SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
Chaulgne et sa maternelle
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce mercredi 15 avril à partir de 10h30 :

Une vingtaine de parents, d’élus et de représentants du personnel se sont réunis dans une ambiance bonne enfant, musique et confétis...

L’Inspection académique nous attendait avec un cadenas tout neuf sur la grille d’entrer...

Après une heure, une délégation de trois personnes a été reçue. Un espoir de discussion rapidement estompé. La seule réponse apportée aux parents par M. GIEN, Inspecteur d’académie adjoint, a été :

"nous ferons le décompte des effectifs à la rentrée et nous mettrons en place les solutions en toute transparence avec les élus et les parents."

Actuellement ce sont 61 élèves inscrits auxquels s’ajoutent 4 tous petits dont les parents souhaitent pouvoir scolariser leur enfant le tout pour deux classes !!! A-t-on vraiment besoin de compter ?

En attendant, c’est :

- une collègue qui doit faire des voeux de mutation tout en sachant que, peut-être, à la rentrée elle pourra revenir à Chaulgne tous comptes fait.

- une préparation de rentrée dans l’incertitude la plus complète.

- une commune dynamique qui investie pour son école ...

Au délà de Chaulgne, c’est le dossier de l’école maternelle qui est mis en jeu. D’un côté on supprime des postes obligeant les parents, soucieux d’une qualité d’accueil légitime pour leurs enfants, à choisir un mode de garde plutôt que l’école, de l’autre côté on nous annonce des "jardins d’éveils" financés non plus par l’Etat mais par les communes et payants pour les parents...

Les parents d’élèves maintiennent leur mobilisation et proposent une école sans élèves malgrè la réprobation de l’Inspection académique qui ne comprend pas que l’on "prennent les enfants en otage".

Mais à plus de 30 élèves par classe de maternelle pour un enseignant, c’est bien donner des arguments à ceux qui veulent détruire l’école maternelle au prétexte que les enseignants ne peuvent pas les prendre en charge correctement.

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir