SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
IUFM : la pire des hypothèses
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le SE UNSA s’est réuni en conseil national cette semaine. A l’issue de cette réunion, nous avons de nouveaux éléments à vous communiquer concernant l’IUFM.
 
Contrairement à ce qui était annoncé jusqu’alors (y compris par notre I.A) 2010 – 2011 ne sera pas une année de transition. Les étudiants admis au concours en juin 2010, seront les premiers à expérimenter la réforme.
 
Ainsi, dès septembre 2010, ces fonctionnaires stagiaires (en formation comme les actuels PE 2) seront nommés sur un poste à l’année. Leur année de fonctionnaire-stagiaire sera répartie ainsi :
- 2/3 temps dans la classe ;
- 1/3 temps de formation à l’IUFM.
 
Ce 1/3 temps de formation sera dispensé par l’université ; ce qui vient à poser la question du lieu. A Nevers, cette question est cruciale.
 
Le plus grand flou, pour ne pas dire la plus grande improvisation, règne au ministère. Ce sont les présidents des universités AUTONOMES qui décideront.
 
Pour l’académie de Dijon, on peut donc envisager une concentration de la formation sur Dijon et alentours ou bien un maintien du statut quo (« décentralisation » sur les différents départements)
 
La question du coût sera aussi déterminante. L’IUFM de Nevers est logée gracieusement par le Conseil Général. Reste le problème des déplacements : qu’est-ce qui coûtera le moins cher ? Le déplacement des professeurs ou celui des étudiants... De plus, en fonction des personnels concernés l’entité qui paiera ne sera pas la même…
 
Autre souci : qui complètera les services de ces étudiants qui ont réussi le concours en juin 2010 ? Pas de réponse.
 
Une piste est quand même avancée, au demeurant pas très encourageante.
Puisque les titulaires du concours de juin 2010 devront assurer 2/3 de temps en classe, le 1/3 de temps restant pourrait être confié aux étudiants M2 qui auront été admissibles au concours en septembre 2010.
 
Les stages seront ainsi concentrés autour des pôles universitaires et les élèves seront confiés à des personnels non formés, sans expérience voire même non certifiés.
 
Autres problèmes :
Quel sera le rôle des maîtres formateurs ?
Quel avenir de la formation continue ? En heures supp pendant les vacances ! (ce n’est malheureusement pas une blague mais une réelle proposition du ministère)
Questions, questions, questions…
 
Au delà des désaccords et des guéguerres syndicales, retrouvons-nous tous dans la grève du 21 janvier pour clamer notre colère face à cette réforme inepte mais intelligemment menée de la part de nos gouvernants.
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir