SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
Evaluations CE1 CM2 : motion du SE UNSA Nièvre
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Que faire concrètement :  

  • Faire passer les Ă©valuations aux Ă©lèves et les corriger : c'est la prĂ©occupation immĂ©diate.

Pour la suite, tout doit être précisé et le sera, dès que nous aurons des informations.

  • Un boycott entraĂ®ne un travail non fait, pas de prime, les collègues s'exposent Ă  des sanctions qui ne seront certainement pas prises mais pouraient l'ĂŞtre.
  • Ne pas faire remonter les rĂ©sultats.
  • Le logiciel de gestion des rĂ©sultats n'est pas disponible, Ă  notre connaissance...  seuls des outils non officiels existeraient.

 

Précisions :

  • Nous sommes contre le système d'Ă©valuations CE 1 CM 2 tel qu'il avait Ă©tĂ© mis en place ;
  • Nous demandons la fin du système de primes pour le remplacer par l'ISOE que tous les collègues toucheront (IndemnitĂ© de Suivi et d'Orientation des Elèves versĂ©e Ă  tous les enseignants de collège d'un montant de 100 € nets par mois)  ;
  • Nous regrettons la prĂ©cipitation des annonces ministĂ©rielles sur le sujet.

Motion du Conseil Syndical de la Nièvre :

"Le 15 mai 2012
Le conseil syndical de la Nièvre estime que la façon dont sont remises en cause les évaluations CE1 et CM2 relève de déclarations hasardeuses. La prime versée ou non pour des tâches mal définies créent des tensions et jalousies dans les écoles. La précipitation d’une telle décision nous dérange, elle dévalorise le travail des équipes pédagogiques de toute une année.
Nous attendons une consultation sur le sujet."

Cette vision des choses est partagée au moins par une de nos secrétaires nationales.

Les consignes nationales :  

Evaluations nationales : amĂ©nagement avant refonte

Les Ă©valuations nationales très critiquĂ©es mais programmĂ©es de longue date interviennent en pleine transition politique. MĂŞme si  aucune instruction officielle n’a pu ĂŞtre donnĂ©e puisque le ministre n’est pas nommĂ©, Vincent Peillon, chargĂ© des questions d’éducation dans la campagne de Hollande et possible ministre, s’est exprimĂ© dans le Monde du 11 mai.

Il confirme qu’il est trop tard pour annuler la passation de ces évaluations alors que les livrets sont acheminés et que les collègues concernés comptent sur l’indemnité. En revanche, il précise que l’utilisation des résultats de ces évaluations est laissée aux équipes et qu’il n’y aura pas de remontées nationales. Une vaste remise à plat des dispositifs d’évaluations se fera ultérieurement.

Pour le SE-Unsa, nous souhaitons Ă©galement que le temps de la discussion soit pris. Nous avons des propositions Ă  faire valoir : des Ă©valuations sur Ă©chantillons pour le pilotage du système Ă©ducatif, d’éventuelles Ă©valuations nationales mais alors au service des Ă©lèves et placĂ©es en dĂ©but d’annĂ©e, la mise en place d’une ISOE pour tous les enseignants des Ă©coles. (et non des primes au coup par coup)

Le SE-Unsa approuve l’aménagement du dispositif qui préserve la continuité de l’école au regard des élèves et leur famille tout en marquant une rupture politique aux yeux des enseignants.

En cas de questions ou de difficultĂ©s contactez nous : 58@se-unsa.org Lire le communiquĂ© de presse du SE-Unsa http://www.se-unsa.org/spip.php?page=article-presse&id_article=4521

Par ailleurs, la question du boycott du Livret Personnel de CompĂ©tences est posĂ©e localement par certains syndicats. Le SE-Unsa est opposĂ© au boycott de cet outil, certes imparfait et Ă  amĂ©liorer, mais objet important car traduisant la continuitĂ© entre l’école et le collège. En revanche, il n’y a aucune obligation Ă  remplir le LPC numĂ©rique. Le ministère a lui-mĂŞme reconnu qu’il ne pouvait l’imposer tant qu’il n’y avait qu’une clĂ© OTP pour le directeur. 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir