SECTION SE-Unsa du PAS DE CALAIS - 1 PLACE DE MARSEILLE - 62000 ARRAS
Tél. 03 21 71 18 97 - 62@se-unsa.org

 
Personnes vulnérables - Novembre 2020
Article publié le lundi 2 novembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Retour à des critères plus étendus

  • ĂŠtre âgĂ© de 65 ans et plus ;
  • Avoir des antĂ©cĂ©dents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artĂ©rielle compliquĂ©e (avec complications cardiaques, rĂ©nales et vasculo-cĂ©rĂ©brales), ATCD d'accident vasculaire cĂ©rĂ©bral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
  • Avoir un diabète non Ă©quilibrĂ© ou prĂ©sentant des complications ;
  • PrĂ©senter une pathologie chronique respiratoire susceptible de dĂ©compenser lors d'une infection virale : broncho pneumopathie obstructive, asthme sĂ©vère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnĂ©es du sommeil, mucoviscidose notamment ;
  • PrĂ©senter une insuffisance rĂ©nale chronique dialysĂ©e ;
  • ĂŠtre atteint de cancer Ă©volutif sous traitement (hors hormonothĂ©rapie) ;
  • PrĂ©senter une obĂ©sitĂ© (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2) ;
  • ĂŠtre atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
  • PrĂ©senter un syndrome drĂ©panocytaire majeur ou ayant un antĂ©cĂ©dent de splĂ©nectomie ;
  • ĂŠtre au troisième trimestre de la grossesse.
  • ĂŠtre atteint d'une immunodĂ©pression congĂ©nitale ou acquise :
    • mĂ©dicamenteuse : chimiothĂ©rapie anticancĂ©reuse, traitement immunosuppresseur, biothĂ©rapie et/ou corticothĂ©rapie Ă  dose immunosuppressive ;
    • infection Ă  VIH non contrĂ´lĂ©e ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
    • consĂ©cutive Ă  une greffe d'organe solide ou de cellules souches hĂ©matopoĂŻĂ©tiques ;
    • liĂ©e Ă  une hĂ©mopathie maligne en cours de traitement

​Source

Précisions de la nouvelle FAQ visible sur education.gouv.fr

Jusqu'à une nouvelle décision du gouvernement, les agents considérés comme vulnérables sont ceux précisés dans la liste définie par le décret n°2020-521 du 5 mai 2020 définissant les critères permettant d'identifier les salariés vulnérables présentant un risque de développer une forme grave d'infection au virus SARS-CoV-2 et pouvant être placés en activité partielle au titre de l'article 20 de la loi n°2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020.

Afin de garantir la protection du secret médical, l’appartenance à l’une de ces catégories est établie par la production d’un certificat médical établi par le médecin du travail ou le médecin traitant.

Ces personnels, identifiĂ©s comme tels par le mĂ©decin traitant, prĂ©viennent leur responsable hiĂ©rarchique (inspecteur de l’Education nationale, chef d’établissement, chef de service).  Après avis, le cas Ă©chĂ©ant, du mĂ©decin de prĂ©vention, ils poursuivent leur activitĂ© en tĂ©lĂ©travail. Lorsque le tĂ©lĂ©travail n’est pas possible, ils sont placĂ©s en autorisation spĂ©ciale d’absence.

 

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir