SECTION SE-Unsa du NORD - BOURSE DU TRAVAIL - 254 BD DE L USINE - 10010 - 59040 LILLE CEDEX
Tél. 03 20 62 22 80 - Fax. 03 20 62 22 79 - 59@se-unsa.org

 
Édito : Elle est belle, l’Ă©cole de la confiance !
Article publié le samedi 20 juin 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Nous nous sommes tous retrouvés quasiment du jour au lendemain confinés. Les demandes et injonctions faites aux enseignants se sont alors multipliées dans certains secteurs à une vitesse folle, à tel point qu’il était légitime pour nous de nous demander si finalement la priorité sanitaire qui était au cœur de la parole gouvernementale ne perdait pas en intensité à chaque échelon de notre administration…

 

Alors que la consigne Ă©tait claire - PrivilĂ©giez au maximum le tĂ©lĂ©travail et « Restez chez vous Â» - des demandes ont Ă©tĂ© particulièrement mal vĂ©cues puisque certaines faisaient fi de notre sĂ©curitĂ© quand d’autres ne cherchaient qu’à contrĂ´ler le travail que les enseignants Ă©taient en train d’effectuer. A titre d’exemples, il a Ă©tĂ© demandĂ© de :

- déposer des fiches administratives (AFFELNET) dans les boîtes aux lettres des familles,

- remettre des documents pĂ©dagogiques Ă  certaines familles en mains propres, les directeurs devant faire des « Attestations Â» pour que ces familles puissent se dĂ©placer sans mĂŞme se demander la lĂ©galitĂ© de cette pratique…

- complĂ©ter des enquĂŞtes ici et lĂ . Une rĂ©cente enquĂŞte dans une circonscription demande mĂŞme combien d’heures de « classe virtuelle Â» les enseignants font par semaine…

 

Chacun appréciera à sa manière ces différentes demandes… Vu sous cet angle, elle est bien belle, l’école de la confiance…

 

 

Pour autant, la vĂ©ritĂ© c’est que les enseignants, dans leur grande majoritĂ© et dans des dĂ©lais très courts, se sont mobilisĂ©s pour mettre en Ĺ“uvre la continuitĂ© pĂ©dagogique. Et pour cela, et sans rechigner, ils se sont formĂ©s Ă  certains outils numĂ©riques, ils ont utilisĂ© et utilisent encore leur propre matĂ©riel, ils ont innovĂ© en crĂ©ant de nouveaux supports numĂ©riques ou en crĂ©ant des chaĂ®nes vidĂ©os pour garder le lien avec leurs jeunes Ă©lèves, ils ont contactĂ© de manière rĂ©gulière et par diffĂ©rents moyens les familles et leurs Ă©lèves afin de s’assurer que personne ne reste « au bord du chemin Â»â€¦

 

Ici et lĂ , des points d’accueil dans les Ă©coles publiques ont vu le jour pour que les familles dites « prioritaires Â» puissent avoir une solution de garde pour leurs enfants. Des enseignants, sur la base du volontariat rappelons-le, se sont alors mobilisĂ©s, y compris le midi, y compris le samedi et dimanche, pour faire vivre ces points d’accueil.

 

Alors oui, vu sous cet angle, elle est belle notre École de la confiance.

 

Les enseignants, vĂ©ritables acteurs de terrains, ont su prendre leurs responsabilitĂ©s pour que notre École publique puisse assumer au mieux et dans des conditions exceptionnelles les missions qui sont les siennes. Nous y avons gagnĂ© la confiance et la reconnaissance des familles, si tant est que nous les avions perdues.  Et de cela, nous pouvons ĂŞtre fiers !

 

Jérémy BOITE

 
 
 
 
ALC