SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
Violences : on paye cash l’abandon de l’Ecole
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
 Le SE-UNSA dénonce l’agression inqualifiable dont a été victime un jeune enseignant ce matin. Il apporte tout son soutien à ce collègue blessé et affiche sa totale solidarité avec l’ensemble de la communauté éducative du collège Albert Schweitzer de Créteil.
 
Cette agression démontre combien il est urgent de traiter la question de la sécurité des personnes et des biens dans les enceintes scolaires. Ce sujet est difficile et complexe. Il ne peut se satisfaire de coups de mentons ou de sentences martiales censés redonner le moral à une majorité en berne. La réponse sécuritaire, la remise au goût du jour de « centres de redressement », la stigmatisation des familles sont autant de propositions aussi éculées qu’inefficaces.
 
Le SE-UNSA s’est félicité de l’organisation d’« Etats généraux de la sécurité à l’école », pilotés par Eric Debarbieux. Dès la semaine prochaine, le syndicat y participera et y défendra le droit absolu des élèves et des personnels à pouvoir travailler en toute sécurité. Cette question requiert d’être traitée hors de toute passion et doit, pour aboutir utilement, associer les multiples acteurs institutionnels et locaux. Dans le même temps, la question de l’encadrement éducatif, celle de la formation des personnels et de la stabilité des emplois ne pourront être indéfiniment éludées.
 
Pour le SE-UNSA, ceux qui ont érigé le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux en dogme, ne peuvent, à bon compte, s’exonérer de leur responsabilité dans la dégradation des conditions d’accueil et de sécurité des établissements.
 
 
 
Paris, le 24 mars 2010
 
Christian Chevalier
Secrétaire Général du SE-UNSA
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir