SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
Préparation de rentrée 2d degré
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

A la sortie du CTSD du 2 février 2012 :

Les documents fournis par l’administration ont été présentés comme des documents de travail, en cours d’élaboration.

 Dans les collèges :

 Dans la Nièvre : + 117 Ă©lèves, + 65 h soit 0,5h par Ă©lève en plus…

Après plusieurs remarques sur les évolutions étranges de plusieurs DHG dans les établissements de la Nièvre, il nous a été expliqué que pour éviter la suppression de divisions dans les gros établissements, les services de l’Inspection Académique ont inventé la demi-division.

De quoi s’agit-il ?

Clairement, il s’agit de supprimer une division sans que cela ne se voit. Dans les faits, il y aura toujours deux classes mais elles seront regroupĂ©es dans certaines matières : arts plastiques, EPS, Technologie et Education musicale.

Ainsi, dans certains établissements les enseignants de ces matières devront gérer un groupe de plus de 30 élèves…

L’Inspection académique peut afficher la création au global de 2 divisions dans le département alors que les heures n’y sont pas…Pourtant, le Recteur a choisi de maintenir un taux heures par élève nettement plus élevé dans le département par rapport au reste de l’académie ainsi qu’au niveau national, soit 1.35 dans la Nièvre pour une moyenne académique de 1.25.

Le collège d’Imphy perdrait une division et verrait son taux d’encadrement grimper. Il se trouve pourtant qu’il accueille des élèves repérés comme fragiles puisque les services de l’Inspection Académique transfèrent un poste de réseau d’aide dans le primaire vers cette commune.

Quelques autres points noirs, Château-Chinon 59 Ă©lèves en 5ème pour 2 divisions et Cosne-sur-Loire « Cassin Â» 89 Ă©lèves pour 3 divisions … Il serait question d’une Ă©ventuelle ouverture dans cet Ă©tablissement de Cosne-sur-Loire !!!

Nous ne pouvons accepter que les conditions de travail soient ainsi dégradées.

A l’heure actuelle, les DHG affichées ne font pas apparaître les heures attribuées pour le dédoublement de classes, les ULIS ou les heures de décharges statutaires.

Nous sommes donc toujours dans le flou quant à l’organisation du service pour la rentrée 2012. A suivre lors des prochains comités techniques.

On vous prĂ©sente des organisations Ă©tranges et non habituelles ? Vous avez des groupes classes plĂ©thoriques ?

Prenez contact avec votre section.

Dans les LycĂ©es gĂ©nĂ©raux et technologiques :

Dans la Nièvre : +18 Ă©lèves et – 313 h !!! (soit 17 Ă©quivalents temps plein)

La rĂ©partition prĂ©vue est de plus en plus opaque. Il nous a Ă©tĂ© expliquĂ© que les DHG ont Ă©tĂ© rĂ©parties sur la base de 35 Ă©lèves par division avec d’une part le tronc commun et d’autre part les heures de dĂ©doublement. Mais force est de constater que les dotations actuelles vont mener Ă  des dĂ©doublements qui risquent fort de ressembler Ă  des classes entières !!!

On nous a affirmé qu’il n’y aurait aucune classe de seconde à 35 pour la rentrée 2012.

Malgré notre insistance, nous n’aurons pas plus de détails.

La rĂ©forme du niveau terminal gĂ©nĂ©ral ou de la filière STI ne suffit pas Ă  expliquer la baisse des dotations. Que les effectifs augmentent ou diminuent, les DHG vont toutes dans le mĂŞme sens… la baisse. Certains Ă©tablissements perdant jusqu’à 100h, soit presque 6 Ă©quivalents temps plein !!! Notons que le taux heures par Ă©lève diminue, cette rĂ©forme ne se fait donc pas Ă  moyen constant avec un redĂ©ploiement des heures sur l'accompagnement personnalisĂ©.

Le lycée de Decize présente la particularité d’avoir un taux heures par élève nettement inférieur aux autres (soit un dixième de moins). Nous n’avons eu aucune explication sur ce point. L’ensemble sera réexaminé.

Nous n’avons aucune information sur la carte des formations prĂ©vue pour la rentrĂ©e : quel Ă©tablissement proposera quelles spĂ©cialitĂ©s ? Quelles options ?

Il nous est répondu que ce sont les services des ressources humaines au Rectorat qui analysent les situations pour faire le point des compétences disponibles dans chaque établissement.

Des spĂ©cialitĂ©s proposĂ©es sans les compĂ©tences ? Des compĂ©tences disponibles sans l’ouverture d’une spĂ©cialitĂ© ?

Prenez contact avec votre section.

Dans les LycĂ©es professionnels :

Dans la Nièvre : + 157 Ă©lèves et -19h…30h sont gardĂ©es en rĂ©serve pour le moment.

C’est encore et toujours l’avalanche des heures supplémentaires. A la rentrée 2011, le rapport heures sup/heures postes était de 11.08%, il est pour la rentrée 2012 prévu à 11.43 %.

Le Directeur Académique des Services Départementaux de l’Education Nationale trouve que les réformes sont une réussite et ce, dit-il, grâce au travail des enseignants.

Il a raison sur un point : l’investissement des enseignants qui ont vu leur charge de travail s’alourdir entre rĂ©union, CCF etc… Le tout en heures supplĂ©mentaires. Sur le plan de la « rĂ©ussite Â» de la rĂ©forme, nous n’avons pas la mĂŞme lecture. En effet, le taux de dĂ©crochage des Ă©lèves est inquiĂ©tant et les enseignants, assommĂ©s d’heures supplĂ©mentaires, ne peuvent plus ĂŞtre disponibles pour soutenir leurs Ă©lèves. Le Directeur AcadĂ©mique des Services DĂ©partementaux de l’Education Nationale, souligne pourtant le fait que la rĂ©ussite des Ă©lèves passe par un suivi plus personnel dès la petite enfance.

Un souci ? STOP aux heures sup ?

Prenez contact avec votre section.

Les documents de travail sont ici

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir