SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
COVID : Ă©changes entre les membres CHSCT et la secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Compte-rendu des échanges entre les membres CHSCT et la secrétaire générale

15 octobre 2020

 

Nouveau point de situation depuis le dernier CHS CT.

Premier GT depuis l'allocution du président de la République.

Les représentants des personnels rappellent les variations d'interprétation des consignes qui posent question aux collègues.

Ils soulignent également des difficultés à définir les cas contacts.

 

PrĂ©cisions de l'administration :

- si cas 0 repĂ©rĂ© sur un Ă©tablissement second degrĂ© : travail avec chef Ă©tablissement et l'infirmière pour dĂ©terminer une liste de cas contacts selon des critère prĂ©cis (aĂ©ration ou pas des locaux, port du masque...). Un retour est alors fait Ă  la DSDEN pour envoi Ă   l'ARS. Des courriers sont alors envoyĂ©s aux personnes concernĂ©es.

- si cas 0 repĂ©rĂ© sur un Ă©tablissement premier degrĂ© : en cas de questions des familles, utiliser les courriers-types Ă  disposition (après concertation avec la DSDEN) et se mettre en relation avec la cellule COVID de la DSDEN.

Certains personnels ou élèves sont contactés directement par l'ARS si le cas 0 n'est pas dans l'établissement.

 

Statut des cas contacts : arrĂŞt maladie ou ASA ?

RĂ©ponse de l'administration : Mme la SecrĂ©taire GĂ©nĂ©rale ne sait pas et va se renseigner. Quoiqu'il arrive, pour une reconnaissance ASA, il faut un justificatif.

 

Remarque des reprĂ©sentants des personnels : l'ARS, dans la Nièvre, s'interroge Ă  propos des masques fournis par l'Education Nationale car n'Ă©tant pas considĂ©rĂ©s comme assez protecteurs...

 

Pas de classes fermées dans le département de la Nièvre au 15 octobre. Après une période d'accalmie, remontée du nombre de cas, mais, pas au point de fermer une classe...

A ce jour, seul l'internat Lycée Raoul Follereau est fermé : la continuité pédagogique n'est pas assurée dans de bonnes conditions.

 

Point de situation sur les masques distribuĂ©s aux personnels Education nationale :

  • La commande initiale a Ă©tĂ© inter-ministĂ©rielle avec respect des normes AFNOR.
  • Concernant les suspicions de toxicitĂ© des masques, le MEN s'est rapprochĂ© des autoritĂ©s de santĂ© compĂ©tentes.
  • D'autres masques doivent arriver mais pas d'info sur le conditionnement, la fabrication...
  • L'administration ne se dit pas compĂ©tente sur la morphologie des masques.
  • Quid des masques pour les services civiques ? Contact avec les circonscriptions...
  • Quid des masques transparents ? ArrivĂ©s au rectorat, ils vont ĂŞtre rĂ©partis, puis envoyĂ©s Ă  la DSDEN. M Gien et Mme Naulin vont organiser la rĂ©partion pour le dĂ©partement en priorisant les personnels et Ă©lèves malentendants.

 

Concernant l'intervention des RASED : les consignes de co-intervention restent-elles les seuls modes de prises en charge autorisĂ©s ?

Pourquoi quand les groupes pris en charge sont issus d'une mĂŞme classe, les enseignants de RASED ne peuvent-ils pas intervenir dans leur salle ?

RĂ©ponse de l'administration : elle part du principe que les groupes non brassĂ©s doivent ĂŞtre la règle...

Nous avons souligné le manque de cohérence de cette décision.

L'administration en appelle Ă  notre « bon sens Â» quand nos supĂ©rieurs ne veulent pas nous fournir de consigne Ă©crite et, dans le mĂŞme temps, dans la Nièvre, peut engager notre responsabilitĂ© en imposant oralement des règles plus strictes que le protocole national...

Nous nous retrouvons démunis face à ces injonctions contradictoires, notamment, devant les questions des familles...

 

Plan maths / plan français : l'organisation initiale, prĂ©voyant notamment les visites croisĂ©es, est-elle maintenue ?

Pas de réponse de l'administration. Or, ces visites devraient démarrer dès la rentrée des vacances d'automne...

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir