SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
CARTE SCOLAIRE écoles collèges ctsd du 10 mars 2016
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

En pièce jointe

·        Le compte rendu premier degrĂ© Ă©cole par Ă©cole sur notre espace adhĂ©rent au sur demande au 58@se-unsa.org

·        DĂ©claration prĂ©alable

Suite aux déclarations préalables, le DASEN précise que dans le premier degré le département perd 246 élèves, 40 fermetures étaient possibles... Il y en aura tout de même une vingtaine... Le DASEN malgré nos remarques maintien les créations en termes de PMQC et TICE, il veut faire du qualitatif, ces créations mobilisent 5 postes. Il parle de "processus de lamentations rituel", les parents, élus et collègues présents lundi pour le CDEN apprécieront...

Nous avons regretté la ventilation des moyens retenue par le recteur avec 15 postes en plus dans l'académie, et des départements qui perdent tous de très nombreux élèves, il y avait moyen de faire mieux ! Nous avons estimé que la convention était un rendez-vous manqué.

Suite du compte rendu premier degré en pièce jointe

Pour le second degré, nous nous sommes étonnés du volume important de fermetures 12 au regard des moyens à rendre. Le DASEN nous informe qu’il s’agit d’effet de seuil et que la plupart des postes fermés sont vacants.

Le DASEN souligne que les taux d’encadrement ont Ă©tĂ© maintenus. Le nombre d’élèves par classe passe de 23,24 en  2015 Ă  23,12 en 2016.

Les fermetures de 4 postes en technologie semblent s’expliquer par la possibilité laissé aux établissements de convertir en 6ième les heures de techno en heures de SVT.

Nous avons regretté le volume toujours très important d’heures supplémentaires.

La question de la diversité linguistique proposée dans les établissements de la Nièvre pose question. Certes le chinois va être proposé dans 2 collèges et vraisemblablement au lycée Alain Colas mais le nombre de classe bilingue passe de 18 à 15 et pas seulement à cause de la réforme mais aussi parce qu’elles ne trouvent plus d’élèves.

L’UNSA éducation a regretté qu’un meilleur accompagnement des professeurs d’allemand et d’italien n’ait pas été imaginé en amont de la mise en place de la réforme du collège.

Il va être proposé aux enseignants volontaires s’ils sont en sous-service, dans un secteur où une dynamique pour l’allemand ou l’italien existe et dans le cadre d’un projet langue premier, second degré (4 conditions… mais c’est envisageable tout de même…) d’aller faire des heures d’enseignement dans le premier degré afin de promouvoir l’enseignement de leur langue dans les écoles.

Nous n’avons pas eu de remarque sur les services donnés et rendus ainsi que sur les BMP. Si ce n’est que ces derniers auraient été moins importants si davantage de postes avaient été maintenus.


   DĂ©cla UNSA   
(250.6 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir