SECTION SE-Unsa du NORD - BOURSE DU TRAVAIL - 254 BD DE L USINE - 10010 - 59040 LILLE CEDEX
Tél. 03 20 62 22 80 - Fax. 03 20 62 22 79 - 59@se-unsa.org

 
DĂ©claration liminaire du SE-UNSA
Article publié le vendredi 25 janvier 2008.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 Réunion du protocole de discussions sur le samedi matin du 25 janvier 2008

 

Déclaration liminaire du SE-UNSA

 

 

Je voudrais revenir sur les événements récents, extérieurs à cette enceinte, qui ont créé un cadre délicat pour ces discussions.

 

Plusieurs déclarations du Ministre ont blessé nos collègues.

Ils ont ainsi appris, depuis l’interview de Mr DARCOS dans le Figaro d’hier, que, désormais, on allait « faire de l’école à l’école », ce qui suppose donc que nos collègues y font autre chose aujourd’hui.

C’est non seulement ignorer le quotidien de nos collègues et, n’en déplaise au chanoine de Latran, les sacrifices qu’ils consentent pour cela parfois, mais c’est aussi mépriser leur professionnalisme, ce qui est le comble émanant d’un Ministre qui, s’il n’est pas que le Ministre des enseignants est aussi le Ministre des enseignants.

 

Nos collègues ont aussi entendu l’acharnement médiatique déployé par le Ministre sur le service minimum. Il y aura fait preuve, de surcroît, d’une légèreté, notamment juridique, qui inquiète au regard de la responsabilité vis-à-vis des enfants. Surtout, l’absence de toute concertation préalable, pourtant promise par Mr DARCOS, affaiblit le crédit de la parole du Ministre et fragilise la crédibilité de ses engagements.

 

Les personnes ici présentes ne sont pas en cause mais c’est le Ministère en tant que tel qui en subit les conséquences. La voie agressive choisie par le Ministre à l’égard des enseignants déclenche un problème de fiabilité, d’autant que l’on sait que le Président de la république pourrait intervenir personnellement sur ce dossier.

 

Tout cela complique la tâche de ceux qui sont ici car on obscurcit et on tend, là où il faudrait au contraire éclaircir et travailler dans la sérénité.

 

S’agissant plus particulièrement de l’objet de nos discussions, le SE-UNSA s’étant exprimé au cours des 6 réunions plénières, ayant fait des contributions écrites pour la bilatérale, pour nous la balle est dans votre camp. Les autres organisations se sont aussi exprimées. Quelle synthèse faites- vous de ces consultations ? Nous sommes dans l’attente de savoir ce que vous tirez de ces réunions en tant que représentants du Ministre.

 

 

 

Luc BERILLE, secrétaire général du SE-UNSA

 
 
 
 
ALC