SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
Compte-rendu comité d’appui des rythmes du 18/12/2014
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Une des interventions du SE UNSA : « Si les nouveaux rythmes sont si bien que cela, pourquoi ne pas l’imposer aux écoles privées ?!? ».

L’absence d’un représentant de l’association des maires du département est remarquée. Absence aussi de notre DASEN sur le départ.

1/ Bilan institutionnel concernant la réforme des rythmes scolaires dans le département. Les PEDT sont en cours de validation : 67 communes l’ont déjà fait sur les 157. Parmi les activités, les plus nombreuses sont le sport puis la culture, la lecture écriture, l’informatique, la détente et en dernier les activités scientifiques. Très peu d’enseignants sont embauchés pour mener ces activités. L’UNSA Education fait part des difficultés de réunir les partenaires avec les personnels Education nationale pour organiser les TAP : sur quelles heures et avec quelles rémunérations ?

2/ Les PEDT : prise de parole conjointe de la DDCSPP et de la CAF présentant le rôle de chacun dans la rédaction et la mise en œuvre du PEDT.

Pour la CAF (Mireille ARMAND) : Dans le cadre d’un PEDT, une aide de 50 centimes est apportée par élèves et par jour présents au TAP. Elle passera à 52 l’année prochaine. Des nouvelles aides financières (1200 euros) pour la formation BAFA des personnels concernés. Le principe de gratuité des TAP est ultra-majoritaire dans notre département (hélas, il reste encore 9 communes faisant payer les TAP).

Pour la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations) : Mise en avant des partenaires : ADESS58 avec ses possibilités d’accompagnement de formations et d’outils, CG58 avec la création d’une bourse conjointe de 30 BAFA, les Centres Sociaux avec aussi de l’accompagnement et des formations, idem pour les FRANCAS, la FOL dont l’USEP, l’UFOLEP et ADPEP58.

L’UNSA Education fait remarquer l’absence de représentant des municipalités à cette réunion plutôt tournée vers les collectivités.

3/ Questions diverses.

L’UNSA Education demande que de la souplesse soit possible si les équipes en sont d’accord, notamment le samedi matin. L’administration ne semble pas encline !

Le SE UNSA demande la sanctuarisation du mercredi après-midi pour les enseignants, sans obligation injonctive telle que l’université du numérique par exemple !

Le SE UNSA demande que les nouveaux rythmes soient imposés aux écoles privées. Il reprend les chiffres académiques donnés pour la carte scolaire : – 20 postes premier degré. Le SE UNSA dénonce les conditions de travail des enseignants qui vont encore se dégrader et s’inquiète d’une fuite d’élèves dans le privé pour ces deux raisons : rythmes non choisis et classes surchargées !

Vos délégués: Bruno Gueho pour l'UNSA Education et Eric Guyot pour le SE UNSA

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir