SECTION SE-Unsa du PAS DE CALAIS - 1 PLACE DE MARSEILLE - 62000 ARRAS
Tél. 03 21 71 18 97 - 62@se-unsa.org

 
Syndicalisme et déontologie
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Parfois dans la bouche des collègues, nous entendons cette expression : « vous les syndicats »… Comme si tous les syndicats se ressemblaient…

Au SE-Unsa, nous œuvrons au quotidien pour défendre « les intérêts matériels et moraux des collègues et promouvoir le service public d’éducation ». L’humanisme est notre valeur première et la laïcité notre principe chevillé au corps.

Nos pratiques et nos méthodes sont à l’image de ce que nous sommes.

Par contre, chez certains …

Le coup bas du SNE…

Lors des opérations du mouvement, le SNE, syndicat non représentatif en CAPD, a eu dans les mains les documents confidentiels communiqués aux 3 organisations syndicales qui ont des délégués du personnel élus par l’ensemble de la profession tous les 4 ans.

Au 2e et 3e temps du mouvement, fin juin et fin août, des collègues ont pu prendre connaissance de leur proposition d’affectation via le facebook de cette organisation syndicale.

Les second et troisième temps du mouvement ne sont pas informatisés. L’administration, quelques jours avant la réunion, nous communique les propositions d’affectations. Commence alors un très long travail de vérification, de croisement des infos avec la fiche de suivi syndical, les situations particulières de collègues... Pour toutes ces raisons, puisque toutes les remontées des 3 organisations syndicales représentatives seront étudiées, l’IA exige de ne pas divulguer les propositions d’affectations, ces mêmes documents confidentiels que le SNE a divulgués à qui voulait savoir. 

Il s’agit là d’une atteinte grave au paritarisme. Les 3 organisations syndicales élues (le SE-UNSA, FO et le SNUIPP) l’ont dénoncé vigoureusement en groupe de travail et en commission paritaire (CAPD).

C’est tout le travail du délégué du personnel qui est remis en cause, donnant à croire au fond que le dialogue social est un vain mot, qu’aucune situation ne pourra être soulevée et modifiée en groupe de travail.

Ainsi, selon les méthodes de ce syndicat, la commission paritaire serait donc une antichambre où tout serait joué d’avance.

En réponse, l’administration pourrait finir par décider de ne donner les documents qu’en séance, empêchant ainsi toutes les vérifications et recherches de solutions, qui sont le cœur du « travail » bénévole du délégué du personnel.

De plus, aucune possibilité pour ce syndicat de faire le « service après-vente » : il ne pouvait proposer aucune solution aux collègues qui le contactaient, puisqu’il ne siège pas en CAPD. 

Laissant aussi une question déontologique sans réponse : qui leur avait communiqué ces documents ? Ni l’IA, ni aucune des 3 organisations syndicales représentatives. Alors d’où vient la fuite ? Avec quelle complaisance ?

Nous serons force de propositions pour que de tels actes ne se reproduisent pas.

Bien sûr, ce « racolage » n’a rien à voir avec les élections professionnelles dans un an ! Bien sûr !

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir