SECTION SE-Unsa du PAS DE CALAIS - 1 PLACE DE MARSEILLE - 62000 ARRAS
Tél. 03 21 71 18 97 - 62@se-unsa.org

 
Une ISAE Ă  100 € par mois dès septembre : première bonne nouvelle
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
 
A partir du mois de septembre, le versement des 100€ de l’ISAE (100 € brut, enlever 15€ pour le net) sera mensuel.

L’action du SE-Unsa engagĂ©e depuis de nombreuses annĂ©es pour l’égalitĂ© de rĂ©munĂ©ration des corps enseignants a donc portĂ© ses fruits. 

Suite à sa pétition initiée en 2011, le SE-Unsa avait obtenu la création de l’ISAE en 2013, par un protocole d’accord signé avec Vincent Peillon. Poursuivant son objectif d’une indemnité de 1200 € annuels identique à celle du second degré, le SE-Unsa a recueilli en 2015, 55 000 signatures remises à l’Élysée en décembre.

Cette annonce faite en clĂ´ture des assises de la Refondation marque l’aboutissement d’une longue mobilisation pour la reconnaissance des enseignants du premier degrĂ©, de leur niveau de recrutement et de leur engagement professionnel. Elle concrĂ©tise enfin les dĂ©clarations faites depuis plusieurs mois par la ministre de l’Éducation nationale. Ă€ la veille de discussions sur les carrières de tous les enseignants (PPCR), le SE-Unsa se fĂ©licite de cette mesure qui acte une plus grande Ă©quitĂ© entre les diffĂ©rents corps d’enseignants. 


Les exclus de l’ISAE

Il reste maintenant à traiter les différentes fonctions encore exclues de l’ISAE : animateur Tice, Segpa, conseillers pédagogique, enseignants référents, …. Les indemnités liées à ces fonctions particulières doivent progresser de la même manière que l’ISAE ; C’est une mesure d’équité. C’est le sens du combat que mène le SE-Unsa auprès du ministère.


ISAE : les faits sont têtus, nous y sommes habitués !

En syndicalisme comme en politique, certains sont prompts à s’approprier les acquis des autres. 
Le dossier de l’ISAE n’échappe pas à ce syndrome. Il y a foule au portillon pour en revendiquer la paternité.

Un retour en arrière s’impose donc :


Au début de l’histoire, il y a d’abord eu le mythe inaccessible de l’obtention de l’équivalent de l’ISOE pour les PE… chacun maugréant en silence devant cette injustice…
 

Puis en 2011, le SE-Unsa, seul, se saisit du dossier et lance une large campagne d’opinion « Mon ISOE, je la veux….. » auprès de la profession. Évidemment elle trouve un large Ă©cho auprès des collègues du 1er degrĂ© et nous en ferons la promotion auprès de Vincent Peillon chargĂ© alors des questions d’éducation dans le cadre de la campagne prĂ©sidentielle de Francois Hollande… 

En 2013, le SE-Unsa a décroché et signé le protocole actant la nécessaire revalorisation des PE avec la création de l’ISAE (400€ par an) et l’augmentation de la hors-classe des PE. Ce protocole proposé à toutes les organisations a aussi été signé par une autre organisation syndicale représentative des personnels du 1er degré, le Sgen-Cfdt. Les autres ont refusé de signer.
Voir et lire ce protocole.
En 2015, par une nouvelle pétition remise à l’Elysée, le SE-Unsa demandait l’alignement de l’ISAE sur l’ISOE du 2nd degré. C’est chose faite à ce jour.

Si certaines organisations syndicales sont satisfaites du versement de cette indemnité, se pose la question : pourquoi ont-elles refusé de signer le protocole qui a donné naissance à l’ISAE ?...
C’est donc bien de réclamer sa part de paternité de l’ISAE. Mais encore aurait-il fallu être présent au moment de sa conception…
Une organisation syndicale doit savoir prendre ses responsabilités et signer des avancées pour les collègues. C’est ce qu’a fait le SE-Unsa.

Bon ! L’important c’est la revalorisation de tous les PE. Mais ce petit rappel méritait d’être écrit…


 
 
 
 
Cliquez pour agrandir