SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
L’UNSA Education sort de l’instance traitant de la carte scolaire avec d’autres
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Compte-rendu CDEN – Moyens 1er degré rentrée 2020

Mardi 21 avril 2020

présidé par Mme La Préfète

2 choses à retenir de cette réunion :

- une dotation départementale, soutenue par la préfète et la DASEN, qui méprise la Nièvre, seulement 4 postes sur les 50 de l'académie;

- l'absence de dialogue social que nous avions déjà dénoncée...

Ce CDEN de repli aura été de très courte durée pour vos délégués UNSA Education.

Les échanges avec l'administration et l'Etat étant impossibles, nous avons préféré quitter la séance.

Il n'est pourtant pas dans les habitudes de l'UNSA Education de refuser de siĂ©ger. Mais le mĂ©pris dont notre dĂ©partement est victime en matière de carte scolaire est inacceptable ! D'autres nous ont suivis dont le SGEN-CFDT, la FCPE, ...

Comment peut-on accepter que la Nièvre soit le seul dĂ©partement bourguignon Ă  rendre des postes alors qu'une dotation acadĂ©mique de 50 postes supplĂ©mentaires a Ă©tĂ© actĂ©e par le ministère de l'Education nationale ?

Rappel de notre positionnement et de nos actions depuis le dĂ©but du projet de carte scolaire :

- Nous avons inlassablement dĂ©noncĂ© que l'indicateur P/E soit le seul indicateur pris en compte dans les dĂ©cisions de carte scolaire. Cet indicateur qui mesure le taux d'encadrement dans les dĂ©partements n'est pas Ă  l'avantage de dĂ©partements ruraux comme le notre. Evidemment que le P/E dans la Nièvre est plus Ă©levĂ© que dans un dĂ©partement plus urbain ! Nos Ă©tablissements scolaires, dans des zones comme le Morvan, sont plus dispersĂ©s et nĂ©cessitent plus de moyens humains pour un nombre d'Ă©lèves moindre qu'en zone urbaine.

Nous considérons que le projet de carte scolaire en l'état actuel ne respecte donc pas les engagements du ministre visant à la préservation de la ruralité.

- Nous sommes Ă©galement sous le choc des choix arbitrĂ©s par notre administration : les suppressions vont concerner en premier lieu les postes de « maĂ®tres + Â» alors que l'efficacitĂ© de ce dispositif n'est plus Ă  dĂ©montrer : Ă©tayage des Ă©lèves les plus en difficultĂ©, innovations pĂ©dagogiques, modifications des modalitĂ©s de travail des enseignants. Nous avons ouvertement demandĂ© Ă  la DASEN si le choix de mettre Ă  mal un dispositif initiĂ© par un prĂ©cĂ©dent gouvernement n'Ă©tait pas lĂ , la variable d'ajustement de la politique Ă©ducative que souhaite conduire notre ministre actuel ?Supprimer des postes de « maĂ®tres + Â» ne constitue-il pas un moyen d'anticiper le refus des maires des communes de moins de 5 000 habitants de fermer une classe ?

- Nous sommes également intervenus pour dire notre opposition à la suppression des postes de TRB car la pénurie est déjà existante dans notre département... et risque de s'aggraver en cas de suppressions de postes de remplaçants supplémentaires. De plus, nous pensons que moins de remplaçants, c'est aussi mettre en péril les offres de formation continue sur le temps scolaire, les collègues ne pouvant pas être remplacés...

- Enfin, suite aux nombreuses remontĂ©es du terrain, nous avons aussi demandĂ© des explications concernant la mise en Ĺ“uvre effective du dĂ©doublement des classes de Grande Section dans toutes les REP du dĂ©partement Ă  la rentrĂ©e prochaine. Alors mĂŞme que ces dĂ©doublements doivent s'opĂ©rer sans crĂ©ations de postes dans certaines REP !

Pour faire entendre notre voix, le 17 avril, l'UNSA Education a Ă©tĂ© Ă  l'origine d'un courrier commun aux organisations syndicales, associations et collectivitĂ©s membres du CDEN dont : UNSA Education, FSU, SGEN-CFDT, FCPE, DDEN, FOL, Conseil DĂ©partemental et Union Amicale des Maires de la Nièvre reprenant toutes les raisons de notre colère (voir pièce jointe) !

En introduction du CDEN de ce jour, nous avons Ă©galement lu une dĂ©claration prĂ©alable, commune avec le SGEN CFDT, pour redire notre opposition ! (voir en P.J)

Mesdames la DASEN et la Préfète sont restées campées sur leur position, nous avons donc quitté virtuellement, mais réellement, la salle...

Les mesures de carte scolaire devraient être entérinées prochainement, sans qu'un dialogue social ait pu avoir lieu.

Le confinement et les réunions à distance ne peuvent justifier l'échec de nos échanges avec notre hiérarchie.

Et après ? Autre prĂ©occupation du moment... la reprise.

Dans les jours à venir, pendant les congés de printemps, des groupes de travail vont se tenir pour définir les conditions du retour dans les établissements scolaires.

Vos dĂ©lĂ©guĂ©s UNSA Education y seront associĂ©s et comptent bien, comme dans le cadre de la carte scolaire, faire entendre leurs revendications. Une reprise, peut-ĂŞtre ! Mais pas sans garantie !

Vos délégué.e.s UNSA Education : Céline COGNET, Sandrine DE CARVALHO, Céline VRIN, Eric GUYOT et Florent MOULINET


   Courrier commun des membr   
(150.9 ko)
   DECLARATION UNSA EDUCATIO   
(91.3 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir