SECTION SE-Unsa de la NIEVRE - 15 RUE ALBERT MORLON - 58000 NEVERS
Tél. 03 86 61 57 64 - Fax. 03 86 57 29 03 - Por. 06 63 86 06 12 - 58@se-unsa.org

 
Audience AVS 9/03/2017
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Quelques chiffres 

Nous devons recevoir des données complémentaires…

Effectifs des AVS
en contrat CUI  Ăž 2/3 des personnels
en contrat AESH  Ăž 1/3 des personnels
quotitĂ©s Ăž nous ne pouvons pas obtenir une photographie prĂ©cise de qui fait quoi…
Seuls 14 personnels font encore de l’aide administrative.

Nombres d’élèves pris en charge : environ 500
en attente de prise en charge :  83
qui vont ĂŞtre sans prise d’ici la fin de l’annĂ©e scolaire :  aucun d’après les services, en effet, les supports poste existent dès lors toute prise en charge qui s’arrĂŞte peut ĂŞtre poursuivie par un nouveau personnel

Prolongation de contrat CUI par transformation en contrat AESH, CDI :
Nous nous étonnons de la procédure, le basculement d’un contrat CUI vers un contrat AESH est très dépendant de la date de fin de contrat. En effet, si à la date où se termine un contrat CUI la DSDEN ne dispose plus de possibilité de création de poste AESH alors cette transformation n’est plus possible et il est mis fin au contrat du collègue.

Nous trouvons cela injuste, ce basculement devait prendre en compte la manière de servir et ce n’est absolument pas le cas. Nous évoquons plusieurs situations.

RĂ©ponse de la SG : Le nombre de contrats AESH donnĂ© par le rectorat ne peut varier qu’à la marge. Non, tous les contrats CUI ne pourront pas ĂŞtre reconduits sur un support AESH. La gestion dĂ©partementale a permis de laisser ouverte cette possibilitĂ© jusque fin novembre.

Concernant la CDIsation : non, elle n’est pas automatique. Le DASEN peut refuser. Sont pris en compte la manière de servir, les besoins et la qualitĂ© de l’entretien.

M. Gien encourage les AVS CUI Ă  formuler une demande pour passer AESH avant la fin de leur contrat.

 

Frais de déplacement

Nous rapportons plusieurs situations où les collègues sont amenés à se déplacer sans remboursement, par ailleurs ils sont soumis parfois à des contrainte horaires importantes. Nous rappelons le salaire de ces personnels et nous étonnons que l’administration n’hésite pas à faire peser sur elles des contraintes aussi lourdes.

Les CUI ne peuvent y prétendre nous dénonçons cette injustice.

RĂ©ponse des services : au maximum les dĂ©placements sont rĂ©servĂ©s Ă  des personnels en contrat AESH. Les personnels CUI n’ont pas ou peu de dĂ©placements.

L’enveloppe pour les dĂ©placements ne serait pas correctement abondĂ©e : l’UNSA Ă©ducation demandera en CTA une prioritĂ© en direction des contrats AESH.

Gestion des personnels

Des soucis de paiements en début de contrat sont signalés ainsi que des retards dans la communication des feuilles de paie.

RĂ©ponse des services : mĂŞme souci que pour les enseignants, Ă  la rentrĂ©e le nombre de dossiers Ă  traiter peut engendrer quelques retards. A la rentrĂ©e 2017, les AVS devraient avoir une adresse acadĂ©mique et un NUMEN ce qui devrait faciliter les Ă©changes. Cette communication dĂ©matĂ©rialisĂ©e pourra se faire depuis le lieu de travail des AVS.

Profil des personnels recrutĂ©s : actuellement c’est la RSA socle qui ouvre droit au CUI, il n’y a plus de critère d’âge. Un dialogue s’est mis en place avec pĂ´le emploi, cependant ces contrats visent Ă  faire revenir Ă  l’emploi des personnes qui en sont Ă©loignĂ©es.

Préparation de la rentrée :

Afin de prĂ©parer au mieux la rentrĂ©e suivante, Mme Dindaud envoie aux AESH/AVS et AVS/CUI une feuille leur demandant si elles veulent poursuivre l’an prochain. Cette feuille avec signature les engage-t-elles comme un contrat ?

RĂ©ponse de Mme Dindaud : Non, c’est seulement un outil de travail afin de prĂ©parer la rentrĂ©e dans les meilleures conditions possibles. Si durant les vacances une AVS trouvait un autre travail, il n’y aurait pas rupture de contrat. Dans tous les cas, une AVS peut rompre son contrat très rapidement sans qu’on lui demande le respect des jours de prĂ©avis dans le cas oĂą elle trouverait un contrat moins prĂ©caire tant en nombre d’heure qu’en rĂ©munĂ©ration.

Maintien des quotités

Nous avons été contactés par de nombreux collègues qui s’inquiètent de la pérennité de leur quotité de travail. Nous demandons afin de permettre à ces personnels de vivre dignement que leur quotité puisse augmenter et puisse être maintenue d’une année sur l’autre.

Madame Dindaud nous prĂ©cise qu’en Ă©cole elle ne peut ĂŞtre que de 24 heures maximum et 32 dans le second degrĂ©. Le cumul d’activitĂ© est possible. Dans certaine commune, l’AVS participe aux NAP dans le cadre d’un cumul d’activitĂ©. Pour le temps de cantine, il peut faire l’objet d’un conventionnement entre mairie et DSDEN. Temps de travail maximum : 35 h pour les AESH, 44 H pour les Cui.

Dans le département le choix a été fait d’avoir des quotités de 0.6 ce qui n’est pas le cas ailleurs… Non, il n’est pas possible de garantir à un personnel le maintien d’une quotité d’une année sur l’autre. La Nièvre serait en avance sur le déploiement des AVS dans le second degré.

Formation

Nous nous Ă©tonnons que dans les formations proposĂ©es au AVS CUI ne figure pas l’option « accompagnement Ă  l’école inclusive Â» valorisante pour celles qui souhaitent poursuivre comme AESH.

RĂ©ponse des services : cela dĂ©pend des choix d’une structure privĂ©e, une rĂ©flexion va ĂŞtre entreprise sur une VAE avec le rectorat (mais la procĂ©dure semble bien compliquĂ©e…).

GT AVS 

Nous nous fĂ©licitons de la tenue de cette audience. Ne serait-il pas possible d’officialiser ce type de rendez-vous sous la forme d’un groupe de travail suivi des AVS ?

RĂ©ponse de la SG : un GT impliquerait un droit de regard sur l’affectation des personnels, ce Ă  quoi les services ne sont pas prĂŞts Ă  nous associer.

Nous estimons tout de même avancer quelque peu, nous avons rappelé que le SE UNSA estimait insuffisant l’attribution de seulement ½ poste pour assurer le suivi de ces personnels. A la rentrée 2017, un poste complet sera dévolu au suivi des AVS dans notre département.

Nous continuerons à demander la tenue d’un GT départemental suivi de la gestion des AVS.

Vos délégués SE UNSA Patricia Siméon et Bruno Guého

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir