SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
ComitĂ© de suivi des rythmes : compte-rendu
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce comité était présidé par Monsieur le Directeur Académique.

1) Bilan institutionnel concernant la réforme des rythmes scolaires dans le département de la Nièvre.

 

Pas de souci majeur d'après le DASEN car la Nièvre était déjà majoritairement passée à la semaine de 4 jours et demi l'an dernier.

 

Peu de recours aux mesures dérogatoires proposées par le décret Hamon.

 

La réflexion va se poursuivre.

 

Après les vacances automne, une attention particulière sera portée sur la qualité des activités proposées, surtout pour les quelques écoles fonctionnant avec dérogation.

 

45 PEDT signés dans le département qui vont être suivis.

 

Puis, un retour sur les rythmes scolaires dans les différentes circonscriptions a été fait par les IEN.

 

Les IEN ont, dans leur ensemble, affirmé que la réflexion d'un an supplémentaire pour entrer dans le dispositif des 4 jours et demi était positif.

 

La mise en Ĺ“uvre des rythmes sur Nevers a aussi Ă©tĂ© saluĂ©e par nos IEN ayant en charge des Ă©coles de cette commune. Ils ont soulignĂ© la très bonne articulation entre TAP et temps scolaire. (exemple : littĂ©rature jeunesse sur le temps des TAP en maternelle comme prolongement de ce qui se fait en classe).

 

Dans l'ensemble des circonscriptions, nos IEN affirment que les enseignants sont  partie prenante de la rĂ©forme grâce aux consultations menĂ©es dans les communes.

 

Seul bĂ©mol sur Chateau Chinon : la libĂ©ration d'une demie-journĂ©e n'allège pas les journĂ©es globalement ; et la mise en place des TAP sur une seule après-midi de 3 heures pose problème. Cela risque de s'aggraver avec les intempĂ©ries Ă  venir (difficultĂ©s de locaux).

 

Sur SN1, le bassin de Dornes est cité en exemple, notamment sur la réflexion menée en maternelle pour la sieste. Ainsi la sieste est désormais prise sur le temps des TAP, puis, à 14h30 reprise de la classe par les enseignants.

 

Mme Gien a soulignĂ© que tous les enseignants Ă©taient volontaires pour pratiquer « ces horaires dĂ©calĂ©s Â».

 

Le prĂ©sident de l'AMD (Association des Maires DĂ©partementaux) est ensuite intervenu pour prĂ©senter le bilan de la rĂ©forme. Il a saluĂ© « la bonne digestion Â» de la rĂ©forme sur 2013 – 2014, ce qui a permis un rentrĂ©e 2014 assez sereine. Peu d'Ă©chos / de contestation, donc Ă  priori, tout doit Ă  peu près bien se passer.

 

 

 

 

2) Présentation de l'enquête de la FCPE.

 

EnquĂŞte en partenariat entre DSDEN et FCPE.

 

2531 réponses / 51 communes ou RPI.

 

Objectif : aller dans le sens d'une amĂ©lioration de la rĂ©forme.

 

La présidente de la FCPE a présenté les résultats de l'enquête.

 

Du cĂ´tĂ© des parents, ce qui est Ă  mettre en avant :

  • Leurs enfants n'ont pas plus d'intĂ©rĂŞt pour aller Ă  l'Ă©cole avec la rĂ©forme ;
  • Ils n'ont pas notĂ© de changement dans la fatigabilitĂ© / dans la durĂ©e de la journĂ©e scolaire. Pourcentage d'autant plus fort que l'enfant est en maternelle ;
  • Les parents sont favorables au mercredi très majoritairement / pas pour le samedi ;
  • Ils ont notĂ© une amĂ©lioration des rĂ©sultats scolaires de leurs enfants Ă  33 % ;
  • Conrentant les NAP : le temps de concertation a Ă©tĂ© jugĂ© majoritairement insuffisant avec la municipalitĂ© (52%). Plusieurs retours : certaines activitĂ©s prĂ©vues n'ont pas Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es. Retour plutĂ´t nĂ©gatif quant au choix des activitĂ©s proposĂ©es mais les enfants sont globalement heureux d'y participer (61%). Peu de communes oĂą les activitĂ©s ne sont pas gratuites ;
  • Les avis sont très partagĂ©s concernant l'adaptation des locaux. La durĂ©e et le contenu des TAP sont jugĂ©s assez satisfaisants pour les parents.
  • La moitiĂ© des parents demande l'amĂ©lioration de la rĂ©forme. Importance de la concertation avec les parents.

 

Du cĂ´tĂ© du DASEN : Certaines questions de l'enquĂŞte mĂ©riteraient d'ĂŞtre prĂ©cisĂ©es pour une meilleure prise en compte. Ce qu'il en retient : une meilleure communication des enseigannts envers parents / responsable des TAP doit ĂŞtre mise en place. Il estime que la statistique : « 1/3 des Ă©lèves qui ont amĂ©liorĂ© les rĂ©sultats scolaires Â» grâce Ă  la rĂ©forme, d'après leurs parents, est un nombre très encourageant. La concentration des enseignements fondamentaux le matin a permis, selon lui dette amĂ©lioration.

 

Un nouveau questionnaire sera établi pour approfondir plus sérieusement certains points de l'enquête.

 

Le DASEN a repointé, pour nous de manière un peu inquiétante, l'intérêt pour la maternelle de décaler les TAP sur le temps de sieste pour placer les temps d'apprentissage en fin d'après-midi.

 

Remarque du prĂ©sident de l' AMD : l'attitude consumĂ©riste de certains parents transpire Ă  travers les rĂ©sultats de l'enquĂŞte.

 

Pour le SE Unsa, les TAP doivent être conçus comme des temps de découverte, sans qu'il y ait obligatoirement un lien avec les temps d'apprentissage, sauf volonté de l'enseignant.

 

Le SE Unsa a aussi posé la question de l'intégration des élèves de CLIS dans le dispositif des TAP.

Monsieur l'IEN en charge de l'ASH a rĂ©pondu que tout devait ĂŞtre traitĂ© au cas par cas. Cette problĂ©matique fait de discussions au niveau national. D'ores et dĂ©jĂ , dans la Nièvre, le SESSAD de Varennes Vauzelles assure le suivi de certains Ă©lèves en situation de handicap sur les Ă©coles de Nevers. Des Ă©ducateurs en IME encadrent aussi certains temps de TAP. En revanche, il reconnaĂ®t que la question de l'accompagnement par un(e) AVS pose problème avec l'employeur.

 

3) Conditions d'attribution du fonds d'amorçage.

 

Le prĂ©sident de l'AMD a affirmĂ© que s'il n'y avait  pas de reconduction du fonds d'amorçage, la rĂ©forme serait « foutue Â»

 

RĂ©ponse du DASEN : il fera remonter au rectorat les inquiĂ©tudes des maires du dĂ©partement.  Monsieur le conseiller pĂ©dagogique ASH est intervenu pour expliquer qu'une demande du fonds amorçage Ă©tait possible en ligne sans passer par l'Education Nationale pour les communes. Les communes ont jusqu'au 30 Novembre pour en faire la demande. 21 communes n'ont pas encore fait la demande. Elles ont Ă©tĂ© relancĂ©es par deux fois. Fin mars / dĂ©but avril : versement du fonds d'amorçage.

 

Intervention de la directrice CAF : des simplifications Ă  venir seront communiquĂ©es aux communes et gestionnaires. Annonces :

  • renforcement du comitĂ© de pilotage dans les contrats enfance-jeuness ;
  • financement supplĂ©mentaire pour les BAFA - BAFD pour mieux rĂ©pondre aux demandes des collectivitĂ©s ;
  • simplification dans mode de comptabilisation des heures : passage des heures d'accueil Ă  des plages horaires.

 

Remarque : les communes qui ont demandĂ© le fonds d'amorçage perçoivent l'aide financière, mĂŞme si pas d'activitĂ©s proposĂ©es Ă  ce jour.

 

Quid des communes oĂą les TAP sont payantes et des inĂ©galitĂ©s sur le territoire ?

RĂ©ponse du DASEN : le coĂ»t demandĂ© aux famille est faible / il n'a pas de prise sur cette question.

 

A noter : une pĂ©tition FCPE esg en ligne pour demander la pĂ©rennisation du fonds d'amorçage.

 

4) Premiers axes de prĂ©sentation du « forum Â» du 3 avril en lien avec la rĂ©forme des rythmes scolaires.

 

PrĂ©sentation rapide par Monsieur l'IEN, adjoint au DASEN. Ce forum se fera en trois temps :

  • tĂ©moignage d'Ă©quipes (partenariat entre collectivitĂ©s locales pour PEDT / construction du lien entre TAP et temps d'apprentissage) ;
  • intervention d'un chercheur / tĂ©moin ;
  • ateliers sur diffĂ©rents thèmes. Pilotage par diffĂ©rents intervenants (parents, reprĂ©sentants de l'Etat...)

 

5) Questions diverses.

 

Intervention du directeur adjoint de la fĂ©dĂ©ration des centres sociaux : l'articulation entre projet d'Ă©cole / conseil d'Ă©cole et les TAP ne devrait-elle pas ĂŞtre renforcĂ©e ?

Pour le DASEN, la réforme des rythmes ainsi que le nouveau référentiel de compétences vont dans le sens d'une meilleure articulation entre TAP et temps d'apprentissage. Il faut aller dans le sens d'une école ouverte sur l'extérieur et les partenaires.

 

Quid de la coordination entre TAP et APC ?

RĂ©ponse de l'administration : difficile Ă  Ă©valuer tant les APC recouvrent des modalitĂ©s / contenus diffĂ©rents.


Vos délégués SE UNSA Céline Cognet, Eric Guyot.

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir