SECTION SE-Unsa du PAS DE CALAIS - 1 PLACE DE MARSEILLE - 62000 ARRAS
Tél. 03 21 71 18 97 - 62@se-unsa.org

 
Compte rendu du CTSD Carte scolaire du 12 février 2021
Article publié le vendredi 12 février 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Monsieur l’Inspecteur d’académie,

Mesdames et Messieurs les membres de ce CTSD,

La carte scolaire pour la rentrée 2021 se déroule dans un contexte de crise sanitaire toujours extrêmement tendu et anxiogène, avec un protocole sanitaire renforcé qui entraîne un plus grand nombre de fermetures de classes tant maternelles qu’élémentaires.

Les équipes sont à bout de souffle, se réadaptant à chaque nouvelle évolution de la situation sanitaire.

Les enseignants, les élèves et leurs familles sont en souffrance, dans certaines écoles on assiste à une hausse des violences intra familiales.

Chaque semaine s’annonce dĂ©cisive au regard de l’évolution de la crise sanitaire et des dĂ©cisions plus ou moins difficiles qui pourraient en dĂ©couler, mais les semaines dĂ©cisives se succèdent sans annonces particulières et il en sera vraisemblablement ainsi jusqu’aux vacances de fĂ©vrier. 

La suspension de la journĂ©e de carence a Ă©tĂ© prononcĂ©e du 15 janvier jusqu’au 31 mars 2021. Or, nous le savons, après cette date l’épidĂ©mie ne sera pas Ă©radiquĂ©e. 

Aussi l’UNSA éducation revendique la suspension du jour de carence jusqu’à la fin de l’épidémie et au-delà que ce dispositif, injuste et inefficace et que nous dénonçons depuis 2017, soit définitivement abrogé.

Notre acadĂ©mie va ĂŞtre expĂ©rimentale au niveau de la mise en place des CLA. Ces contrats locaux d’accompagnement prĂ©figureront-ils de la future carte des REP ? L’expĂ©rimentation se gĂ©nĂ©ralisera-t-elle ? De nombreuses interrogations sur les moyens allouĂ©s et sur le vĂ©ritable objectif de cette expĂ©rimentation nous invitent Ă  la prudence, voire Ă  la mĂ©fiance.

Au SE-Unsa, nous rappelons notre volonté d’une politique d’éducation prioritaire au caractère national.

Passons maintenant au plan dĂ©partemental, oĂą nous remercions tout d’abord les services pour les documents fournis, très prĂ©cis et de grande qualitĂ©, et les Ă©changes constructifs que nous avons avec eux.

En prévision de la rentrée 2021, notre département se voit doté de 20 postes, bien peu au regard des 120 postes alloués à notre académie.

D’autant plus que la presque totalitĂ© de ces crĂ©ations ira Ă  l’augmentation des dĂ©charges de direction, pour laquelle aucune dotation extĂ©rieure n’est prĂ©vue. 

Cette carte scolaire 1er degrĂ© se fait au dĂ©triment de celle du 2e degrĂ©, qui se voit supprimer des postes tout en ayant une hausse d’effectifs, dĂ©gradant ainsi les conditions d’enseignement. Oui la prioritĂ© est donnĂ©e au 1er degrĂ© depuis plusieurs annĂ©es, et nous nous fĂ©licitons de ces moyens accordĂ©s mais contrairement Ă  ce que se passait sous l’ancienne lĂ©gislature, c’est bien en pĂ©nalisant certains Ă©lèves que l’on en finance d’autres. 194 postes supprimĂ©s Ă  la rentrĂ©e prochaine pour le second degrĂ© en est une nouvelle fois la preuve. Ceci est d’autant plus dommageable dans un dĂ©partement avec ces caractĂ©ristiques sociales comme le nĂ´tre.

Il a Ă©tĂ© fait rĂ©fĂ©rence lors du groupe de travail CTSD Ă  l’IPS (Indice de position sociale). 

Cet outil est dĂ©jĂ  utilisĂ© dans le 2e degrĂ©, mais en ce qui nous concerne, nous l’avons vraiment dĂ©couvert cette annĂ©e.

Nous actons cet indicateur qui deviendra central lors des futures cartes scolaires et il sera nécessaire, de notre point de vue, d’expliciter en amont les éléments qu’il recoupe et où le trouver.

Concernant l’école inclusive, il est temps que la tendance s’inverse concernant les RASED qui ont été fragilisés ces dernières années alors qu’ils jouent un rôle très important dans le traitement de la grande difficulté, qui plus est dans cette période, où la rupture scolaire a précisément touché avant tout les plus précaires et les plus en difficulté dans les apprentissages. Actuellement, les RASED n’arrivent pas à répondre aux demandes qui augmentent par rapport au mal-être des enfants, bien souvent les plus fragiles.

Les mesures en ASH sont très consĂ©quentes cette annĂ©e, et peu lisibles au regard du nombre de mesures annoncĂ©es. 

Nous revendiquons la prise en compte de la totalitĂ© des effectifs des Ă©lèves scolarisĂ©s en ULIS, ce qui est tout Ă  fait cohĂ©rent avec l’inclusion totale qui est maintenant dans la grande majoritĂ© des situations la règle.  

Nous approuvons par ailleurs la création de cinq postes d’enseignants référents.

Nous nous inquiĂ©tons du devenir des jeunes scolarisĂ©s Ă  l’IME la passerelle de Lens, le dispositif SESSAD n’ayant pas Ă©tĂ© retenu. OĂą ces jeunes seront-ils scolarisĂ©s ?  

Enfin, une Ă©tude du CNESCO concernant la formation continue des enseignants vient de paraĂ®tre. MĂŞme si ces dernières annĂ©es, on note une augmentation du taux de participation Ă  des actions de formation continue, les enseignants français sont moins nombreux que l’ensemble des enseignants de l’OCDE Ă  penser que les activitĂ©s de formation continue qu’ils ont suivies ont eu un impact positif sur leurs pratiques (71 % contre 82 % dans l’OCDE). Il Ă©tait donc essentiel que les brigades de remplacement formation continue soient maintenus, ce qui sera le cas dans notre dĂ©partement et ce que nous approuvons.   

Merci de votre attention,

Florence Ferfaille

Informations diverses

-       20 postes sont attribuĂ©s Ă  la rentrĂ©e 2021 pour le Pas de Calais. La baisse dĂ©mographique des Ă©lèves se poursuit avec une perte envisagĂ©e Ă  – 3200 Ă©lèves.

-       L’amĂ©lioration du rĂ©gime de dĂ©charge des directions est estimĂ©e Ă  18 ETP pour notre dĂ©partement.

-       104 fermetures et 91 ouvertures ont Ă©tĂ© actĂ©es.

-       Actuellement, 9 postes de RASED ex-option E et 2 postes ex-option G sont vacants.

-       L’IPS (= Indice de Position Sociale) fera partie intĂ©grante des critères d’étude des prochaines cartes scolaires dans le 1er degrĂ© (en particulier pour les Ă©lĂ©mentaires).

 

Priorités du ministère

-       Limiter les classes de GS / CP / CE1 hors Ă©ducation prioritaire Ă  24 Ă©lèves (on devrait atteindre 90% de l’objectif dans nos Ă©coles).

-       95 % des classes de GS en REP+ seront allĂ©gĂ©es Ă  la rentrĂ©e 2021 dans le Pas-de-Calais.

-       L’allègement des GS en REP se poursuivra Ă  la rentrĂ©e prochaine (67% des classes seront concernĂ©es).

-       Il n’y aura plus de protection des communes de -5000 habitants. Seule situation qui implique l’accord du maire pour fermeture : c’est dans le cadre de la fermeture d’une classe unique qui engendre la fermeture de l’école.

 

Déclinaisons départementales

-       Maintien des 60 postes de BDFC pour la formation continue.

-       Ajustement de la rĂ©partition des brigades sur le dĂ©partement afin de rĂ©Ă©quilibrer l’offre de remplacement sur les diffĂ©rents bassins (voir doc en annexe)

-       A la rentrĂ©e 2021, les directeurs-trices de 1 Ă  3 classes bĂ©nĂ©ficieront de journĂ©es de dĂ©charges supplĂ©mentaires qui seront assurĂ©es par des remplaçants selon un planning annuel. 

 

Formation continue et initiale

- Actuellement, le département compte 70 CPC, 4 Conseillers Pédagogiques Départementaux, 3 CPC ASH, 2 CPC REP+

- A la rentrée 2021, les M2 étudiants assureront 1/4 en classe sur un cycle et 6 jours filés (sur chacun des 2 autres cycles). Ce qui permettra de mettre en place des actions de formation continue pour les collègues titulaires.

 

Prise en compte des 2 ans

-       Les enfants de 2 ans sont comptabilisĂ©s en totalitĂ© en Ă©ducation prioritaire, mais en ajustant avec les effectifs constatĂ©s Ă  la rentrĂ©e

-       En quartier « politique de la ville Â», les TPS sont comptabilisĂ©s en faisant une moyenne sur les 5 dernières annĂ©es.

 

Prise en compte des élèves d’ULIS

Actuellement, 50% des élèves scolarisés en Ulis sont inclus dans les effectifs des écoles concernées. Le SE Unsa est intervenu pour revendiquer la prise en compte de la totalité des élèves d’ULIS dans les effectifs de l’école.

Dans certaines situations, la totalité des élèves scolarisés en ULIS sont comptabilisés.

A savoir, l’Ulis est comptée comme une classe supplémentaire pour le régime de décharge de direction.

 

Cités éducatives

A la rentrĂ©e 2021, le dĂ©partement devrait compter 2 citĂ©s Ă©ducatives supplĂ©mentaires : une Ă  Avion, une Ă  LiĂ©vin.

Pour rappel, les citĂ©s Ă©ducatives existantes : Arras, Boulogne, Calais, Lens.


   Fusions    
(31.8 ko)
   Mesures et postes divers    
(55.2 ko)
   Mesures ASH   
(60.8 ko)
   Enseignant rĂ©fĂ©rent   
(32.2 ko)
   Mesures de cartes   
(129.9 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir