SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
IUFM encore des changements pour les FSTG (fonctionnaires stagiaires)
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Déclinaison locale pour les stagiaires professeur des écoles (FSTG) :
Précisions apportées par M. Gien :
Pour l’instant, nous sommes toujours dans la phase de projet. Le dispositif devrait être arrêté début mai. Certains éléments semblent tout de même se préciser.
Les stagiaires en très petit nombre : 8 !!! ne seront plus affectés sur des postes de remplaçants mais sur des postes vacants à titre provisoire.
Pendant 7 semaines jusqu’aux vacances de la Toussaint, les FSTG commenceront leur année dans les écoles d’application, dans les classes des maîtres formateurs (compagnonnage). Un même remplaçant assurerait l’intérim du FSTG sur son support de stage, jusqu’aux vacances de Toussaint (dernière semaine en commun avec le FSTG), puis lors des 4 semaines de semaines de stage restant à effectuer au FSTG pendant son année.
8 visites d’une demi-journée sont d’ores et déjà programmées : 6 avec un IMF et 2 avec un conseiller pédagogique.
Au regard du petit nombre de stagiaires, il n’y a aucune garantie que leur temps de formation (les 4 semaines de stage) soit assuré par l’IUFM de Nevers.

Cadrage National

La circulaire reprend les modalités de la note de cadrage, modalités que nous combattons car elles font la part belle à l’accompagnement, axe essentiel de la formation. Cette ineptie est surtout un moyen commode d’éviter de mobiliser trop de moyens dans le processus de formation continuée.

 
 Ce dispositif, comprend trois temps complémentaires :
- une période d’intégration et d’accueil 
- une formation dans les classes fondée sur un accompagnement articulant pratique de classe et analyse de pratique ;
- une ou des périodes de formation continuée dispensées par l’université ou toute autre structure qualifiée.
 
L’organisation de l’année de stage :
 
Le volume de formation et d’accompagnement dispensé sera équivalent à un tiers de l’obligation réglementaire de service (ORS) du corps auquel appartient le stagiaire. Ces personnels stagiaires ayant en charge des élèves, il est indispensable de veiller à concilier les temps de formation et d’accompagnement avec la nécessaire continuité du service à rendre à l’élève.
 
Pour le premier degré et bien sûr « dans toute la mesure du possible »  !!!(sic)
- les stagiaires seront affectés en brigade de remplacement
- après les vacances de la Toussaint, , il est vivement souhaitable de leur proposer des remplacements longs ; il est en effet indispensable que ces stagiaires dispensent des enseignements devant élèves afin qu’ils puissent être évalués pendant l’année et validés en fin d’année scolaire 2010-2011.
- Par ailleurs, des périodes de formation groupées et/ou filées pourront être organisées.
- Les tuteurs seront en priorité des EMF mais il pourra être fait appel à des MAT
- Les modalités d’évaluation de l’année de stage feront l’objet d’un prochain arrêté.
 
Pour le second degré et bien sûr, toujours « dans toute la mesure du possible »
- Les stagiaires seront affectés dans les collèges et lycées sur des supports vacants et/ou des blocs de moyens provisoires (BMP). Il ne sera pas possible de compléter par des heures supplémentaires à seule fin d’aligner temps de service et répartition des heures de cours.
- Maximum deux niveaux d’enseignement sauf pour disciplines à quotité horaire réduite
- Accompagnement par un tuteur tout au long de l’année scolaire ; accompagnement étroit et fort en début d’année scolaire (mois de septembre et octobre) et plus souple par la suite ; le tuteur assistera le stagiaire au sein et hors de la classe. Le tuteur qui accompagnera le stagiaire hors de son temps de service sera rétribué en conséquence.
-  Aux second et troisième trimestres, des périodes de formation groupées et/ou lissées (1 jour ou une demi-journée par semaine).
- Ce sont des enseignants expérimentés et volontaires qui s’engageront dans le tutorat si possible affectés dans le même établissement que leur stagiaire
- Les modalités d’évaluation de l’année de stage feront l’objet d’un prochain arrêté
 
Avis du SE-UNSA :
Si cette circulaire pose un certain nombre de principes auxquels on ne peut que souscrire, les formulations du type « dans la mesure du possible » en amoindrissent considérablement la portée.
Donc quelques éléments de cadrage et beaucoup de latitude que les recteurs ou IA ne manqueront pas d’utiliser.
 
Par contre, un nouvel élément doit retenir votre attention. Dans cette circulaire, il est clairement indiqué qu’il sera fait appel au volontariat pour recruter les futurs tuteurs. Il n’y a donc pas d’obligation. Ces propos sont confirmés par la DGRH Josette Théophile dans une interview à l’AEF, ce matin. Il conviendra de s’appuyer sur ces documents pour tempérer les ardeurs de quelques IA ou Recteurs qui seraient tentés de faire pression sur des collègues.
 
 
Le SE-UNSA ne lancera pas de consigne de boycott du volontariat pour les tuteurs éventuels pour deux raisons principales :
- le fait de ne pas trouver de tuteurs ne bloquera en rien le système. Les textes sont tellement flous que l’accompagnement peut se faire ou pas et être remplacé par d’autres modalités, plus ou moins tard dans l’année. Le ministère ferait en plus des économies d’heures sup ou d’indemnités.
- Ceux qui se trouveront en difficulté seront les enseignants stagiaires. On peut rêver d’un meilleur accueil dans les établissements ou les écoles.
 
Cependant, nos collègues doivent avoir le moyen d’exprimer leur désaccord par rapport à cette réforme et ses conséquences. C’est pourquoi nous vous avons fait parvenir les motions et pétitions à diffuser.
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir