SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
CDEN Carte scolaire, dans l’attente des d√©cisions...
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

CDEN de la Nièvre du 23 marts 2016, carte scolaire

notre délaration préalable

De nombreux parents, élus et collègues (plus de 150 personnes) étaient à nouveau présents devant la préfecture pour protester contre les fermetures de postes dans le département. Nous sommes intervenus auprès du préfet et du DASEN pour permettre à de nombreuses délégations d'école menacée d'être entendues en marge du CDEN.

Premier degré

Le département ne rend plus que 8 postes et 1/2 : c'est encore trop mais c'est un progrès...
un demi poste récupéré par les services de la DSDEN

Un poste r√©cup√©r√© gr√Ęce √† l'action du SE UNSA !

Nous avons dès le 3/03/2016 alerté la DSDEN, le Rectorat et même le ministère sur le fait que le poste unité d’enseignement maternelle autisme devait être pris sur une dotation ministérielle et non départementale et nous avons été entendus. Ce poste sera implanté à Varennes-Vauzelles maternelle Pauline Kergomard.

Nous avons une nouvelle fois signifi√© notre incompr√©hension sur le volume demand√© au d√©partement de fermetures : 10 alors que l'acad√©mie b√©n√©ficiait cette ann√©e exceptionnellement d'une marge de manŇďuvre pour qu'il en soit autrement. La convention "Faire vivre les √©coles de la Ni√®vre" est certes respect√©e dans la lettre, le P/E est maintenu (nombre d'enseignants pour 100 √©l√®ves) mais qu'en est-il de son esprit ? On s'est m√™me interrog√© sur son utilit√©...
Nous avons rappelé qu'à l'UNSA nous demandions un moratoire : aucune fermeture pendant le temps de restructuration de la carte des écoles du département. La FCPE défend la même démarche.

5 postes cr√©√©s pour le dispositif plus de ma√ģtre que de classe et animateurs TICE, ce sont autant de classes qui ferment... Nous avons interrog√© le DASEN sur la pertinence de ces cr√©ation cette ann√©e.

Le DASEN, √† l'issue d'un long, tr√®s long, expos√©, nous r√©pond  pour justifier les postes PMQC et TICE qu'il agit au nom d'une politique volontariste en direction des √©l√®ves. Pour les fermetures dans le monde rural : les trop petites structures ne permettent pas l'√©mulation entre √©l√®ves.
Il se montre pessimiste quand √† une stabilisation des effectifs et rejette l'id√©e d'un moratoire. Il esp√®re que les mairies seront dans un dialogue constructif (terminologie paradoxale lorsqu'il s'agit de fermer des √©coles...). Il garantit que des crit√®res g√©ographiques ont √©t√© pris en compte et que le d√©peuplement marqu√© de l'Est du d√©partement a fait partie de la r√©flexion. Il a, par ailleurs, veill√© √† ce que les villes n'aient pas √† payer le maintien de postes dans le monde rural : ouvertures en ville, taux d'encadrement faible m√™me apr√®s fermeture. Sur les effectifs, il reconnait que des √©carts peuvent apparaitre avec le document de transparence mais ce document est une photographie fiable √† la m√™me date pour tous. Sur les temps de transport : il y serait tr√®s attentif, mais certaines situations invoqu√©es sont du domaine de l'acceptable 20 minutes de trajet pour un √©l√®ves de cycle 3 transport√© dans la ville o√Ļ se trouve son futur coll√®ge... Sur l'accueil des moins de 3 ans, la Ni√®vre est bien au dessus de la moyenne nationale, les efforts doivent √™tre poursuivis.

Le pr√©fet rappelle que le souci ce n'est pas l'√©tat d'urgence mais le terrorisme. Il s'est √©galement exprim√© pour regretter l'image n√©gative pour la Ni√®vre que renvoie notre mobilisation carte scolaire. Il se dit attentif au fait que tous les services publics ne d√©sertent pas en m√™me temps un territoire donn√©. Le d√©partement peut repartir, le ch√īmage des jeunes commence √† d√©croitre, des emplois se cr√©ent dans le sud du d√©partement... Sur le dialogue sociale, il s'est excus√© d'avoir d√©plac√© le CDEN, mais rappelle que deux d√©l√©gations ont √©t√© re√ßues par le ministre de la ruralit√© : une √† Nevers, une √† Decize.

Nous n'aurons pas d'indication sur notre demande de postes auprès du ministre... La réponse du ministre, si il y en a une, lui appartient...

De nombreuses situations ont été évoquées, soit par des délégations, les élus ou vos délégués des personnels. Nous avons contesté la fermeture d'une ULIS école Nevers Albert Camus.
Nous n'avons eu aucune nouvelle information par rapport au CTSD sauf pour Nevers.

d√©tail ici : http://sections.se-unsa.org/58/spip.php?article932

Nevers : Nous avons confirmation de la part d'une d√©l√©gu√©e FCPE du projet du maire de fermer Victor Hugo, avec transfert d'une partie des classes sur Alix Marquet, Lucette Sall√© √©l√©mentaire et maternelle. Bref une usine √† gaz mais qui aurait re√ßu l'aval des parents mis au pied du mur par le maire... Le pr√©fet doit donner un avis apr√®s que le conseil municipal se soit prononc√© le 5/04/2016. Nous y serons !
DASEN et préfet ne semblaient pas au courant... Pourtant ce bricolage, façon "Risk", implique la fermeture d'une classe sur Alix Marquet qui ne fait pas partie du projet de carte scolaire...

Notre positon est simple : il est trop tard pour modifier quoi que ce soit en vue de la rentrée 2016. Nous exprimons notre opposition à toute fermeture d'école.

Le DASEN, dissocie l'examen des fermetures avec ce redécoupage sur Nevers. Il ne se s'exprime pas concernant Alix Marquet maternelle... Le préfet nous écoute lorsque nous l'alertons sur l'ampleur des travaux qu'il faudra réaliser à Alix Marquet maternelle pour accueillir des classes à l'étage.

Dernier point : le calendrier, le DASEN ne nous donne pas de réponse précise mais nous devrions être rapidement destinataires de ses décisions et cette fois à notre demande avant la presse locale !

Second degré

Nous regrettons le taux d'heures suppl√©mentaires tr√®s important une ann√©e o√Ļ les coll√®gues avec la r√©forme du coll√®ge et les nouveaux programmes vont √™tre tr√®s occup√©s... Nous obtenons une r√©ponse concernant l'italien : l'ensemble des enseignements serait conserv√© √† la rentr√©e.

La FCPE exprime son inquiétude sur la mise en place du nouveau DNB.

Le DASEN, propose un temps d'information en direction des parents. Il reconnait que tout n'est pas encore finalisé mais que d'ici juin cela sera fait.

Autres points

Nouveau R√®glement int√©rieur des √©coles : approuv√©

Nous demandons la place du conseil d'√©cole lors d'un changement d'horaires d'une l'√©cole. On nous r√©pond que ce changement se fait √† la demande des √©lus, et que le conseil d'√©cole devrait seulement √™tre inform√©. Nous contestons ce m√©pris de l'√©quipe √©ducative et demandons un vote du conseil d'√©cole. Nous esp√©rons au moins que cette information se fasse en amont des d√©cisions ! Agir autrement c'est cr√©er les conditions d'une crispation.

La d√©l√©gu√©e aux affaires scolaires du Conseil D√©partemental s'exprime pour partager dans les grandes lignes notre analyse de la carte scolaire et de l'esprit de la "convention Ni√®vre". Elle rappelle que le CD d√©pense 38 millions d'euros pour l'√©ducation. Une r√©flexion sur le maillage des √©tablissements scolaires doit bien √™tre men√© y compris pour le second degr√©. Il ne s'agit pas de fermer des coll√®ges, au contraire, d'en assurer la p√©rennit√©.

Deux questions lui sont pos√©es sur la qualit√© des transport qui s'est d√©grad√©e, sur les 10 000 ‚ā¨ d'investissement vers√©s aux √©coles priv√©es par le CD. A ce sujet, une virulente intervention des DDEN en faveur de l'√©cole publique a √©t√© applaudie.

Madame le représentante du CD prend note des griefs au sujet des transports. Concernant la subvention, elle rappelle que le CD ne fait respecter la loi

Fin des débats 20 h 20 ...

Vos délégués UNSA éducation Corinne Augendre, Eric Guyot et Bruno Guého


 
 
 
 
Cliquez pour agrandir