SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
"L’égalitĂ© a un organe : l’instruction gratuite et obligatoire." En tout cas plus Ă  l’Ă©cole NEVERS Victor Hugo
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Malgré la mobilisation, malgré nos réserves, le conseil municipal de Nevers a arrêté dans la nuit de mardi à mercredi la délibération suivante (extrait) :
Maintien d’une partie des Ă©lèves de l’école Alix Marquet sur cet Ă©tablissement et transfert de l’autre partie sur d’autres Ă©coles (Lucette SallĂ©  maternelle et/ou Blaise Pascal primaire) en fonction d’une nouvelle sectorisation.
Transfert de l’ensemble des Ă©lèves de l’école Victor Hugo Ă  l’école Alix Marquet et dans d’autres  Ă©coles (Lucette SallĂ©  maternelle et/ou Blaise Pascal primaire) en fonction d’une nouvelle sectorisation.
Ces dispositions pourraient s’accompagner d’un glissement de sectorisation d’une  partie du secteur Lucette SallĂ© vers le  Oratoire / Cloix permettant de renforcer Ă  terme les effectifs faibles sur ce dernier secteur.
D’un glissement de sectorisation d’une  partie du secteur Raymond FrĂ©bault  vers le  Oratoire / Cloix permettant Ă©galement de limiter les effectifs Ă©levĂ©s du secteur Raymond FrĂ©bault et de renforcer les effectifs du secteur Oratoire / Cloix.
En conséquence, désaffectation des locaux de l’école Victor Hugo et déclassement de l’ensemble immobilier.

Victor Hugo sera fermée à la rentrée... Sauf si le préfet ne valide pas le projet.

Nous sollicitons le DASEN sur l'impréparation de ces décisions, sur la présence de nombreux "OU" dans la décision alors que le mouvement des enseignants démarre dès la rentrée des vacances de printemps !

 

Intervention restructuration du patrimoine scolaire
de Nathalie ROYER
Conseillère Municipale à Nevers
DĂ©lĂ©guĂ©e des personnels du SE UNSA 

Conseil Municipal du 5 avril 2016

Monsieur le Maire,
Je serai brève.

Je ne reviendrai pas sur mes propos de l’an passé, même période, en ce qui concerne la restructuration du patrimoine scolaire. Vous n’avez manifestement pas souhaité tenir compte des remarques en matière de méthodologie.
Les personnels de l’Éducation Nationale, les parents d’élèves et les syndicats regrettent Ă  ce titre :
-      L’absence de contenu de pseudos concertations menĂ©es en amont avec les diffĂ©rents partenaires
-      Ils dĂ©plorent les demandes de propositions qui leur ont Ă©tĂ© faites lors de rĂ©unions creuses (comme si, au final, quelqu’un pouvait ou allait dĂ©cider Ă  votre place)
-      Ils regrettent enfin le calendrier que vous imposez Ă  tous. Cette phase de restructuration intervenant au dernier moment, APRES la carte scolaire, APRES les rĂ©unions des diffĂ©rentes instances de l’Éducation nationale (CDEN, CTSD), et est très pĂ©nalisante pour les enseignants concernĂ©s

Et que dire des parents d’élèves instrumentalisĂ©s et pris en otage !!!!

Pour terminer, comment comprendre que la vétusté d’une école, hier mise en avant pour en justifier la fermeture éventuelle, soit aujourd’hui, d’un coup de baguette magique en capacité d’accueillir plus d’élèves.

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir