SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
GT DIRECTEURS 27 MARS 2015
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Groupe de travail des directeurs DSDEN

27/03/2015

Mme la secrétaire générale débute la réunion, elle propose un travail sur le protocole du PAI. Nous demandons, dans un premier temps, un retour sur le groupe de travail précédent.

Envoi email :

Pas de mise en place de lettres électroniques, mais un effort a été fait au niveau des envois. Effectivement, moins de doublons constatés. Les IEN sont maintenant prévenus si un mail a déjà été adressé aux écoles.

Tableau de bord arc-en-ciel :

Arc-en-ciel est accessible dès maintenant et devrait être ouvert dès la rentrée, l’année prochaine.

Ariane 58 :

Un site professionnel avec des documents actualisĂ©s sera effectif Ă  la rentrĂ©e 2015. Ce site sera dĂ©partemental avec des  liens pour le rectorat.

Mise en ligne du PPMS :

C’est en court et devrait être opérationnel à la rentrée prochaine.

Magistère :

Certains collègues ont des difficultés techniques pour se connecter.

RĂ©ponse de l’administration : Il n’est pas possible de simplifier les procĂ©dures d’inscription et de connexion car on ne peut pas ne pas passer par GAĂŹA. S’il y a un problème technique, ne pas hĂ©siter Ă  contacter les services de la DSDEN.

Le SE-UNSA demande d’élargir l’offre proposée aux enseignants pour les inciter à se connecter, voire les concerter pour connaître leurs besoins.

RĂ©ponse de l’administration : Avec les 12 parcours proposĂ©s, cette offre diversifiĂ©e est supĂ©rieure Ă  bien d’autres dĂ©partements. Magistère fait partie de la formation statutaire des enseignants mais un parcours peut-ĂŞtre aussi Ă©tabli Ă  la demande d’une Ă©quipe. L’objectif prioritaire est pĂ©dagogique et didactique.

Le SE-UNSA s’interroge sur la possibilité de validation du C2I via Magistère.

RĂ©ponse de l’administration : par qui serait-il validĂ© ?

PAI :

Une demande a été faite au conseil de l’ordre des médecins pour que les médecins généralistes et spécialistes soient très précis car leur ordonnance servira de base à l’élaboration du PAI. Si une interrogation survient sur l’ordonnance, il ne faut pas hésiter à interroger l’infirmière scolaire.

Le PAI se fait à la demande de la famille, c’est au médecin traitant de le compléter.

Le PAP est en cours d’élaboration et sera transmis très prochainement via une note de service. Le PAI dys sera transformé automatiquement en PAP sans avis du médecin.

Une information plus approfondie sera fait lors des réunions de rentrée de directeurs.

Un tableau récapitulant tous les PAI du département doit être renvoyé par la CMS. Chaque directeur recevra un tableau sur lequel figurent les PAI de l’école. A sa charge de vérifier et de rajouter ceux qui n’y figurent pas.

Nous demandons qu’un document sur les maladies qui demandent une éviction scolaire soit envoyé aux directeurs.

CRIP : L’école n’a pas le retour, la mĂ©decine scolaire et la DSDEN non plus.

 

Le sujet PAI Ă©tant terminĂ©, nous abordons d’autres points :

 Equipe Ă©ducatives :

Nous nous trouvons souvent face Ă  des non-dits par les thĂ©rapeutes sous couvert du secret mĂ©dical.  Serait-il possible de rappeler que nous sommes tous autour de la table pour le bien de  l’élève concernĂ©, que nous sommes des professionnels ?

RĂ©ponse de l’administration : Il faut donner les Ă©lĂ©ments qui permettent de comprendre le fonctionnement de l’enfant. Un rappel sera fait auprès des diffĂ©rents partenaires.

Base Ă©lèves : l’extraction des donnĂ©es est sur Excel et toutes les Ă©coles n’en sont pas dotĂ©es. Comment faire pour qu’un adjoint ait accès au LPC ?

RĂ©ponse de l’administration : La clĂ© OTP est propre au directeur mais il peut la passer Ă  un collègue.

Relation avec les Ă©lus

Base Ă©lève :

Suite au rappel auprès des mairies, 4 ont répondu favorablement et ont demandé les codes, les écoles concernées ont été prévenues.

Stages de remise Ă  niveau :

Les mairies ne pourraient-elles pas ĂŞtre prĂ©venues de l’organisation plutĂ´t que ce soit aux directeurs de le faire ? 

RĂ©ponse de l’administration : les mairies des Ă©coles concernĂ©es sont informĂ©es.

Occupation des locaux scolaires hors temps scolaire par les enseignants:

Il serait bon de ramener un climat de confiance entre les élus et les enseignants et rappeler qu’il y a un travail hors présence des élèves. Avec la mise en place des nouveaux rythmes, les salles de classe sont souvent occupées par les élèves, les enseignants ne peuvent plus rester travailler et doivent reporter leurs horaires de travail s’ils veulent être dans leur classe (affichages, photocopies).

RĂ©ponse de l’administration : il n’est pas illĂ©gitime qu’un maire demande Ă  un enseignant de lui signaler s’il compte s’y rendre hors de ses horaires. On occupe des locaux dont on n’est pas propriĂ©taire.

Elaboration d’une charte dĂ©partementale des ATSEM ?

RĂ©ponse de l’administration : pour Ă©laborer une charte, il doit y avoir une concertation DSDEN/enseignants/mairie. Il existe des modèles mais il faut qu’il y ait une adhĂ©sion de tous. Techniquement c’est donc possible mais opĂ©rationnellement pas nĂ©cessairement rĂ©alisable.

Le SE-UNSA pose une dernière question : qu’en est-il du GRAF ?

 RĂ©ponse de l’administration : Pas de nouvelles Ă  ce jour.

 

L’heure de fin de rĂ©union Ă©tant largement dĂ©passĂ©e, nous nous quittons avec, une nouvelle fois bien d’autres sujets Ă  aborder : la continuitĂ© du service public, les dĂ©charges de directeurs, les aides administratives, les enquĂŞtes, le traitement administratif des fonctionnaires, l’articulation TAP/APC.

Un autre groupe de travail aura lieu prochainement. Il est envisagé la constitution de groupe de travail avec des directeurs de chaque circonscription.

Les représentants SE UNSA

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir