SECTION SE-Unsa du PAS DE CALAIS - 1 PLACE DE MARSEILLE - 62000 ARRAS
Tél. 03 21 71 18 97 - 62@se-unsa.org

 
RĂ©sultats du 1er mouvement 2017
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Compte-rendu de la CAPD du vendredi 19 mai

 

DĂ©claration liminaire du SE-Unsa par Pascal BĂ©cu

 

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Mesdames Messieurs les membres de cette CAPD.

Cette commission se tient deux jours après la composition du premier gouvernement sous l’ère Macron. Monsieur Jean-Michel Blanquer succède Ă  Mme Najat Vallaud-Belkacem Ă  la tĂŞte de notre ministère de tutelle. Nous en profitons pour lui envoyer un message national que nous relayons dans cette instance. Le temps Ă©ducatif est un temps long. Très long. La prĂ©cipitation et les rĂ©formes qui ont très longtemps tenu de ligne politique ne peuvent plus ĂŞtre de mise. Les enseignants avaient Ă  peine fini de « digĂ©rer Â» une rĂ©forme ou une modification des programmes qu’un changement gouvernemental engendrait une nouvelle sĂ©rie de mesures nouvelles, indigestes Ă  force de s’accumuler par couches successives.

Il faut reléguer aux orties ce sentiment, pour tous les personnels, d’être une girouette qui doit tourner au gré du vent ministériel.

Monsieur Blanquer a été numéro 2 de la Rue de Grenelle sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, époque noire des coupes sombres dans l’Education Nationale avec ses 80 000 postes supprimés auxquels il ne peut soustraire aujourd’hui sa participation sous prétexte d’une nouvelle ère politique. Certes les temps ont changé et le nouveau président a promis la création de 5000 postes, ce qui sera très très insuffisant.

Nous souhaitons rencontrer notre nouveau ministre au plus vite pour connaître ses intentions en particulier sur les mesures qui pourraient entrer rapidement en vigueur.

Comme celle de la rĂ©cupĂ©ration des postes du dispositif plus de maĂ®tres que de classes pour la crĂ©ation de classes de CP et CE1 Ă  12 en Ă©ducation prioritaire. VoilĂ  qui serait un très mauvais signe envoyĂ© aux collègues. Un dispositif plĂ©biscitĂ© serait rayĂ© d’un trait de plume sans concertation ? Alors que ce dispositif qui semble vraiment ĂŞtre profitable aux Ă©lèves n’aurait pas mĂŞme Ă©tĂ© Ă©valuĂ© ?

Mauvaise entrĂ©e en matière. D’autant plus mauvaise que depuis quelque temps, la concertation, l’écoute empathique, la nĂ©gociation Ă  tous les niveaux sont un signe que la transversalitĂ© a gagnĂ© notre institution… Au SE-Unsa nous n’apprĂ©cierions pas, mais alors pas du tout, le retour Ă  cette verticalitĂ© avec son corollaire que nous rejetons : le ministre dĂ©cide et tout le monde se doit d’appliquer, du haut en bas de l’échelle.

MĂŞme chose pour l’éventuel retour Ă  la semaine de 4 jours avec dĂ©cision unilatĂ©rale des municipalitĂ©s. Concertation, rĂ©flexion commune, choix partagĂ© Ă  nouveau jetĂ©s aux orties ?

Le Président de la République a affirmé toute sa détermination à voir notre pays retrouver confiance, optimisme et apaisement. C’est aussi cela dont les enseignants ont besoin. Alors ne confondons pas détermination avec précipitation. Engageons-nous pour une école durable…

Monsieur l’Inspecteur d’Académie, vous avez pris la décision de ne plus accorder le temps partiel à 50% sur autorisation. Le SE-Unsa regrette cette mesure qui va impacter le quotidien des collègues concernés. Les réactions illustrent aussi la problématique des fins de carrière où cette quotité de temps partiel permettait à ces derniers de continuer de fonctionner dans des conditions correctes. C’est un chantier qu’il faudra irrémédiablement ouvrir, avec le recul de l’âge du départ en retraite. Et ce n’est pas le dispositif seconde carrière, inexistant, qui pourra leur apporter la moindre aide.

Je souhaiterais aussi attirer votre attention sur les consĂ©quences liĂ©es aux autorisations d’absence avec retenue sur salaire. En plus du trentième indivisible soustrait, les collègues perdent une journĂ©e d’AGS. Certains le dĂ©couvrent ultĂ©rieurement, aucune information ne leur ayant Ă©tĂ© donnĂ©e. Nous souhaiterions d’abord qu’il n’y ait pas double peine : la perte du salaire est dĂ©jĂ  consĂ©quente. Si on pouvait donc Ă©viter la perte d’AGS. Dans le cas contraire, il faut que le message soit passĂ© aux collègues : qu’ils soient informĂ©s de cette perte d’une journĂ©e d’anciennetĂ© gĂ©nĂ©rale des services.

Je terminerai cette déclaration sur l’un des points à l’ordre du jour, le mouvement. Le SE-Unsa a fait depuis toujours le choix de ne pas publier les barèmes des mutés dans chaque école par respect de leur vie privée. En effet, certains hauts barèmes révèlent la situation difficile du collègue ou d’un membre de sa famille. Enfin, un très grand merci au service du mouvement pour le travail, l’écoute et les explications apportées aux collègues et aux délégués du personnel qui connaissent par cœur le numéro de téléphone du bureau…

Merci de votre Ă©coute.

 

Lors de la CAPD, les points inscrits à l’ordre du jour et traités

-       Mouvement dĂ©partemental

-       Mouvement complĂ©mentaire pour les changements de dĂ©partement (ineat/exeat)

 

RĂ©ponses du DASEN

Mouvement 

-       640 ZIL deviennent brigades dĂ©partementales.

 

-       Les collègues directrices/directeurs ayant participĂ© au mouvement et inscrits sur la liste d’aptitude spĂ©cifique aux postes de direction Ă  exigences particulières pourront solliciter ces postes au 2e temps et y seront nommĂ©s Ă  titre dĂ©finitif.

 

-       Un second temps des directions « classiques Â» aura lieu avec Ă©galement des nominations Ă  titre dĂ©finitif.

 

-       Relance des appels Ă  candidatures en stage de formation CAPPEI (ex CAPA SH).

 

-       Il y aura un 2e appel Ă  candidatures sur les postes Ă  exigences particulières restĂ©s vacants.

 

Ineat / exeat

-       Les exeat pour les titulaires sont tous acceptĂ©s.

 

-       Pour les stagiaires, seuls les Ă©changes terme Ă  terme entre le Nord et le Pas-de-Calais seront acceptĂ©s.

 

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir