SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
Compte-rendu comité d’appui des rythmes du 16/04/2014
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

L’absence d’un représentant de l’association des maires du département est remarquée (justifiée par les récentes élections municipales et la future élection pour le bureau de l’AMF58).

Le DASEN donne les prĂ©cisions suivantes :

16 demandes de dérogations dont aucune le samedi matin. Il s’agit d’un allongement de la demi-journée de 15 à 30 minutes. Ceci donne suite à des impératifs de transports scolaires ou de service de restauration

A ce jour, 37 communes ont envoyé leur PEDT dont 10 dans des RPI. Après réunion de validation, 4 PEDT n’ont pas obtenu d’avis favorable et n’ont pas pour l’instant les dérogations demandées.

Un site en ligne permet de mutualiser les PEDT et outils de mis en Ĺ“uvre des rythmes.

Madame Colette Mongiat :

Représentante du Conseil Général, elle précise les difficultés de coordonner les 450 circuits de transport scolaire, surtout le mercredi matin. Des problèmes évoqués sur Cosne sur Loire, Chatillon en Bazois, . . .

Proposition de crĂ©er, sur une semaine, « les Ă©tats gĂ©nĂ©raux de l’Education Â» en octobre 2014 dĂ©veloppant nombreux sujets dont : les rythmes, les Ă©coles rurales, la rĂ©ussite de nos Ă©lèves nivernais, l’enseignement supĂ©rieur dans la Nièvre. . .

Le SE UNSA relève sa déception de laisser le libre choix aux écoles privées de cette mise en place des rythmes et demande leur place dans ces états généraux. Le DASEN semble les exclure naturellement car elles ne participent pas, dans la Nièvre, aux nouveaux rythmes. Il pense, même, que les écoles privées changeront d’avis rapidement.

Puis les IEN prennent la parole pour présenter divers projets articulant les temps scolaire et périscolaire, les avantages sur les apprentissages pour les élèves, la communication avec les familles, . . . . . .

Le SE UNSA souhaite que les discussions sur les TAP n’occultent pas ce que nous faisons dans la classe sur le temps scolaire. Cette année, les conseils d’école sont trop souvent, hélas, centrés sur le périscolaire.

L’ordre du jour donne la parole aux représentants de l’ADPEP, de la fédération des centres sociaux et le service éducation de la mairie de La Charité sur Loire.

Le SE UNSA soulève le particularisme de la prise en compte des élèves en situation de handicap dans les TAP.

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir