SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
CDEN du vendredi 15 fĂ©vrier : Carte scolaire 1er degrĂ©
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

CDEN 15 février 2019

carte scolaire 1er degré et rentrée 2nd degré

vendredi 15 février

 

En préambule, Mme la DASEN préside ce CDEN en raison de l’absence de Mme la préfète et M le président du conseil départemental retenus par une visite ministérielle.

Déclaration préalable en pièce jointe.

Mme Gien IEN SN1 est présente car Mme Astier et M Gien reçoivent les délégations et Mme la DASEN souhaitait donc être accompagnée en cas de besoin.

- Approbation du compte-rendu du CDEN du 13 septembre 2018

- indemnité représentation du logement versée aux instituteurs

11 votes contre car ne suit pas le cours de l’inflation et 5 abstentions

PREPARATION RENTREE SCOLAIRE 1er DEGRE

La carte scolaire se fait à moyen constant avec même enveloppe qu’en 2018. L’année dernière, 4 emplois supprimés alors que 17 auraient pu être retirés. Cette année, la DASEN maintient que la ruralité est préservée et elle a pris la décision de ne pas fermer d’école. Des négociations ont eu lieu avec les élus, l’idée que les plus petits restent près de leur habitat a été partagée avec certains d’entre eux.

La carte scolaire est un exercice annuel lié au budget de l’état. Les décisions sont prises en fonction des effectifs et il faut rééquilibrer la carte scolaire car sur certains secteurs les effectifs sont très bas.

Contexte :

Sur 146 sur 310 communes ont des Ă©coles : 11 RPIC, 1 Ă©cole intercommunale, 31 RPID.

Dynamique pĂ©dagogique dĂ©partementale :

L’école du socle : la DASEN indique que le dispositif tel qu’il est pensĂ© Ă  La Machine de la maternelle Ă  la 3ème fonctionne et prĂ©sente un rĂ©el intĂ©rĂŞt pĂ©dagogique.

Appui aux enseignants : 16 PMQC et 6 demi postes de coordinateurs de secteurs.

Evolutions du réseau scolaire

Les CP/CE1 a effectifs rĂ©duits : les gĂ©nĂ©ralisations vont se mettre en place.

SN1 : 4 CP 4 CE1

SN2 : 2 CP 2 CE1 1 CP/CE1

CVDL : 3 CP 3CE1 1CP/CE1

CCNM : 2 CP 3 CE1 2 CP/CE1

PrĂ© Ă©lĂ©mentaire : 4 CP 4 CE1

Les IEN ont eu la consigne de s’assurer qu’il y ait une égalité de traitement dans toutes les écoles du département.

Dynamique départementale

 

Dans le cadre de la priorité nationale sur les fondamentaux, des stages départementaux seront mis en place pour toutes les enseignantes et tous les enseignants de CP CE1.

 

Groupe d’appui « Ă©lèves Ă  difficultĂ©s de comportement Â» : pour donner suite aux remontĂ©es du CHSCT et des directeurs, il a paru nĂ©cessaire de mettre en place ce groupe d’appui. Pour l’annĂ©e 2019, la formation des enseignants des rĂ©seau d’aide sera poursuivie et les directeurs seront formĂ©s.

Projet dĂ©partemental maternel : crĂ©er un espace collaboratif de ressources et de mutualisation. L’idĂ©e est d’associer les ATSEM Ă  cette formation.

Ouverture culturelle pour tous : de nombreux projets d’éducation artistiques se sont dĂ©veloppĂ©s dans la Nièvre, cette ouverture sera poursuivie.

Les PMQC ne se déplaceront pas nécessairement sur les écoles mais ils travailleront sur des projets coconstruits en mettant l’accent sur les mathématiques. Leurs interventions se feront toujours en classe.

-        Carte scolaire du 1er degrĂ©

La DASEN ne peut pas laisser dire que la ruralité n’est pas préservée. Stratégiquement, aucun retrait d’emploi ce qui aura pour conséquence de ne fermer aucune école (201 dans la Nièvre). Malgré cela, le nombre d’élèves en moins est bien réel, il y aura donc des classes avec très peu d’élèves ce qui inquiète la DASEN. Les IEN devront travailler avec les équipes et les élus pour réfléchir à l’avenir.

Remarque de l’UNSA : forcĂ©ment en dĂ©saccord avec la DASEN mais ce n’est pas parce qu’il y a peu d’élèves que l’enseignant ne fait pas correctement son travail

DASEN : le problème n’est pas sur la qualitĂ© de l’enseignement mais sur l’émulation dans un tout petit groupe.

Fermeture des postes G :  Les enseignants, n’ont pas Ă©tĂ© envoyĂ©s en formation car d’autres choix ont Ă©tĂ© faits.

PMQC : l’organisation a Ă©tĂ© rĂ©flĂ©chie par les IEN. Propositions très Ă  la marge : 2 emplois sur 16. Le poste des 14 restants ne sera pas transformĂ© mais ÂĽ de leur temps serait consacrĂ© au rĂ´le de rĂ©fĂ©rent mathĂ©matiques. Ils seront amenĂ©s Ă  se dĂ©placer dans les Ă©quipes avec des frais de dĂ©placement…

Les PMQC ne se déplaceront pas nécessairement sur les écoles mais ils travailleront sur des projets coconstruits en mettant l’accent sur les mathématiques. Leurs interventions se feront toujours en classe.

ULIS Clamecy : Ă  ce jour, 11 Ă©lèves pour 2 enseignants et c’est une constante. Ce poste sera rĂ©investi dans la mise en place d’un poste SESSAD. L’idĂ©e Ă©tait d’ouvrir un poste ULIS autiste supplĂ©mentaire mais les partenaires n’avaient pas les moyens de proposer le plateau technique suffisant.

 

DĂ©doublement CE1

-        Ecole Blaise Pascal

-        Ecole A.Camus Nevers

-        Ecole Lucie Aubrac

-        Ecole Pierre Brossolette

-        Ecole Franc Nohain

-        Ecole Guynemer (sans moyen supplĂ©mentaire)

-        Ecole Pierre et Marie Curie (sans moyen supplĂ©mentaire)

-        Ecole Chateau Chinon (sans moyen supplĂ©mentaire)

-        Ecole Corbigny (sans moyen supplĂ©mentaire).

 

 

Remarque de l’UNSA : Les Ă©coles qui n’ont pas de moyen supplĂ©mentaire vont devoir modifier le fonctionnement de leur Ă©quipe et ne plus pouvoir accueillir les toutes petites sections par exemple et cela met en pĂ©ril des projets d’école.

DASEN : En 2018, sortent du 1er degrĂ© la dernière cohorte nombreuses de CM2. Quand il n’y a pas eu de proposition d’ouverture, c’est parce que les IEN ont, avec les directrices d’écoles, regardĂ© l’évolution et se sont rendu compte qu’ils pouvaient dĂ©doubler les CE1 Ă  moyen constant.

 

 

Ouvertures proposĂ©es :

 

-        Classe CHAM (Classe Ă  Horaires AmĂ©nagĂ©s Musique) Ă  La Barre Manutention

-        1 poste CPC ASH

DASEN : il y a des besoins car le nombre d’élèves en situation de handicap est en nette augmentation.

-        ½ enseignant rĂ©fĂ©rent

Sera jumelé avec le poste PIAL, son rôle sera plutôt consacré à la mission AVS.

-        1 poste SESSAD

-        1 poste CASNAV /½ PIAL (pĂ´les inclusifs d’accompagnement localisĂ©s)

Ce poste est pris sur les moyens 1er degrĂ©, le dispositif UPE2a CASNAV sera Ă  moitiĂ© sur le 2nd degrĂ© et une moitiĂ© sur le 1er degrĂ©.

-        ½ ERUN

FSU : un poste d’ERUN est-il nĂ©cessaire ?

-        2 postes TR

 

Postes classes menacĂ©s de fermeture :

-        CHAMPVERT PRIMAIRE

UNSA : Les cycles 3 sont dĂ©jĂ  partis, les parents ne considèrent pas que les cycle 2 soient des grands. Une fuite des fratries risquerait d’engendrer la fermeture de l’école.

DASEN : le projet a Ă©tĂ© travaillĂ© avec les Ă©lus, c’est un projet de territoire. Cette fermeture entre dans le cadre de la Convention Nièvre. L’idĂ©e est de travailler sur le territoire, 3 voire 4 fermetures pourraient avoir lieu au titre de la dĂ©mographie. En cas de fermeture, l’emploi de l’ATSEM serait prĂ©servĂ© avec accord entre mairies.

DASEN : si les effectifs sont Ă©levĂ©s Ă  la rentrĂ©e, une ouverture sera faite Ă  la rentrĂ©e : mais seulement les effectifs des Ă©lèves qui habitent la commune.

-        DECIZE SAINT JUST

Stabilisation des effectifs : 140 Ă  la rentrĂ©e car les Ă©lèves de grande section seront automatiquement scolarisĂ©s au CP, contrairement aux annĂ©es prĂ©cĂ©dentes. Inclusion rĂ©gulière d’élèves d’ULIS, 12 Ă©lèves du CADA prĂ©sents dans l’école.

Proposition de la DASEN : ne pas fermer le poste et fermer le PMQC ?

Fermer une classe dans une école de 7 classes ne met pas l’école en péril. La carte scolaire est une redistribution des emplois, c’est un équilibre.

-        IMPHY BEUCHE MATERNELLE

UNSA : Ancienne REP avec des Ă©lèves en difficultĂ©.  12 grandes sections, 10 moyennes sections, 24 petites sections, 12 toutes petites sections. Il y a des fratries. La prĂ©vision d’élèves est de 58 Ă©lèves au lieu de 46 comme l’indique l’administration.

Chaque annĂ©e, 5 Ă  10 Ă©lèves du foyer Bouqueau arrivent dans cette Ă©cole qui est une Ă©cole de quartier.

DASEN : il y a des moyens dans les autres Ă©coles : Sauvigny, la FermetĂ© et Saint Ouen. C’est un rĂ©Ă©quilibrage des moyens dans les communes. Il y a aussi une autre Ă©cole maternelle Ă  Imphy. L’élu est sur une autre politique d’amĂ©nagement sur la ville (fusion des maternelles) ?

-        LUCETTE SALLE MATERNELLE NEVERS

UNSA : Il a 57 Ă©lèves plutĂ´t que 53 annoncĂ©s. Un partenariat est mis en place avec la crèche Clapotis, il risquerait d’être mis Ă  mal. 2 moyennes sections devraient arriver en mars.

-        FOURCHAMBAULT CHEVILLETTES

UNSA : Ancienne REP avec des Ă©lèves en difficultĂ©. La fermeture aurait un impact car le bâtiment Ă©lĂ©mentaire serait transformĂ© et tous les Ă©lèves seraient tous scolarisĂ©s dans le bâtiment maternelle. Quelles conditions ?

-        GARCHIZY GUY MOQUET ELEMENTAIRE

UNSA : Grande difficultĂ© scolaire. Elèves Ă  besoins particuliers….

-        RPIC Champlemy primaire

UNSA : Population et des Ă©lus qui ne comprennent pas cette menace. C’est un territoire qui se redynamise. Le maire est prĂ©sident de l’EBE (5 en France).

Il faudrait une réflexion territoriale.

 

Les TRFC et TRZIL seront tous transformĂ©s en TRB 

Après les échanges avec les IEN, les TR se sont positionnés. Ceux qui ne se sont pas clairement positionnés feront l’objet de fermeture/ouverture.

 

Demande d’écoles qui ont des effectifs chargĂ©s :

UNSA : La Rotonde, y aura-t-il le maintien du moyen provisoire ? 5 classes pour 128 Ă©lèves.

UNSA : Jules Ferry Ă©lĂ©mentaire : 25,4 Ă©lèves de moyenne par classe. La Machine est citĂ©e aussi pour l’école du socle.

DASEN : S’agissant des ouvertures demandĂ©es, il n’y aucune opposition Ă  implanter un TR. Si les Ă©lèves sont prĂ©sents, il fait classe, si ce n’est pas le cas, il reprend son rĂ´le de remplaçant.

 

Moyens provisoires :

UNSA : Qu’en est-il des moyens provisoires obtenus Ă  la rentrĂ©e ?

DASEN : Plus de besoins sur St Loup, situation Ă  suivre Ă  Garchy.

 

 

 

PREPARATION RENTREE SCOLAIRE 2019, 2nd DEGRE :

Pour les prévisions 2019 : des collèges perdent des effectifs comme Montsauche les Settons, Saint Saulge, Cercy la Tour et Varzy, qui sont en dessous de 100 élèves.

Le collège René Cassin à Cosne cours sur Loire gagne en effectif.

Le collège de Prémery se stabilise.

Et le collège de Donzy perd un peu d'effectif.

 

Un syndicat précise que, comme chaque année, on aura une baisse entre les prévisions et les réalisés. Constat d'une baisse de 153 élèves pour l'effectif 2019.

 

Le problème du E/D est évoqué, 3 collèges n'auront pas les 29h pour calculer ce E/D.

 

Le nombre d'élèves par division est passé de 22, 89 en 2011 à 22, 57 pour les prévisions 2019.

 

Les services partagĂ©s : l'administration prĂ©cise que les professeurs touchent une heure d'indemnisation quand ils se rendent dans des communes non limitrophes. Sanctuarisation car on ne sait pas comment seront repartis les services des enseignants.

L'administration évoque qu'il y a environ 100 services partagés.

Mme la DASEN indique à nouveau que des heures pour les déplacements dans les communes non limitrophes sont bloquées pour ces services partagés et si ces heures ne sont pas attribuées elles seront reversées aux établissements.

 

Une enveloppe d'heures existe, relative aux projets pédagogiques spécifiques, pour les établissements qui les mettent en place.

Le H/E est à la baisse l'année prochaine, décision du rectorat. 90 heures seront rendues par rapport à l'année précédente.

Mme la DASEN indique que des classes à 35 élèves est un choix des établissements.

 

Collège de Lormes : Mme la DASEN a pris la dĂ©cision de faire une division en 6e Ă  10 Ă©lèves pour Ă©viter de fermer un niveau, qui aurait Ă©tĂ© une mise en danger pour le collège. DĂ©cision reconnue par l'ensemble comme favorable.

Ouverture d'une ULIS au collège d'Imphy pour la rentrée 2019. ULIS financée à la hauteur de 21 heures, même si PLC arriverait.

Mais en contre partie deux divisions de SEGPA seront fermées (Varennes-Vauzelles et Château-Chinon), suite au constat de Mme la Rectrice, qui a annoncé en CTA que notre académie comptait trop de SEGPA et pas assez d’ULIS.

Château Chinon : 64 places qui passent Ă  56. Varennes Vauzelles : 96 places qui passent Ă  88.

L’UNSA Education rappelle que pour ces élèves, à besoin éducatifs particuliers, orientés habituellement en SEGPA bénéficieront de moins de place en ULIS et se demande s’il y a aura assez d’ouvertures dans les années à venir pour combler ce manque.

Les suppressions se poursuivront (pour ces 2 SEGPA) sur 3 ans pour atteindre 32 places Ă  CC et 64 places Ă  VV.

Monsieur Gien précise que depuis plusieurs années une classe ULIS collège est ouverte à chaque rentrée, mais qu’il s’agit de décisions académiques. De plus, les ouvertures d'ULIS se font selon les orientations MDPH, information donnée par l'administration.

Mme la DASEN précise qu'elle est attentive aux besoins des élèves.

Il est Ă©galement rappelĂ© un diffĂ©rentiel pour le fonctionnement de Château Chinon : 106,5heures au lieu de 110heures. Mme la DASEN fait remonter au Rectorat.

Dispositif Relais au collège des Loges, 18 heures attribuées plus 8 heures pour le projet en fin d'année.

Pour la situation du Collège des Loges, Mme la DASEN Ă©voque que c'est un problème d'organisation interne ; elle ne comprend pas le diffĂ©rentiel de 30 Ă©lèves en plus par rapport aux effectifs annoncĂ©s. Elle va rĂ©Ă©tudier cette situation, car avec l'heure tardive de ce CDEN, elle ne  souhaite pas reprendre tous les Ă©lĂ©ments.

 

 


 
 
 
 
Cliquez pour agrandir