SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
DASEN trop discret dans la rĂ©flexion de fermetures d’Ă©coles de Nevers
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Nous avons été reçu en entretien par le DASEN au sujet de la rationnalisation des bâtiments scolaires. Voici notre propos introductif intersyndical:

"Nous nous prĂ©sentons Ă  vous afin de vous faire partager notre mĂ©contentement unanime, sur le projet de rationalisation des bâtiments scolaires de la mairie de Nevers sans concertation suffisante et Ă©tat des lieux partagĂ©s. Nous avons conscience des compĂ©tences de chacun envers l’Ecole de la RĂ©publique mais un Ă©lu local ne peut pas dĂ©cider, tout seul, de la fermeture de 3 Ă©coles en 2 mois. Son seul et unique leitmotiv est de rĂ©aliser des Ă©conomies. Pourtant il dit dans les colonnes du journal du centre de ce jour : « La ville de Nevers n’est pas assez endettĂ©e Â» « Elle n’a pas assez d’emprunts Â» et « Notre mĂ©thode est unique en France Â». Les emprunts contractĂ©s par les collectivitĂ©s financent les investissements. N’est-ce pas investir que de rĂ©nover des Ă©coles ? Parlons d’économie, oui, c’est bien lĂ©gitime, mais TOUS autour d’une table surtout lorsqu’il s’agit d’un sujet aussi sensible et important. Une telle rapiditĂ© dans des dĂ©cisions couperet impactera la qualitĂ© de l’accueil dans nos Ă©coles neversoises.

Ne devrions-nous pas profiter de cette rĂ©flexion pour nous retrouver ensemble pour construire l’école de demain, en nous laissant le temps nĂ©cessaire, avec un vrai projet Ă©ducatif dans cette ville d’un si fort potentiel ?

Monsieur le directeur académique nous comptons sur votre soutien, à la veille des assises départementales de mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la Républiques, pour convaincre monsieur le maire de Nevers de reporter ses décisions pour la rentrée 2016. SINON, nous craignons que cette ville fasse des adeptes de la mise à mal du service public d’éducation dont vous êtes l’un des garants dans notre département."

Le DASEN est resté campé derrière son "champs de compétence" et ne pouvant pas intervenir auprès de la ville de Nevers dans les choix. Il dit accompagner les équipes concerné. Nous lui avons objecté que c'est un accompagnement a posteriori des annonces et que souhaitions son intervention avant. Nous faisions appel à son expertise pour conseiller les élus neversois dans leurs réflexions pour assurer une continuité du service public de qualité. Nous exprimerons cette demande à la directrice de cabinet du préfet cet après-midi. Le SE UNSA a précisé que retardé le mouvement des enseignants ne faisait que prouver la précipitation des mesures de la ville de Nevers et que nous aurions souhaité non pas que l'Education nationale s'aligne sur le calendrier "municipal". Nous pensons que le DASEN pouvait imposer à la municipalité de reporter ses décisions à la rentrée suivante en permettant ainsi une réelle concertation et de bien mesurer les dégats collatéreaux. La FCPE a mis en avant le confort actuel de pouvoir emmener son enfant de maternelle à pied. Qu'en sera-t-il avec ces projets? Encore un tapis rouge pour le privé? Avec la loi Carle obligeant les communes à participer financièrement à la scolarisation des enfants de sa commune au frais de scolarisation dans le privé, toutes ces mesures d'économie couperet sans concertation et aucune vision éducative risque bien de coûter plus cher ! ! ! Un maire peut-il disposer des écoles comme bon lui semble ?????

Eric GUYOT pour le SE UNSA

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir