SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
15 mai et après ? le 22 les retraites, le 24 Ă©ducation
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

tracts 22 et 24 ci-dessous

Ce jeudi 15 mai a bien été un nouveau temps fort dans la dénonciation de la politique conduite à l’encontre des services publiques tant dans les missions que dans les moyens octroyés.

Ci-après le communiqué national de l’UNSA Education.
 
La manifestation à NEVERS a rassemblé un millier de manifestants dont 200 lycéens qui ont su "donner de la voix".
 
Dans la Nièvre la mobilisation a été particulièrement forte dans le 1er degré.
Le taux de grève que nous avons pu définir grâce à nos correspondants (que nous remercions) est de 83%. Ce taux est bien sûr à relativiser, toutefois sans doute moins que celui de l’administration (environ 56% obtenu par sondage).
De nombreuses écoles étaient fermées : ARQUIAN, COSNE Paul Bert, ENTRAIN SUR NOHAIN mat et élem, LUCENAY LES AIX, LUZY mat et élem, NEVERS Brossolette, Blaise Pascal mat et élem, POUGUES LES EAUX élem, PREMERY mat, SAINT AMAND élem, SAINT PIERRE LE MOUTIER, V.VAUZELLES Romain Rolland élem, RPI des Amognes, RPI NEUVILLE LES DECIZE-SAINT PARIZE EN VIRY-SAINT GERMAIN CHASSENAY,
ou bien 1 enseignant "avait cru bon de ne faire comme les autres" comme à CHANTENAY SAINT IMBERT, CLAMECY Claude Tillier, VARENNES Bourg,
 
Dans le 2nd degré, la mobilisation a été variable, très certainement proche de 40% avec des "pointes" comme à DONZY où la quasi-totalité du personnel était gréviste.
 
Voici les chiffres fournis par l’Inspection Académique en mi-journée :
 
Enseignants
écoles : 56%
collèges : 25%
lycées ens général : 23%
LP : 28%
total enseignants : 37%
 
CPE : 18%
Assistants d’éducation : 24%jc
ATOSS adm, ouvriers de service, santé, social : 14%
 
total ensemble des personnels : 30%
 
 
Prochains temps forts :
* jeudi 22 mai pour défendre les retraites avec une manif à Nevers à 17H place Carnot
* samedi 24 mai pour la défense du service public d’éducation à Nevers, 14H30 place Carnot
 
à bientôt
 Jean-Claude LARTIGOT, secrétaire départemental
 
Le SE-UNSA dans le cadre de son agenda 21 vous invite à n’imprimer ce courriel que si nécessaire
 
 
Communiqué de l’UNSA Education
 
 Il faut négocier !
 
 
La grève du 15 mai dans la Fonction publique est une réussite. De nombreux secteurs ont des taux de grévistes importants. Les fonctionnaires, dans leur
diversité, expriment des inquiétudes fortes. La Fonction publique, au service des citoyens, est menacée de démantèlement.
 
L’Education nationale, principale victime des réductions budgétaires, est massivement mobilisée.
Les personnels d’éducation sont en grève à plus de 60%. La grève est majoritaire.
 
Le ministre de l’éducation doit cesser les diversions démagogiques sur le service d’accueil minimum. Il doit ouvrir une négociation sur l’avenir du service
public d’éducation, sur les objectifs qu’il doit remplir et sur les moyens qui doivent lui être attribués sur le long terme.
 
 L’éducation nécessite une ambition qui fait aujourd’hui défaut.
 
 
 
Mauvais coups par Patrick Gonthier
 Secrétaire général de l’UNSA Education

 
Le président de la République vient de l’annoncer : il veut limiter le droit de grève dans les écoles primaires. Une loi sera mise en œuvre dans des délais rapides. Le gouvernement apporte, par cette loi en préparation, une fin de non-recevoir aux fédérations de l’éducation. Il apporte un cinglant mépris aux revendications exprimées le 15 mai sur l’éducation et sur l’avenir de la Fonction publique. Le président de la République a décidé, avec son gouvernement, de jouer la diversion, de tenter de faire oublier les raisons d’une grève et de dresser les parents contre les enseignants et contre l’Ecole publique. Les recettes éculées du conservatisme sont de retour. C’est un triple mauvais coup : contre le droit de grève, contre les enseignants, et contre le dialogue social. Le gouvernement choisit d’écarter d’un revers de main l’exigence d’une autre ambition pour l’Ecole. Celle-ci mérite pourtant mieux que cette stratégie de la tension échafaudée au plus haut niveau de l’Etat.

   tract retraites   
(152 ko)
   tract unitaire 24   
(61.2 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir