SECTION SE-Unsa du PAS DE CALAIS - 1 PLACE DE MARSEILLE - 62000 ARRAS
Tél. 03 21 71 18 97 - 62@se-unsa.org

 
Recrutement des enseignants : le concours en fin de M2, pour le SE-Unsa, c’est non !
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les concertations sur la réforme de la formation initiale et sur le nouveau concours 2022 ont repris dans le cadre de l'agenda social. Mercredi 26 février, lors d'une nouvelle concertation, le texte officiel de cadrage des formations dispensées dans le cadre des masters MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) sera discuté avec les organisations syndicales avant un passage en comité technique ministériel le 12 mars.

Ce texte intègre le déplacement des concours de recrutement à la fin du master. Pour le SE-Unsa, il n'est pas acceptable d'acter ce changement de paradigme sans plus de débat. Ce ne sont pas les travaux qui ont avancé en parallèle sur les épreuves des futurs concours qui nous ont convaincus des progrès qui seraient portés par cette énième réforme de la formation initiale des enseignants et CPE.

Les dernières informations dont nous disposons prĂ©voient des Ă©preuves essentiellement disciplinaires et thĂ©oriques. Pour le SE-Unsa, cela ne garantira en rien que le ou la futur.e professeur.e  saura mettre en Ĺ“uvre les conditions de l'acquisition de ces savoirs par les Ă©lèves. En revanche, il laisse Ă  penser Ă  celui ou celle qui le prĂ©pare, que le mĂ©tier se limitera Ă  l'Ă©laboration de sĂ©ances d'enseignement, sans tenir compte de la capacitĂ© Ă  les mener dans la rĂ©alitĂ© de la classe, ni des interactions avec les Ă©lèves et des Ă©lèves entre eux notamment.

Le SE-Unsa regrette ainsi que des pans entiers de nos mĂ©tiers soient occultĂ©s, comme la pĂ©dagogie et les gestes professionnels, mais aussi le travail en Ă©quipe et avec les partenaires, la connaissance de la rĂ©alitĂ© de l'exercice du mĂ©tier et celle de la diversitĂ© des  Ă©lèves... Ce  sont autant d'Ă©lĂ©ments indispensables aux futurs enseignants.

Le ministère répondra que c'est le master Meef qui permettra l'acquisition de l'ensemble de ces compétences, mais le hiatus est bien qu'avec des concours essentiellement disciplinaires, les étudiants se détourneront des INSPE et de leurs masters Meef.

Le SE-Unsa refuse ce schéma de recrutement qui ne répond pas aux enjeux éducatifs.


Paris, le 21 février 2020
Stéphane Crochet
Secrétaire Général

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir