SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
CHS CT 30/03/2017
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Présidé par Mme la Secrétaire Générale de la DSDEN.
 
Les délégués des personnels déposent deux avis :
• pour demander la présence du DASEN au CHS CT, c'est lui qui doit le présider et il n'est jamais présent...
• pour demander plus de moyens pour les Assistants de Prévention, en établissement et dans les circonscriptions, et donner une meilleure définition de leurs missions et une gestion plus organisée du traitement des fiches des registres RSST et DUER.
 
Traitement des fiches RSST :
Parce que nous pensons que la santĂ© et l’amĂ©lioration de nos conditions de travail sont des vecteurs essentiels Ă  l’épanouissement personnel, les fiches du RSST ont fait l'objet d'une Ă©tude attentive mĂŞme si une solution Ă  chaque problème n'a pas pu ĂŞtre trouvĂ©e. 

o Suite Ă  un accident de service, une enquĂŞte a Ă©tĂ© demandĂ©e. Toutefois, l'UNSA Ă©ducation ne s'est pas associĂ©e Ă  cette demande inĂ©dite. En effet, la situation de ce collège dĂ©jĂ  Ă©voquĂ©e plusieurs fois en CHSCT, place un collègue dans une position inconfortable, compte tenu de fiches RSST saisies bien avant son arrivĂ©e dans cet Ă©tablissement. Cette demande d’enquĂŞte, qui intervient après coup, risque vraisemblablement de raviver des crispations. Nous nous demandons si elle sera utile au collègue concernĂ©... 

o Université de numérique
Rappel : des ordres de mission sont arrivĂ©s dans les Ă©coles le vendredi après-midi convoquant des collègues pour une formation le mercredi suivant. De nombreux collègue n'ont eu l'info que le lundi... 
Suite à une fiche RSST déposée par l'un de nos militants, nous défendons l'idée d'un délai de prévenance minimum de 7 jours comme le précisent les articles L. 212-8 et L. 212-9 du code du travail dans leur rédaction issue de la loi n° 2000-37 du 19 janvier 2000 dite Aubry II. La SG nous répond qu'il s'agissait de circonstances exceptionnelles et que c'est à cause de l'urgence que les OM sont partis si tardivement. Il n'est pas dans les habitudes de la DSDEN de ne pas respecter ce délai. Ce que nous voulons bien entendre.

o Travaux à la DSDEN : la désamiantage génère d'importantes nuisances sonores. Un aménagement du temps de travail des agents est possible : ils peuvent quitter la DSDEN les jours où le bruit est particulièrement important. Une proposition de mise en œuvre du télétravail a été proposée à l’administration. C’est là une avancée significative qui pointe des conditions de travail évolutives, même si l’employeur se défend (pour l’instant) d’arguments liés à la sécurité des connexions numériques. Ce sujet sera étudié à nouveau en CHS CTS du rectorat compétent pour toute question en lien avec la vie à l'intérieur de la DSDEN.

o Plusieurs fiches traitent encore de comportements perturbateurs d’élèves, qui nuisent gravement à nos conditions de travail. Un nombre d’enseignants croissants se sentent déstabilisés, isolés, impuissants et épuisés. Cette problématique essentielle pour bon nombre d’entre nous, conduit à vouloir agir rapidement en termes de réponses précises à amener sur le terrain. Le prochain plan de prévention départemental, présenté à l’administration, abordera cette thématique afin de faire émerger a minima un protocole qui offre une action efficace et rapide.
 
Visite du lycée Raoul Follereau :
Une démarche intéressante a été mise en place dans l'établissement sur la prévention des risques psycho-sociaux. La synthèse de cette implication des personnels, a permis de construire sinon une charte, un guide pour prévenir et agir sur les RPS. Nous avons souligné l’intérêt de cette démarche et l’enjeu lié à nos métiers de l’éducation. Nous serons attentifs à vouloir et pouvoir mutualiser les idées qui fonctionnent au profit d’autres établissements du département, pour un mieux vivre au travail. Toutefois, nous regrettons de n'avoir pas pu davantage échanger avec les collègues de l'établissement.
 
Plan de prévention :
Deux axes principaux seront retenus, il ne s'agit pour l'instant que d'un projet. 
• promouvoir auprès des collègues le CHS CT (une plaquette a été finalisée)
• prĂ©venir les RPS : 
o mettre en place des outils pour gérer les conflits entre collègues, avec la hiérarchie.
o avoir des outils pour une meilleure prise en charge  les Ă©lèves perturbateurs
o savoir faire face Ă  l'urgence
o accompagner les collègues entrant dans le métier.

Vos délégués UNSA éducation Jacquy Christelbach, Bruno Martin, Florent Moulinet et Bruno Guého

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir