SECTION SE-Unsa du NORD - BOURSE DU TRAVAIL - 254 BD DE L USINE - 10010 - 59040 LILLE CEDEX
Tél. 03 20 62 22 80 - Fax. 03 20 62 22 79 - 59@se-unsa.org

 
DĂ©claration Ă  la CAPD "avancement"
Article publié le mercredi 14 décembre 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous souhaiterions remercier les services pour la qualité des documents fournis pour cette CAPD.

L’installation de cette CAPD réunie dans sa nouvelle composition, fait suite aux élections professionnelles d’octobre 2011 au cours desquelles les enseignants des écoles du Nord ont renforcé leur confiance au SE-Unsa.

Nous reviendrons d’abord sur ce scrutin, avant de vous dire dans quel Ă©tat d’esprit les Ă©lus du SE-Unsa entendent investir le mandat qui leur a Ă©tĂ© donnĂ©. Enfin, nous conclurons cette intervention sur notre apprĂ©ciation du dossier « Ă©valuation et avancement Â» qui mobilise notre profession contre les projets ministĂ©riels.

 

Tout d’abord Le SE-Unsa se félicite de la confiance une nouvelle fois témoignée et jamais démentie des enseignants des écoles. Mais nous ne souhaitons pas tourner la page des élections professionnelles d’octobre 2011 en passant sous silence les difficultés qui les ont émaillées.

Ce scrutin a été marqué par de nouvelles modalités de vote mises en œuvre dans un calendrier contraint, imposé par le gouvernement.

Nous tenons à nouveau à dénoncer les difficultés et les dysfonctionnements qui ont empêché de nombreux collègues de s’exprimer. Un bilan complet doit être réalisé afin de tirer les leçons pour les prochaines échéances. Les futures élections professionnelles ne peuvent pas, ne doivent pas reproduire les mêmes écueils.

 

Ensuite, nous souhaitons inaugurer notre mandat par la rĂ©affirmation des principes qui animent les Ă©lus SE-Unsa : le paritarisme,  le dialogue social, la recherche d’équitĂ©, le devoir de transparence, la prise en compte de l’humain. Il s’agit bien Ă©videmment d’évoquer les dossiers qui concernent directement notre instance mais plus globalement les questions qui intĂ©ressent la gestion des personnels du premier degrĂ©. En la matière, nous dĂ©nonçons l’absence de dialogue social rĂ©el et sincère.

Force est de constater que nos collègues subissent des cadrages nationaux puis acadĂ©miques qui ne relèvent d’aucun processus sĂ©rieux de discussions. Le projet de circulaire sur la mobilitĂ© annuelle, la nouvelle dotation en EVS ne couvrant pas tous les besoins et laissant de cĂ´tĂ© les directeurs non dĂ©chargĂ©s, les menaces sur la carte scolaire, les projets sur l’enseignement spĂ©cialisĂ© et les SEGPA et enfin les projets de nouvelle gouvernance acadĂ©mique en sont  des exemples flagrants.

 

Les projets de réforme de l’évaluation et de l’avancement sont le troisième et dernier point que nous voulons aborder ici.

En quoi ce nouveau dispositif d’évaluation professionnelle garantira-t-il moins d’injustices que la note et le système d’avancement actuels ? En quoi, ce système aidera-t-il les enseignants Ă  relever le dĂ©fi de la rĂ©ussite de chaque Ă©lève ?

Le dispositif envisagĂ© instituera un climat dĂ©testable dans les Ă©coles mettant Ă  mal le travail d’équipe. Oui, il faut une Ă©volution du système d’évaluation. Mais ce ne sont  pas d’objectifs et de rĂ©compenses individuelles dont nos collègues ont besoin, mais de travail d’équipe, de formation, de soutien, d’accompagnement, d’entraide et de reconnaissance.

Si ce projet devenait réalité, un nouveau pas serait franchi dans le sens d’un pouvoir discrétionnaire accru de la hiérarchie directe sans que ni les enseignants ni leurs élèves ne voient ce qu’ils ont à y gagner.

Ces textes font partie intĂ©grante de la politique « managĂ©riale Â» globale que le ministère expĂ©rimente notamment avec le dispositif Eclair.

En conclusion, pour cette CAPD d’installation, le SE-Unsa rĂ©affirme son exigence de respect de nos collègues. Les opĂ©rations de gestion de carrière sont des opĂ©rations de conciliation de facteurs très souvent dĂ©terminants pour allier vie personnelle et vie professionnelle.  Elles ne peuvent manquer ni de considĂ©ration ni de reconnaissance. N’est-ce pas ça la gestion de ressources humaines ?

 

 

 
 
 
 
ALC