
Rythmes : le rapport du comité de suivi national est tombé
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Des chiffres

  • Fonctionnement sur la base du décret Peillon : 87% d'écoles dont 19% de dérogations avec 2% de classe le samedi matin.
  • Fonctionnement dans un cadre expérimental (décret Hamon) : 13% des écoles avec le vendredi après-midi libéré pour 7%, jeudi après-midi pour 3%, mardi après-midi pour 2% et lundi après-midi pour 1%.

Des remarques qualitatives

  • Les impératifs d’organisation liés aux activités périscolaires ont souvent été prépondérants dans les choix opérés. Quant à l’opérationnalité des PEDT (Projets éducatifs territoriaux), dans les cas dérogatoires notamment, elle reste à évaluer. La nouvelle circulaire à ce sujet (parue en janvier) tend à impulser une généralisation de ceux-ci.
  • Le rapport du comité met en exergue une appropriation de cette réforme par l’ensemble des acteurs, tout en n’ignorant pas des dysfonctionnements. Coexistent des points positifs mais aussi la nécessité d’opérer des modifications pour que cette réforme soit au service de la réussite de tous les élèves.

 

Points de satisfaction

Points de vigilance

˃ Implication forte des IEN et des équipes académiques dans la mise en œuvre, pour créer du lien

˃ Attention soutenue des élèves le matin appréciée par les enseignants, évolution des pratiques pédagogiques grâce à la matinée supplémentaire

˃ Concertation plutôt existante avec mise en place progressive de systèmes de suivi permanents

˃ Réforme mieux comprise quand il y a inscription dans des politiques éducatives déjà initiées, recherche de qualité éducative des territoires

˃ Rôle important des coordonnateurs au niveau des collectivités. Conditions de formation des personnels améliorées.

˃ Aide financière des CAF aux collectivités dans le cadre de la réforme ou plus largement des politiques d’enfance et jeunesse (mise en œuvre de projets, réalisation de diagnostics)

˃ Attention des élèves plus fugitive (énervement, fatigue) l’après-midi, notamment en maternelle (temps de sieste tronqués et transitions brutales)

˃ L’appropriation des nouveaux emplois du temps par les équipes reste à améliorer

˃ Reconnaissance nécessaire du temps pris par la direction, du partage du temps et des espaces

˃ Passage d’une fonction à une autre parfois délicate pour les ATSEM

˃ Rôle des APC parfois faussé quand la plage horaire est identique à celle des TAP (utilité pédagogique remise en cause). Rappel du niveau de décision (proposition par conseil des maîtres, validation par IEN)

˃ Difficultés de gestion des personnels avec des durées de journées différentes d’une école à l’autre (temps partiels, remplacements, etc.)

˃ Impact des contraintes liées aux transports et budgétaires sur les activités périscolaires

˃ Manque de lisibilité dans le financement des CAF, cadre réglementaire parfois perçu comme inadapté

˃ Péri et extra scolaire en cours de redéfinition par le ministère de la Jeunesse et des Sports pour aider les communes dans l’accueil des loisirs

˃ Difficultés de recrutement de personnels qualifiés par les collectivités territoriales (réflexion autour du BAFA et la pertinence de modules Education nationale)

˃ Qualité des activités très variables

˃ Demande de la pérennisation du fonds de soutien pour éviter la réorientation des budgets communaux au détriment des accueils et des séjours de vacances ou autres interventions sur le temps de classe

˃ Rendre obligatoires les comités de suivi pour que la concertation ne soit pas qu’un affichage

˃ Articulation entre périscolaire et scolaire primordiale (mobilisation des associations complémentaires de l’enseignement public)

 

Thématiques d’études futures retenues par le comité de suivi

  • APC et TAP : articulation, complémentarité
  • Impact de l’évolution de l’organisation hebdomadaire des enseignements sur les apprentissages
  • Co-éducation : quelle évolution ? Quelle appropriation ?

 

Pour partager ce qui se passe dans votre école, pensez à témoigner sur notre blog : http://notremetier.se-unsa.org/

Vous rencontrez des difficultés dans votre école, contactez Julie DUHAMEL au 06 84 83 45 72‬ ou par mail à julie.duhamel@seunsa62.fr

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir