SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
Ajustement de rentrée scolaire dans le premier degré. CTSD du 12 septembre 2019
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Cette première instance de l’annĂ©e scolaire concerne la carte scolaire dans le premier degrĂ© qui dĂ©bute avec de nombreuses inquiĂ©tudes pour les personnels :

Les nouveautĂ©s de la rentrĂ©e : Ecole de la confiance / PIAL …

UNSA Education : Quelles dispositions ont Ă©tĂ© prĂ©vues par l’administration pour accompagner les collègues afin de mettre en place l’amĂ©nagement des Ă©lèves de petite section ?

ADMINISTRATION : le dĂ©partement reste en attente du document officiel du ministère pour l’amĂ©nagement de la scolaritĂ© des Ă©lèves de petite section, le document envoyĂ© avec les notes de service doit ĂŞtre utilisĂ© pour le moment. Les rĂ©unions « d’équipes Ă©ducatives Â» n’ont pas besoin d’être formalisĂ©es, mais un temps dĂ©changes avec les familles est nĂ©cessaire.

UNSA Education : Pourriez-vous nous prĂ©ciser comment les enseignants doivent mettre en place l’article 3 de la loi pour une Ă©cole de la confiance (« […] L'emblème national de la RĂ©publique française, le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge, le drapeau europĂ©en, la devise de la RĂ©publique et les paroles de l'hymne national sont affichĂ©s dans chacune des salles de classe […] Â» ?

ADMINISTRATION : cette affiche qui doit ĂŞtre prĂ©sente dans toutes les classes est Ă  financer par les communes.

UNSA Education : Le ministre insiste sur l’école inclusive. Mais ces annonces ne deviendraient rĂ©alitĂ© que si elles Ă©taient accompagnĂ©es des moyens des ambitions affichĂ©es. La multiplication des mutualisations d’AVS et donc la diminution du temps de prĂ©sence auprès de chaque enfant notifiĂ© ne sera qu’un subterfuge et nous prĂ©voyons que dans les faits ce seront bien les conditions de travail de nos collègues ainsi que leurs risques psycho sociaux qui seront encore dĂ©gradĂ©s.

A la rentrĂ©e 2018, 70 Ă©lèves avec notification d’accompagnement n’étaient pas accompagnĂ©s. Qu’en est-il de l’enveloppe nivernaise pour cette annĂ©e ? Nous avons dĂ©jĂ  Ă©tĂ© contactĂ© par des collègues qui ont passĂ© une première semaine très difficile du fait de ce manque. Nous vous demandons, comme tous les ans, un groupe de travail AESH (ou ECOLE INCLUSIVE) afin de connaitre les modalitĂ©s nivernaises de mise en place des nouveaux contrats AESH donnant des heures pour le travail invisible des accompagnants, pour nous informer de la mise en place des PIAL, …

ADMINISTRATION : nous dit que 98% des Ă©lèves avec notification ont un accompagnant. Elle privilĂ©gie la mutualisation. (Ex : dans une classe, 2 Ă©lèves avec notification peuvent avoir un accompagnant mutualisĂ©) NumĂ©ro vert Ă  destination des familles 0 800 730 123 en cas de problème de scolarisation. Pour des problèmes d’affectation ou de ventilation des heures : Pial58@ac-dijon.fr

 

Nous avons dénoncé certaines pratiques pour le calcul des heures des AESH devant élèves. La DASEN nous accorde un Groupe de Travail pour approfondir cette problématique. L’UNSA Education a demandé une audience à la nouvelle rectrice pour développer ce sujet et obtenir une harmonisation académique respectant le cadre de ces nouveaux contrats.

La rentrĂ©e dans le premier degrĂ© : en quelques chiffres

L’administration nous dit :

A la rentrĂ©e 2019, on peut noter une baisse des effectifs d’élèves du premier degrĂ© dans le public (-413) : avec 14 535 Ă©lèves inscrits.

La scolarisation obligatoire des élèves dès 3 ans n’impacte en rien ces données, puisqu’ils étaient déjà plus de 98% déjà scolarisés les années passées.

Dans le premier degré privé, les effectifs évoluent de manière positive (+6) avec 1016 élèves.

La scolarisation à domicile et en école hors contrat a également augmenté depuis 2017 avec 62 élèves concernés dans le premier degré pour l’année scolaire 2018. Mais la loi permet à l’éducation nationale de réaliser des contrôles inopinés.

Les professeurs des écoles stagiaires sont nommés sur 27 berceaux de stage qui ont permis 11 créations provisoires.

De nombreux TR ont Ă©tĂ© nommĂ©s sur des postes Ă  l’annĂ©e :

- 11 d’entre eux sur des postes d’appui avec des professeurs des Ă©coles stagiaires : ouvertures provisoires dues aux effectifs ou Ă  des difficultĂ©s locales. L’UNSA Education demande que la liste de ces postes soit transmise aux reprĂ©sentants des personnels, faute d’avoir Ă©tĂ© consultĂ©s.

- 22,5 ETP (équivalent temps plein) de remplaçants complètent des collègues à temps partiel

- et 7 TR sont sur des postes classe à l’année.

 

Les Ă©valuation nationales CP et CE1

Pour l’UNSA Education, ce dispositif imposé ne constitue toujours pas une plus-value pour les enseignants et pour les élèves. La confusion persiste sur leur finalité, vascillant entre évaluations diagnostiques et évaluation de la performance du système. Pour nous, des évaluations nationales ne peuvent être que des outils au service des équipes, outils centrés sur une fonction diagnostique. Les enseignants ont en effet reconnu une très faible utilité à ces évaluations, notamment pour déceler des difficultés qu’ils n’auraient pas déjà repérés. Concernant le contenu des exercices, les retours critiques des mêmes enseignants et des organisations syndicales ont souligné le caractère inapproprié de certains exercices. Ils seront pourtant maintenus dans le protocole 2019. Cette surdité ministérielle est incompréhensible.

En outre, la réelle surcharge de travail induite par ces évaluations se fait au détriment des activités d’enseignement et des autres activités professionnelles (préparation, correction, équipes éducatives, équipes de suivis de scolarisations, rencontres avec les familles). Le SE UNSA et l’UNSA Education demandent d’accorder une compensation à tous les enseignants concernés par la saisie des réponses des élèves. Si le ministre n’y donnait pas suite, nous solliciterons l’échelon départemental pour leur octroyer cette compensation qui n’est que justice.

DASEN : Les enseignants concernĂ©s auront de nouveau la possibilitĂ© de bĂ©nĂ©ficier d’une rĂ©duction de 5 heures sur les APC.

Les ERUN accompagneront également comme l’an passé les situations compliquées, même si la saisie devrait être plus rapide.

Ces évaluations ont été revisités pour être plus un outil de diagnostique et faire le lien entre la pratique pédagogique et les familles (coéducation)…

La DASEN tient a fĂ©licitĂ© le professionnalisme des enseignants du dĂ©partement, car seul 2 dĂ©partements ont fait remonter 100% des Ă©valuation (la Nièvre et la Corse du Sud !) l’an passĂ©.

 

Des inquiétudes en SEGPA

UNSA Education : des inquiĂ©tudes concernant l’avenir des SEGPA nous remontent du terrain, les collègues concernĂ©s se demandent si un nouveau maillage de ces sections va se mettre en place.

DASEN : Les capacitĂ©s d’accueil vont ĂŞtre revues pour certains Ă©tablissement mais il n’y aura pas de nouvelle organisation territoriale.

 

Divers : transports scolaires…

Les diffĂ©rentes organisations syndicales font remonter des difficultĂ©s dans les transports scolaires en ce dĂ©but d’annĂ©e : des temps de transport très longs, la gratuitĂ© qui ne concernera pas tous les Ă©lèves..

 

La DASEN demande que nous fassions remonter des difficultés concrètes afin de pouvoir les régler. Le conseil régional doit venir présenter les transports (et leur gratuité) au prochain CDEN, le jeudi 10 octobre.

 

Les représentants du personnel UNSA Education

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir