SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
GT CLIS 10 janvier 2014
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Groupe technique CLIS du vendredi 10 janvier 2014

Ce groupe technique, présidé par M. Gien, était composé d' Inspecteurs de l'Education Nationale, de psychologues scolaires, d'enseignant référent, de la conseillère pédagogique ASH, d'enseignants de CLIS et de délégués syndicaux dont le SE UNSA.

1) Point sur les AVSco:

M. Gien rappelle que les modalités d'attribution par le rectorat d'AVSco ont été modifiées. Auparavant le rectorat avait une dotation spécifique AVSco qu'il répartissait sur les 4 départements. A présent, il est demandé aux IEN adjoints chargés de l'ASH de prendre ces AVSco sur le quota d'AVSi.

Des précisions ont été apportées sur les différences de contrats entre les AVS et EVS.

La politique qui avait prévalu au départ sur notre département était d'affecter prioritairement des AVSco sur les écoles à 2 CLIS.

Le tableau fourni par l’administration montre la présence d'AVSco ou d'AVSi dans la quasi-totalité des CLIS du département sauf à St Saulge.

Les enseignants présents rappellent l'importance et la nécessité de ses accompagnants associés au dispositif CLIS pour favoriser la réussite des élèves.

Le SE UNSA ajoute que pour quelques enfants scolarisés en CLIS, une AVSi peut s'avérer indispensable et que cette attribution ne doit pas se faire en oubliant les autres enfants de la CLIS. Dans tous les cas l' attribution d'une AVSco demeure nécessaire dans chaque CLIS.

M. Gien annonce qu'une quinzaine d'AVS ont pu voir leur contrat renouvelé en septembre alors que celui-ci s'était achevé en juin, (de 6 ans), et ce, suite à une directive ministérielle.

M. Gien informe que la formation des EVS est dorĂ©navant pris en charge par le rectorat et que les AVS ont reçu une formation de 60h portant sur le handicap. Il rappelle par ailleurs qu'un nouveau mĂ©tier d'accompagnant des Ă©lèves handicapĂ©s est en cours de constitution : AJH.

2) Effectifs:

Un tableau rendant compte des effectifs de chaque CLIS est présenté.

M. Gien précise la spécificité rurale de notre département qui rend l'importance d'un maillage afin d'éviter des transports trop longs aux élèves. Il pointe par ailleurs l' effectif de la CLIS de St Pierre le Moutier (4 élèves et 3 annoncés pour la rentrée 2014).

M. Gien annonce qu'un projet d'UlIS « autiste Â» est en cours d'Ă©laboration avec une implantation au Collège des Courlis, projet qui semble bien reçu par l'Ă©quipe enseignante du collège. Sa mise en oeuvre pour septembre 2014 est soumise Ă  une dotation spĂ©cifique du rectorat. Un autre projet est en cours, celui de l' ouverture d'une UnitĂ© d'Enseignement Maternel dans le cadre du plan « autisme Â».

Après notre remarque sur la liste d'attente importante pour la CLIS TSL, monsieur Gien propose l'idée de réserver 2 ou 3 places dans quelques CLIS pour accueillir ces enfants atteints de troubles sévères du langage, avec une formation proposée aux enseignants volontaires. Cette possibilité devrait être présentée aux enseignants de CLIS lors de la prochaine animation pédagogique qui les regroupera.

Le SE UNSA exprime que la déclinaison semble envisageable mais avec un effectif d'élèves accueillis sensiblement inférieur à douze et une formation spécifique. M. Gien n'est pas défavorable à l'examen d'une telle demande.

3)Point sur la formation:

Mme Boyer rappelle le contenu des deux journées de formation reçues par tous les enseignants de CLIS il y a deux ans et les outils élaborés pendant et après ces journées avec des enseignants volontaires.

Les enseignants présents ont rappelé l'intérêt de ces temps de formation qui permettent d'échanger sur les réalités professionnelles vécues par les collègues dans les différentes CLIS.

Une animation spĂ©cifique aux enseignants de CLIS est prĂ©vue le mercredi 12 fĂ©vrier avec pour thĂ©matique «  L'Ă©laboration du projet de CLIS Â» avec un travail sur les « incontournables Â» d'un tel projet. Une fois cette animation terminĂ©e, chaque enseignant devra alors rĂ©diger un projet de CLIS (si ce n'est dĂ©jĂ  fait) et le soumettre Ă  l'IEN puis pour transmission Ă  la MDPH.

4)Questions diverses:

Des remontées de collègues sur la difficulté de renseigner le GEVASCO et de son peu de précisions ont été abordées. M. Gien précise le caractère obligatoire et le retard pris par notre département dans son utilisation.

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir