SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
COMPTE-RENDU CONSEIL DE FORMATION 25 JUIN 2010
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Compte rendu du conseil de formation du 25 juin 2010 présidé par Monsieur l’Inspecteur d’Académie
 
Documents joints :
· Calendrier modules de 18 h
· Intitulés des modules
· Calendrier général du plan de formation de la Nièvre (comporte beaucoup d’abréviations ne facilitant pas la lecture)
 
Remarque préalable :
 
Acteur présent lors de cette réunion : deux représentants de la DAAEFOP. Ce sont les services académiques chargés du plan de formation initiale et continue. Ce sont eux qui détiennent encore quelques budgets et qui négocient avec l’IUFM le calendrier et les contenus des formations.
Remarque SE UNSA : la réforme des IUFM en rendant autonomes les acteurs de la formation (Université et Education Nationale) crée des tensions entre des institutions qui avaient l’habitude de travailler ensemble.
 
Approbation du dernier compte-rendu du dernier conseil de formation et bilan de l’année écoulée :
 
Interventions de Mr SEGONDS (chargé de la formation continue à l’I.A) et de Mme GODON (IEN pré-élémentaire)
Mme GODON se félicite de la formation de collègues ressources en maternelle au cours de l’année scolaire. Les retours semblent positifs. Ce type d’action sera reconduit l’année prochaine.
Mr SEGONDS dresse le bilan de la formation continue en commençant par la suppression des stages T1 –T2, ce que nous n’avons pas manqué de regretter.
Au total, c’est 6000 ordres de missions qui ont quand même été envoyés sur l’année :
-  149 enseignants sont partis en stage R3 en janvier et mai ;
- 20 semaines de stages sur le temps scolaire ont pu être proposées dont 20 jours ASH ;
- 2 stages écoles ont été conduits sur les circonscriptions de Clamecy Val de Loire et de SN1 (secteur des Courlis) ;
- 23 modules et 3 conférences ont regroupé plus de 500 enseignants ;
- Enfin, il y a eu 21 animations pédagogiques.
Remarque : la conférence de Michel Fayol a été reportée au mercredi 15 septembre 2010.
Présentation du Plan de Formation pour l’année 2010 – 2011 :
- Animations pédagogiques (12 heures) :
 
Présentation par Mme Chaumereuil (IEN Clamecy Val de Loire). Les animations pédagogiques nivernaises seront consacrées prioritairement aux mathématiques.
En cycle 1, il s’agira de lier découverte du monde et mathématiques.
En cycles 2 et 3, l’accent sera mis sur les grandeurs et mesures.
Toutefois, les animations pédagogiques auront aussi un volet maîtrise de la langue et entrée dans l’écrit. Aux cycles 2 et 3 un accent sera également mis sur l’enseignement de l’histoire des Arts.
Un effort sera porté sur la délivrance des attestations B2i, premiers secours et sécurité routière.
A noter : l’adoption d’une nouvelle organisation pour les animations pédagogiques.
Une même animation pédagogique sera proposée 2 fois. Il y aura un tronc commun puis un travail en ateliers. Chaque collègue aura le choix de se diriger vers l’atelier dont la / les thématiques ont pour lui le plus d’intérêt.
Pour connaître le calendrier des animations pédagogiques par circonscription, consulter le document joint intitulé : « 18 heures calendrier ».
- Modules et conférences (6 heures) :
 
Concernant les modules, leur nombre va augmenter.
Monsieur l’Inspecteur d’Académie souhaiterait que les modules soient l’occasion de développer des journées départementales thématiques. Pour l’année 2010-2011, le thème de la maternelle a été retenu. Au programme ce la journée du 24 Novembre, conférence et tables rondes pour évoquer les problématiques de la maternelle. Cette journée se fera en partenariat avec l’IUFM, le CDDP, les éditeurs.
A noter : pour 2011- 2012, c’est une journée départementale langue qui pourrait être proposée.
Les autres modules fonctionneront de la même manière que les années précédentes.
Pour en retrouver les thèmes et le calendrier, consulter le document joint : « intitulé modules ».
 
Pour ce qui est des conférences, elles se font en collaboration avec la DAAEFOP et auront pour fil conducteur : à quelles conditions les pratiques langagières peuvent-elles aider l’élève à apprendre et comprendre ?
6 conférences proposées :
- CONF1 : les pratiques langagières.
- CONF2 : la maternelle.
- CONF3 : inégalités sociales et inégalités scolaires.
- CONF4 : le travail enseignant mis à mal par les difficultés des élèves.
- CONF5 : les pratiques langagières.
- CONF6 : difficultés mathématiques et outils de remédiation.
Pour retrouver le nom des intervenants et le calendrier des conférences consulter le document joint intitulé : « 18 heures calendrier ».
A noter : les conférences nivernaises sont ouvertes aux autres départements et inversement. Toute l’offre de formation sera bientôt disponible sur le site IA 58.
 
- Stages (hors stages formation continue) :
 
Reprise des formations pour les T1, T2 en janvier 2011. Les T1 et T2 devraient bénéficier de 24 heures de formation chacun.
Pour les T1 la formation devrait être assurée par l’IUFM mais rien n’est encore signé. L’IUFM n’interviendra que sur des engagements fermes avec financement.
 Pour les T2, ce sont les équipes de circonscription qui devraient s’en charger.
Poursuite des stages ENR (Ecoles numériques Rurales).
Poursuite des stages écoles. plus nombreux l’an prochain
Reconduite des stages ASH en lien avec les AVS + pour les collègues volontaires, des stages spécifiques accueil des enfants handicapés et connaissance du handicap pourront être proposés. Poursuite des stages pour les collègues exerçant en ASH sans avoir la spécialisation.
Pour retrouver le calendrier, consulter le document joint intitulé : « calendrier complet ».
 
- Stages de formation continue :
 
Ces derniers, dépendant de la formation initiale, vont être très réduits pour l’année prochaine. Seule une quarantaine de collègues pourront partir en stage.
Il n’y aura plus des sessions de 3 semaines mais de 4 semaines de stage organisées comme suit :
· 2 semaines avant les vacances de février ;
· 2 semaines après les vacances de février.
Au cours de ces stages, les enseignants titulaires seront remplacés dans leur classe par des étudiants en M2, c’est-à-dire des étudiants admissibles à l’oral du concours mais pas encore titulaires du CRPE.
Il n’y aura que 2 stages proposés, l’un à destination des cycles 1 et 2 et l’autre pour les cycles 2 et 3.
Chaque stage traitera de différentes thématiques :
· Pour les cycles 1 et 2 : les 2 semaines avant les vacances de février seront consacrées à l’entrée dans l’écrit et l’emploi du lexique. Les 2 semaines après les vacances traiteront de l’EPS et l’éducation musicale.
· Pour les cycles 2 et 3 : en première partie, l’interdisciplinarité et l’histoire des arts seront au programme et les mathématiques, sciences et TICE seront abordés en seconde partie.
 
- Formation initiale :
 
La formation initiale des collègues du second degré n’est pas évoquée dans cette instance, l’IA n’ayant pas cette compétence. Une seule certitude : ce sera encore pire pour eux.
Remarques : Le SE UNSA reconnaît que tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ces dispositifs l’ont fait de la façon la plus intelligente possible au regard des contraintes qui pesaient sur eux. Nous continuons malgré tout de clamer que ces dispositifs ne constituent pas un progrès.
 
La formation initiale pour les étudiants en master EEA « Eduquer, Enseigner, Apprendre » (master spécifique concours Professeur des écoles), ces personnes dépendent de l’Université.
4 stages obligatoires pour valider le master : 3 en observation (si possible avec un PEMF) + 1 en responsabilité. 
Stage M2 (2ème année) en responsabilité : 1 mois (15 jours avant les vacances de février, 15 jours après) ce qui permettra dans la Nièvre à une trentaine de titulaires de partir en stage 4 semaines à l’IUFM.

Remarques du SE UNSA :
· Ce stage ne sera pas le premier stage de l’étudiant et sera réservé en priorité aux candidats admissibles. Les autres étudiants M2 pourront quand même valider leur master par un 4ème stage de pratique accompagnée. Toujours est-il que c’est un étudiant qui sera responsable d’une classe. C’est moins le problème de compétences qui nous inquiète (les PE2 actuels ne sont pas plus aguerris lors de leur premier stage) que le problème statutaire.
· Les étudiants venant d’autres Masters pourront passer le concours et deviendront fonctionnaires stagiaires sans cette préparation au travail de terrain.
· Seront M2 l’an prochain les personnes ayant échoué au concours cette année et qui devaient déjà être en possession d’un master 1. (200 cette année, 400 l’an prochain pour l’académie, 30 à Nevers ; ces chiffres ne sont que des prévisions…)
 
 La formation initiale pour les fonctionnaires stagiaires (FSTG) : ce sont les lauréats du concours 2010 et les PE2 en prolongation ou renouvellement de scolarité. Ces personnes dépendent de l’Education nationale.
Ils seront affectés selon leurs vœux et leur rang au concours.
Accueillis à Autun le 30 août, le 31 dans les IA et le 1/09 dans les circonscriptions (ne sont payés qu’à compter de ce jour).
Calendrier de cette année en tant que stagiaire :
· Accompagnement à l’entrée dans le métier dans la classe d’un PEMF jusqu’à Toussaint
·  7ème semaine : prise de contact avec classe d’affectation (tuilage avec le remplaçant sur le poste depuis la rentrée). 
· Le FSTG assure ensuite les enseignements dans sa classe, les membres de son groupe de suivi viennent lui rendre visite.
· Durant 4 semaines réparties sur l’année, il retourne suivre des périodes de stage à l’IUFM, auxquelles s’ajoutent 4 mercredis.
Remarque : c’est le même collègue qui remplacera le FSTG durant toute l’année. De plus ce collègue restera sur l’école d’accueil du FSTG, pour l’épauler mais aussi en appui des équipes, si les surnombres annoncés le permettent.
Remarques :
· Tous ces dispositifs sont rendus possibles par le faible nombre de FSTG : 8 … et le fait que la Nièvre est excédentaire (de nombreux collègues : 40 environ n’auront pas de poste en juin).
· L’an prochain la situation sera différente et les FSTG seront vraisemblablement remplacés par des étudiants en M2 comme les textes le permettent. Plus de maîtres surnuméraires dans les écoles d’accueil et de stages 4 semaines sur le temps de travail.
· L’année 2010 2011 est transitoire et le niveau d’exigence demandé aux FSTG sera adapté aux circonstances. (dixit recteur)
Rôle des PEMF dans la formation initiale : la réforme rend caduc les accords passés avec l’IUFM ; une circulaire devrait préciser leurs attributions.
· Les PEMF vivent une situation paradoxale : leur rôle est réaffirmé ; ce sont eux les principaux acteurs de la formation initiale (FSTG mais aussi stagiaires Master) mais leur temps de décharge vient d’être ramené de 9 à 6 heures !?
Remarque : Il sera plus intéressant pour un FSTG d’être suivi par un PEMF que par un maître d’accueil temporaire. En effet, le maître formateur pourra l’accompagner en dehors de la classe sur une partie de son temps de décharge.
· Les PEMF seront désormais placés sous la responsabilité exclusive de l’IA et seront mis à disposition de l’université pour assurer bon nombre de temps de formation à l’IUFM. Mais une heure de cours à l’IUFM n’équivaut pas à une heure en classe ou une heure de suivi de FSTG… D’autant plus qu’avec la réforme, les contenus risquent d’évoluer et d’engendrer de longues préparations. Quels arbitrages vont-être rendus ? Pas de réponse pour le moment.
· L’emploi du temps d’un PEMF devient un vrai casse-tête, ils n’ont plus le temps de se former, les temps de formation qui peuvent leur être proposés sont de plus en plus difficile à programmer (dixit DAAEFOP).
 
Rédaction : Céline COGNET et Bruno GUEHO
 

   CALENDRIER COMPLET   
(276 ko)
   18 HEURES CALENDRIER   
(1.5 Mo)
   INTITULE MODULES   
(186.9 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir