SECTION SE-Unsa du PAS DE CALAIS - 1 PLACE DE MARSEILLE - 62000 ARRAS
Tél. 03 21 71 18 97 - 62@se-unsa.org

 
Concours CRPE
Article publié le jeudi 4 novembre 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Pour enseigner dans une école maternelle ou élémentaire, il faut obtenir le concours du CRPE, concours de recrutement de professeurs des écoles. Il s’agit d’un concours académique, soumis à des conditions d’accès.


Formats des concours

Selon son parcours antérieur, plusieurs formats de concours sont proposés. Ils s’adressent donc à des publics parfois distincts et exigent des conditions d’inscriptions différentes.

Les concours externes

Depuis la rentrée 2022, ils s’adressent aux détenteurs d’un master 2 (ou un équivalent) au plus tard à la date des résultats d’admissibilité.
Concours externe PsyEN : il s’adresse aux titulaires d'une licence de psychologie et inscrits en 2ème année de master de psychologie.

Les concours internes

Il concerne certaines personnes qui ont déjà travaillé dans la fonction publique, qui peuvent justifier de trois ans d'exercice de service public et qui détiennent une licence (ou équivalent).
Concours internes PsyEN : il s’adresse aux titulaires d'une licence de psychologie et inscrits en M2 de psychologie ou aux titulaires d'un master de psychologie qui ont déjà travaillé dans la fonction publique et qui peuvent justifier d'exercice de service public.

Les troisièmes concours (hors concours PsyEN)

Il est accessible à tous ceux qui ont au moins cinq ans d’expériences professionnelles dans le secteur privé, sans condition de diplôme.

Conditions d’accès à la fonction publique

Au-delà des conditions d’inscriptions spécifiques à chacun des concours, ces derniers exigent aussi des conditions d’inscriptions générales d’accès à la fonction publique :

  • PossĂ©der la nationalitĂ© française ou ĂŞtre ressortissant d'un État membre de l'Union europĂ©enne, d’un État partie Ă  l'accord sur l'Espace Ă©conomique europĂ©en, de la PrincipautĂ© d’Andorre, de la ConfĂ©dĂ©ration suisse ou de la PrincipautĂ© de Monaco
  • Jouir de vos droits civiques et ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions d’enseignant
  • Etre en position rĂ©gulière au regard des obligations du service national
  • Justifier des conditions d'aptitude physique requises

Collègue en situation de handicap

L’aménagement des épreuves permet, en fonction de la nature du handicap, d'adapter la durée des épreuves ou d'apporter une aide humaine et technique nécessaire au candidat dont les moyens physiques sont diminués. Il n’est pas accordé automatiquement. Vous devez faire votre demande au moment de l’inscription en contactant le rectorat de votre académie qui vous remettra un dossier à remplir.
En cas de réussite au concours et avant votre nomination, vous serez convoqué pour une visite médicale auprès d'un médecin agréé compétent en matière de handicap. Il se prononcera sur votre aptitude physique et sur la compatibilité de votre handicap avec les fonctions d’enseignant.

DĂ©roulement du concours

Le concours se dĂ©roule en deux Ă©tapes : l’admissibilitĂ© et l’admission. 

Il est composé de trois épreuves écrites d’admissibilité et de deux épreuves orales d’admission.

Pour l’admissibilité

1. Epreuve écrite disciplinaire de français

L'épreuve prend appui sur un texte (extrait de roman, de nouvelle, de littérature d'idées, d'essai, etc.) d'environ 400 à 600 mots. Elle comporte trois parties :

  • Une partie consacrĂ©e Ă  l'Ă©tude de la langue, permettant de vĂ©rifier les connaissances syntaxiques, grammaticales et orthographiques du candidat
  • Une partie consacrĂ©e au lexique et Ă  la comprĂ©hension lexicale
  • Une partie consacrĂ©e Ă  une rĂ©flexion suscitĂ©e par le texte Ă  partir d'une question posĂ©e sur celui-ci et dont la rĂ©ponse prend la forme d'un dĂ©veloppement prĂ©sentant un raisonnement rĂ©digĂ© et structurĂ©

L'épreuve est notée sur 20. Une note globale égale ou inférieure à 5 est éliminatoire. Durée : trois heures ; coefficient 1.

2. Epreuve écrite disciplinaire de mathématiques

L'épreuve est constituée d'un ensemble d'au moins trois exercices indépendants, permettant de vérifier les connaissances du candidat. L'épreuve est notée sur 20. Une note globale égale ou inférieure à 5 est éliminatoire. Durée : trois heures ; coefficient 1.

3. Epreuve Ă©crite d'application

L'épreuve a pour objectif d'apprécier la capacité du candidat à proposer une démarche d'apprentissage progressive et cohérente. Le candidat a le choix au début de l'épreuve entre trois sujets portant respectivement sur l'un des domaines suivants :

  • Sciences et technologie
  • Histoire et gĂ©ographie, enseignement moral et civique 
  • Arts

Le candidat dispose d'un dossier comportant notamment des travaux issus de la recherche et des documents pédagogiques. Le candidat est amené à montrer dans le domaine choisi une maîtrise disciplinaire en lien avec les contenus à enseigner et à appliquer cette maîtrise à la construction ou à l'analyse de démarches d'apprentissage. Durée : trois heures ; coefficient 1.

Sciences et technologie

L'épreuve consiste en la conception et/ou l'analyse d'une ou plusieurs séquences ou séances d'enseignement à l'école primaire (cycle 1 à 3), y compris dans sa dimension expérimentale. Elle peut comporter des questions visant à la vérification des connaissances disciplinaires du candidat. L'épreuve est notée sur 20. Une note globale égale ou inférieure à 5 est éliminatoire.

Histoire, géographie, enseignement moral et civique

Au titre d'une session, la commission nationale compétente mentionnée à l'article 12 détermine deux composantes parmi les trois enseignements suivants : histoire, géographie, enseignement moral et civique. L'épreuve consiste en la conception et/ou l'analyse d'une ou plusieurs séquences ou séances d'enseignement à l'école primaire (cycle 1 à 3). Elle peut comporter des questions visant à la vérification des connaissances disciplinaires du candidat. L'épreuve est notée sur 20. Une note globale égale ou inférieure à 5 est éliminatoire.

Arts

Au titre d'une session, la commission nationale compétente mentionnée à l'article 12 détermine deux composantes parmi les trois enseignements suivants : éducation musicale, arts plastiques, histoire des arts. L'épreuve consiste en la conception et/ou l'analyse d'une ou plusieurs séquences ou séances d'enseignement à l'école primaire (cycle 1 à 3). Elle peut comporter des questions visant à la vérification des connaissances disciplinaires du candidat. L'épreuve est notée sur 20. Chaque composante est notée sur 10 points. Une note globale égale ou inférieure à 5 est éliminatoire.

Pour l’admission

1. Epreuve de leçon

L'épreuve porte successivement sur le français et les mathématiques. Elle a pour objet la conception et l'animation d'une séance d'enseignement à l'école primaire dans chacune de ces matières, permettant d'apprécier la maîtrise disciplinaire et la maîtrise des compétences pédagogiques du candidat. Le jury soumet au candidat deux sujets de leçon, l'un dans l'un des domaines de l'enseignement du français, l'autre dans celui des mathématiques, chacun explicitement situé dans l'année scolaire et dans le cursus de l'élève. Afin de construire le déroulé de ces séances d'enseignement, le candidat dispose en appui de chaque sujet d'un dossier fourni par le jury et comportant au plus quatre documents de nature variée : supports pédagogiques, extraits de manuels scolaires, traces écrites d'élèves, extraits des programmes… Le candidat présente successivement au jury les composantes pédagogiques et didactiques de chaque leçon et de son déroulement. Chaque exposé est suivi d'un entretien avec le jury lui permettant de faire préciser ou d'approfondir les points qu'il juge utiles, tant sur les connaissances disciplinaires que didactiques. Durée de préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure (français : trente minutes, l'exposé de dix à quinze minutes est suivi d'un entretien avec le jury pour la durée restante impartie à cette première partie ; mathématiques : trente minutes, l'exposé de dix à quinze minutes est suivi d'un entretien avec le jury pour la durée restante impartie à cette seconde partie). Coefficient 4. L'épreuve est notée sur 20. La note 0 est éliminatoire.

2. Epreuve d'entretien

L'épreuve comporte deux parties. La première partie (trente minutes) est consacrée à l'éducation physique et sportive, intégrant la connaissance scientifique du développement et la psychologie de l'enfant. Le candidat dispose de trente minutes de préparation. A partir d'un sujet fourni par le jury, proposant un contexte d'enseignement et un objectif d'acquisition pour la séance, il revient au candidat de choisir le champ d'apprentissage et l'activité physique support avant d'élaborer une proposition de situation(s) d'apprentissage qu'il présente au jury. Cet exposé ne saurait excéder quinze minutes.
Il se poursuit par un entretien avec le jury pour la durée restante impartie à cette première partie. Cet entretien permet d'apprécier d'une part les connaissances scientifiques du candidat en matière de développement et la psychologie de l'enfant, d'autre part sa capacité à intégrer la sécurité des élèves, à justifier ses choix, à inscrire ses propositions dans une programmation annuelle et, plus largement, dans les enjeux de l'EPS à l'école.

La seconde partie (trente-cinq minutes) porte sur la motivation du candidat et son aptitude à se projeter dans le métier de professeur au sein du service public de l'éducation. Elle comporte un premier temps d'échange d'une durée de quinze minutes débutant par une présentation, d'une durée de cinq minutes maximum, par le candidat des éléments de son parcours et des expériences qui l'ont conduit à se présenter au concours en valorisant ses travaux de recherche, les enseignements suivis, les stages, l'engagement associatif ou les périodes de formation à l'étranger. Cette présentation donne lieu à un échange avec le jury pendant dix minutes. La suite de l'échange, d'une durée de vingt minutes, doit permettre au jury, au travers de deux mises en situation professionnelle, l'une d'enseignement, la seconde en lien avec la vie scolaire, d'apprécier l'aptitude du candidat à :

  • S'approprier les valeurs de la RĂ©publique, dont la laĂŻcitĂ©, et les exigences du service public (droits et obligations du fonctionnaire dont la neutralitĂ©, lutte contre les discriminations et stĂ©rĂ©otypes, promotion de l'Ă©galitĂ©, notamment entre les filles et les garçons, etc.)
  • Faire connaĂ®tre et faire partager ces valeurs et exigences

Le candidat admissible transmet préalablement une fiche de candidature. Durée totale de l'épreuve : une heure et cinq minutes. Coefficient 2. L'épreuve est notée sur 20. Chaque partie est notée sur 10 points. La note 0 obtenue à l'une ou l'autre des deux parties est éliminatoire.

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir