SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
COMPTE RENDU DU GROUPE TECHNIQUE CLIS 15 MARS 2012
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Ce GT CLIS est né de la demande du syndicat SE UNSA.

 

  • PROJET INDIVIDUEL D’UN ELEVE DE CLIS :

Les 16 et 17 janvier, une journĂ©e de stage CLIS a Ă©tĂ© organisĂ©e avec tous les enseignants de CLIS et enseignants rĂ©fĂ©rents en 2 groupes gĂ©ographiques  (une autre session est prĂ©vue les 29 et 31 mai).

A l’issue de ce stage, 5 enseignants se sont portĂ©s volontaires pour participer Ă  un groupe de travail ayant pour finalitĂ© l’élaboration d’un document «  PROJET INDIVIDUEL Â» qui sera proposĂ© Ă  l’ensemble des collègues de CLIS lors de la session de mai. De plus a Ă©tĂ© conçu un guide pouvant permettre la facilitation de la rĂ©daction du Projet Individuel d’un Ă©lève de CLIS , cet outil sera Ă©galement proposĂ© aux collègues de CLIS et aux collègues des classes « ordinaires Â» accueillant un Ă©lève de CLIS.

Le SE UNSA se félicite de ces rencontres et de ses outils créés qui faciliteront le travail des collègues, surtout ceux ayant une CLIS sans être spécialisés, tout en restant vigilant à ce que cette forme demeure une possibilité pour les collègues et non une obligation.

Ces documents sont en attente de validation mais chaque enseignant volontaire pourra les expérimenter.

Le SE UNSA regrette que depuis la mise en place de la MDPH, l’enseignant de l’élève ne soit plus prĂ©sent aux rĂ©unions qui notifient la proposition de dĂ©cision d’orientation, ce qui  Ă©tait le cas dans  le fonctionnement antĂ©rieur avec la prĂ©sence Ă  la CCPE (Ă©manation de la CDES).

L’ESS ne fait que proposer puis la MDPH notifie la décision proposée aux parents.

La prochaine formation (29 et 31 mai) pour les enseignants de CLIS est en cours d’élaboration : des informations seront donnĂ©es sur l’inclusion, les ESS (jeu de rĂ´le) et diffĂ©rentes rĂ©unions de la MDPH (EPE et CDAPH).

Suivant les pratiques, des temps de synthèse entre l’enseignant de la CLIS et diffĂ©rents partenaires (psychologue scolaire, orthophoniste, SESSAD, CMP, familles d’accueil, Ă©ducateurs, psychomotricien…)   sont rĂ©alisĂ©s tous les mois et demi. Ces heures sont dĂ©comptĂ©es sur les 108 heures.

La surcharge de travail des psychologues scolaires est soulevée, ce qui a des répercussions sur la mise en œuvre de ces temps de synthèse dans certaines circonscriptions.

Il est bon de redire que :

« Les enseignants de CLIS peuvent participer aux animations pĂ©dagogiques. Â»

Sur le fonctionnement cognitif général, en plus de ce qui est écrit sur le document, il faut rajouter que le psychologue scolaire peut apporter sa contribution avec son analyse du bilan psychologique.

 

Le SE UNSA demande de permettre sur certains temps, par exemple en animation pédagogique, que les enseignants de CLIS se rencontrent tous. Le SE UNSA a obtenu la création du GT CLIS sur l’exemple du GT RASED. Il demande, de plus, comme pour les RASED, que les enseignants de CLIS bénéficient de rencontres de formation.

Cette demande est Ă  considĂ©rer mais il y aura un problème avec le nombre de remplaçants ; sauf si cela se passe un mercredi (sur les 108 heures).

 

 

  • LES AVS-co :

La demande est de faire bĂ©nĂ©ficier d’une AVS-co chaque CLIS. Ce n’est pas le cas ! HĂ©las !

La difficulté est que les effectifs des AVS-co dépendent des AESD (assistant d’éducation second degré)

Le SE UNSA demande que  soit « actĂ© Â» Ă  un niveau  national l’obligation d’ employer une AVS-co pour chaque CLIS.

De plus, il est bon de rajouter que les AVS-co favorisent les inclusions.

  • La CLIS et son rĂ´le de pĂ´le ressources contre la difficultĂ© scolaire :

11 enseignants de CLIS sur 27 ne sont pas spĂ©cialisĂ©s. Il serait intĂ©ressant d’expliciter, plus encore, la prĂ©sence d’une CLIS sur les Ă©coles concernĂ©es notamment lors du mouvement. En Ă©tant affectĂ© dans une Ă©cole comprenant  une CLIS, il est Ă©vident que plus qu’ailleurs, un collègue pourra ĂŞtre sollicitĂ© pour participer Ă  l’inclusion d’élèves en situation de handicap. ( en fonction des projets individuels)

Le SE UNSA remarque que les  collègues qui participent au mouvement ont souvent d’autres prĂ©occupations : parfois, ils ne savent mĂŞme pas si, en demandant une Ă©cole,  ils exerceront dans une classe  maternelle ou Ă©lĂ©mentaire.

Le document explicatif sur « les CLIS Â» crĂ©Ă© lors de la formation et modifiĂ© par le GT sera envoyĂ© aux Ă©coles puis mis en ligne sur le site ASH.

Les CLIS peuvent ou pourraient accueillir des Ă©lèves en grande difficultĂ© mais dans quel cadre lĂ©gal ?

Le SE UNSA constate que, souvent dĂ©jĂ , des enseignants de CLIS, aident les collègues des classes ordinaires Ă  lutter contre la grande difficultĂ© en accueillant ponctuellement dans la CLIS certains de leurs Ă©lèves. Nous acceptons que l’enseignant de la CLIS puisse ĂŞtre personne ressource mais attention aux dĂ©rives !

Le SE UNSA se félicite de ce GT CLIS et de la tenue des échanges.

Vos représentants SE UNSA

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir