SECTION SE-Unsa du PAS DE CALAIS - 1 PLACE DE MARSEILLE - 62000 ARRAS
Tél. 03 21 71 18 97 - 62@se-unsa.org

 
Articulation vie pro/vie perso : le SE-Unsa interpelle la Ministre
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

« Très compliquĂ© de laisser le boulot au boulot, dans ce mĂ©tier ». Ce commentaire d’une collègue rĂ©sume bien la problĂ©matique que rencontrent nos collègues au quotidien dans l'exercice de leur mĂ©tier. Certes, le manque de cĂ©sure nette entre la sphère privĂ©e et la sphère professionnelle, inhĂ©rent au mĂ©tier d’enseignant, n’est pas nouveau. Mais ce qui apparaĂ®t comme une libertĂ©, une flexibilitĂ© du cadre spatio-temporel de notre activitĂ© a comme dĂ©faut une permĂ©abilitĂ© importante des temps de vie.

L’activité hors présentiel (d’élèves) s’accroît (et la charge de travail avec) ; le grignotage du professionnel sur le privé gagne sans cesse du terrain compliquant la vie des enseignants et altérant considérablement la qualité de vie globale au travail. En effet, la sphère privée est devenue la seule variable d’ajustement à laquelle les enseignants (et singulièrement les enseignantes qui représentent près de 70% de la profession) ont recours pour absorber les contraintes professionnelles multiples auxquelles ils doivent faire face et qu’il n’est matériellement pas possible de gérer sur le temps de service.

L'enseignante, une salariée comme les autres

Aussi surprenant que cela puisse paraître pour l’opinion publique, l’enseignante est devenue une salariée comme les autres : elle a du mal à jongler entre son job et sa famille, entre ses obligations professionnelles et ses contraintes personnelles, entre les enfants des autres et les siens. Le mythe du métier « woman friendly » (conciliable par définition avec la gestion de la sphère familiale, cadre horaire idéalement compatible avec la prise en charge de ses enfants voie de ses proches dépendants) s’effrite. Comme l’analyse Dominique Cau-Bareille, maître de conférences en ergonomie et qui a accepté de répondre à nos questions, « ce travail d’articulation des sphères de vie, qui relève d’une véritable activité de contorsionniste, en particulier chez les femmes, n’est pas sans conséquences ».

Quelles sont ces conséquences ?

Nos collègues l’expriment très bien dans leurs tĂ©moignages Ă  l'enquĂŞte Â«800 000 enseignants, et moi et moi et moi» et au sondage Â«articulation des temps de vie» que nous avons menĂ©s, «l’équilibrisme» n’est pas neutre :

• Par rapport à la carrière et aux conditions de travail
→ incidence sur les trajectoires professionnelles : les femmes sont plus souvent amenées à refuser ou du mlins différer une évolution professionnelle donc accèdent moins facilement aux postes à responsabilité (cf. infographie)
→ des temps partiels plus ou moins subis (pour pouvoir mieux gérer vie professionnelle et vie personnelle) et des congés parentaux plus importants (cf. infographie) or cela a des conséquences sur l’avancement et sur les droits à pension
→ un temps de travail qui paraît élastique et qui dépasse allègrement les 39h certaines semaines (cf. infographie).
• Par rapport à la qualité de vie au travail : démotivation, stress, irritabilité, culpabilité de ne pas pouvoir tout mener de front ; sentiment d’émiettement, de parcellisation de son activité. Cela peut aller jusqu’à une perte d’estime de soi et agit à terme sur la santé mentale et physique de nos collègues

Un manque de reconnaissance qui pèse

Les enseignants estiment subir une double-peine car au-delà du manque de reconnaissance de la part de l’institution dont ils souffrent, ils ont à faire face à des clichés qui ont encore la dent dure sur le travail enseignant. Aux yeux de l’opinion publique et parfois même de leurs proches, le métier d’enseignant est encore auréolé de tous les avantages et justement sur cette dimension du temps, de la disponibilité. Or, comme le dit très justement Julie Jarty, sociologue et maître de conférences, « la faible visibilité des activités pèse sur la construction de la légitimité professionnelle ».

Le SE-Unsa agit

Nous, enseignants de l’Unsa, représentants du personnel, avons la responsabilité de :
• faire connaître cette situation
• pousser l’employeur à agir
En effet, pour nous, une articulation harmonieuse (ou du moins sereine) entre vie personnelle et vie professionnelle est un paramètre de la qualité de vie au travail, au même titre que les conditions ou le climat de travail.

Pour trouver une rĂ©ponse Ă  ces difficultĂ©s, le SE-Unsa, syndicat utile, interpelle la Ministre et lui propose 8 leviers pour amĂ©liorer l'Ă©quilibre des temps de vie chez les enseignants et personnels d'Ă©ducation et d'orientation .

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir