SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
comité de suivi des rythmes scolaires 17 09 2013
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Monsieur le Directeur AcadĂ©mique a fait un point sur la rentrĂ©e qui, selon lui, s’est passĂ©e sans soucis ; et ce, malgrĂ© le grand changement liĂ© Ă  la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Il s’est Ă  nouveau fĂ©licitĂ© du fort taux de passage Ă  cette nouvelle organisation des communes du dĂ©partement.

97 % des Ă©coles ont des horaires conformes au dĂ©cret, très peu de dĂ©rogations dont aucune pour le samedi matin n'ont Ă©tĂ© demandĂ©es.

SurcoĂ»t transport pour le Conseil GĂ©nĂ©ral : 400 000 € et Ă©valuation du surcoĂ»t pour l’an prochain : 700 000 € maximum (sur un budget transport scolaire global de 11 000 000 €)

Les écoles qui ne se lanceront dans l’aventure qu’à la rentrée 2014 devront finaliser leur projet avant fin décembre 2013.

PEDT :

Le Dasen est longuement intervenu sur son grand intĂ©rĂŞt. 15 sont finalisĂ©s et 39 en cours d’élaboration. Plus de dĂ©tails et des exemples de projets finalisĂ©s sur le site de la DDSEN Nièvre : http://ia58.ac-dijon.fr/RythmesScolaires/index.html

Question SE UNSA Nièvre : PrĂ©avis d’inspection et Projet Éducatif Territorial ?

Dans le nouveau prĂ©avis d’inspection dĂ©partemental figure ce point :

·          CARACTERISTIQUES DE L’ECOLE
PrĂ©senter succinctement :

1.         Les caractĂ©ristiques de l’école en rĂ©fĂ©rence au questionnaire Arc en Ciel.

2.       Les axes prioritaires du projet d’école pour l’annĂ©e en cours.

3.       Le lien entre le projet d’école et le PEDT.

4.       Les modalitĂ©s de suivi du PEDT (frĂ©quence des rĂ©unions, personnes concernĂ©es, votre place dans ce travail collectif…).

N’est-ce pas un peu prĂ©maturĂ© ?

RĂ©ponse du DASEN : Les collègues doivent ĂŞtre au courant de sa mise en place ou non dans leur Ă©cole. Ils doivent connaĂ®tre l’esprit des propositions formulĂ©es, si un PEDT existe.

 

Remarque du président de l’amicale des maires de la Nièvre : le PEDT est un outil imparfait, il faudra du temps pour que tous les interlocuteurs puissent se l’approprier.

Place centrale des enseignants dans le dispositif :

Elle a été reconnue.

Question SE UNSA Nièvre : Que faire lorsqu’un animateur est absent?

Nous voulions pointer le fait, qu’à l’issue de la journĂ©e, c’était aux enseignants et bien souvent au directeur de gĂ©rer ce type de problèmes pas toujours Ă©vidents… D’après le DASEN ce n’est pas une problĂ©matique nouvelle, il arrivait dĂ©jĂ  Ă  16 h 30 que des Ă©lèves ne sachent pas oĂą aller…  Nous pensons que ce problème est accru et qu’il faut aussi respecter le travail des animateurs en leur imposant pas des groupes surchargĂ©s. Ă  suivre ...

Continuer la concertation :

La dĂ©marche de la ville de Nevers a Ă©tĂ© citĂ©e en exemple, notamment la programmation d’une formation conjointe aux ATSEM et enseignants.

 

Avis et question SE UNSA Nièvre : Cela peut faire un peu sourire. Certes il y a eu concertation, comme l’atteste une belle plaquette que nous sommes nombreux Ă  avoir reçue ; mais les rigiditĂ©s sur les horaires de la pause mĂ©ridienne ou le refus d’horaires diffĂ©rents pour le mercredi matin ont laissĂ© une impression mitigĂ©e.

 Concernant l'expĂ©rimentation Ă  l'Ă©cole Pierre Brossolette Ă  Nevers, aurons-nous un bilan ?
Qu'ont donné les résultats des questionnaires remplis par les élèves tout au long de l'année ?
Quid des questionnaires enseignants, annoncés à ces derniers, mais qu'ils n'ont, apparemment, toujours pas reçus ?

RĂ©ponse du DASEN : Pour ce bilan c’est la mairie qui est maĂ®tre d’œuvre. Mais il transmettra notre remarque…

Rythmes scolaires et ATSEM :

Questions UNSA Nièvre :

·         Les situations sont très diverses selon les communes. Dans certains endroits, les ATSEM font le mĂ©nage, alors que certaines d’entre elles seraient volontaires pour prendre en charge un groupe TAP…

·                                 LĂ  oĂą elles sont associĂ©es :
Temps très court avec les Ă©lèves : 20 minutes effectives…
Quel bĂ©nĂ©fice pour les petits ?
Temps de garderie prolongé…
Soucis de matériels non encore arrivés
Obligation faite aux ATSEM comme Ă  l’ensemble des personnels adjoint technique (cantine garderie)  d’être associĂ©s aux TAP, pas nĂ©cessairement directement mais en appui des animateurs
Quid d’une compensation salariale pour ces nouvelles missions ???

RĂ©ponse du DASEN : des rĂ©ponses doivent ĂŞtre trouvĂ©es commune par commune. Des ATSEM de Nevers ont Ă©tĂ© invitĂ©es Ă  la confĂ©rence du 18/09 sur la maternelle Ă  la Maison de la Culture.

Réponse du Président de l’Amicale des maires de la Nièvre : pour la compensation salariale comme pour l’évolution du statut des ATSEM, il s’en remet à la loi, loi qui pour l’instant ne change pas…

La question du temps de prĂ©paration et de concertation a aussi Ă©tĂ© abordĂ©e sans que de rĂ©elles solutions soient trouvĂ©es : il faut qu’enseignants et intervenants puissent Ă©changer mais quand ? comment ? …

Madame Gien, IEN, a prĂ©cisĂ© que la question des touts petits s’est dĂ©jĂ  posĂ©e lors de l’expĂ©rimentation Ă  Nevers : afin de ne pas lever les enfants trop tĂ´t, la responsabilitĂ© du groupe d’élèves passe de l’enseignant au personnel municipal Ă  la fin de la journĂ©e scolaire sans qu’il soit besoin de rĂ©veiller les enfants.  Cette solution peut ĂŞtre Ă©tendue.

Locaux :

Question SE UNSA Nièvre :

Comment gĂ©rer les locaux ?

Réponse du Président de l’Amicale des maires de la Nièvre : les locaux sont communaux… le bon sens doit l’emporter en concertation avec les enseignants.

RĂ©ponse de Mme Mongiat du Conseil GĂ©nĂ©ral : Les Ă©quipements des collèges peuvent ĂŞtre ouverts pour les activitĂ©s pĂ©riscolaires, les gymnases notamment. Des solutions doivent ĂŞtre trouvĂ©es ensemble.

Autres sujet abordĂ©s :

·         Afin de rendre compte des diverses solutions mises en place, un bilan du pĂ©riscolaire est demandĂ© pour les TAP : combien de fois par semaine ? pour quels types de publics ? pour faire quoi ? avec quelle organisation ?

·         Fatigue des enfants. Le DASEN rĂ©itère ses remarques sur l’heure de coucher Ă  la maison.

·         ContrĂ´le du temps pĂ©riscolaire : c'est de la responsabilitĂ© des communes.

·         Formation des intervenants : le reprĂ©sentant des FRANCAS rappelle le rĂ´le dĂ©terminant des associations partenaires de l’école. Son association a d’ailleurs menĂ© diffĂ©rentes actions de formation dans le dĂ©partement (La CharitĂ©, Corbigny, canton de Fours…)

·         Fond d’amorçage : les maires souhaitent sa pĂ©rennisation. Les subventions CAF sont possibles, y compris pour les activitĂ©s gratuites, si elles sont reconnues par la DSCSPP et dĂ©passent 3 heures par semaine (critères difficiles Ă  cumuler partout …)

·         Parents perdus entre tous les dispositifs… garderie gratuite, payante, TAP, APC… Par ailleurs l’inscription de leurs enfants Ă  ces activitĂ©s doit se faire dans la durĂ©e : pour stabiliser les effectifs, pour que cela soit profitable aux enfants.

·         GratuitĂ© : demandĂ©e par les parents, elle s’applique Ă  tout le dĂ©partement Ă  l’exception d’une commune.

·         Emploi d’avenir : dĂ©jĂ  35 contrats signĂ©s dans le dĂ©partement. Le PrĂ©sident de l’Amicale des maires de la Nièvre regrette que ne puissent pas ĂŞtre accordĂ©es davantage de dĂ©rogations de façon Ă  pouvoir recruter de jeunes diplĂ´mĂ©s (ce qui n’est pas l’esprit de la loi…)

·         DĂ©passement des 24 heures par semaine face aux Ă©lèves pour certains enseignants (remplaçant, TRS). Le DASEN reconnaĂ®t que c’est possible mais qu’il faut admettre une certaine souplesse dans la gestion du temps de travail de ces collègues dont le temps face aux Ă©lèves peut ĂŞtre Ă©quilibrĂ© sur 1 mois.

·         Une collègue s’est Ă©mue du risque pour les enfants d’être en perte de repères entre des enseignants avec un langage et des règles propres Ă  l’école puis dans les mĂŞmes locaux d’autres personnels avec un autre langage, d’autres règles… Le DASEN s’est dit sensible Ă  cette problĂ©matique. Le dĂ©lĂ©guĂ© des Francas a prĂ©cisĂ© que des règles de vie commune peuvent ĂŞtre discutĂ©es, construites ensemble : enseignants et intervenants.

·         Rattrapage du mercredi 13 novembre : soucis entre les collègues en semaine de 4 jours dont une partie du temps de travail est pris en charge par un autre collègue en 4 jours et demi… pas de rĂ©ponse, nous poserons cette question par Ă©crit Ă  Monsieur le DASEN.

Vos dĂ©lĂ©guĂ©s SE UNSA Nièvre : Sarah Penot, Bruno GuĂ©ho

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir