SECTION SE-Unsa du MORBIHAN - CITE ALLENDE - BOITE 42 - 12 RUE COLBERT - 56100 LORIENT
Tél. 09 64 13 14 95 - Por. 06 89 89 13 41 - 56@se-unsa.org

 
Carte scolaire 2nd degrĂ© : contrastĂ©e !
Article publié le jeudi 14 mars 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Pour la rentrée 2013, la dotation de 3764 postes change évidemment la donne par rapport aux 4800 suppressions subies en 2012. Pour autant, la situation apparait très disparate.

Entre académie bien sûr : certaines faisant l’objet de dotations négatives et devant affronter la prochaine rentrée avec, de nouveau, des retraits d’emplois. Entre niveaux d’enseignements ensuite : les choix opérées dans les académies étant divers.
Au final, une rentrée 2013 avec les premiers moyens supplémentaires mais qui ne permettra pas de réparer 5 ans de destruction d’emplois. Plus encore, dans certaines académies ou établissements, la rentrée 2013 pourra être une rentrée difficile. Le SE-Unsa sera alors aux côtés des collègues et des établissements.

Le dĂ©tail est visible en cliquant sur les vignettes ci-dessous :

Collèges

Lycées Généraux et Technologiques

Lycées Professionnels Moyens de remplacement

Les collèges bĂ©nĂ©ficieront de 46% des crĂ©ations de postes annoncĂ©es pour la rentrĂ©e. C’est sur ce niveau que le maximum des moyens a Ă©tĂ© concentrĂ©. La très grande majoritĂ© des acadĂ©mies consacreront des moyens aux collèges et pour certaines dans des proportions importantes : 100% des 24 nouveaux postes Ă  Amiens, 68% des 206 nouveaux Ă  OrlĂ©ans-Tours, de 40 Ă  50% Ă  Nantes, Montpellier, CrĂ©teil, Versailles, Toulouse.
A Reims et Besançon, les collèges absorbent même la totalité des nouveaux postes et bénéficient de redéploiements supplémentaires venus des lycées et LP.

Les lycĂ©es gĂ©nĂ©raux et technologiques reprĂ©sentent 22% des crĂ©ations. Les 2/3 des acadĂ©mies affichent des crĂ©ations mais des situations restent très contrastĂ©es. La majoritĂ© des postes est ainsi consacrĂ©e aux lycĂ©es dans les acadĂ©mies de Clermont Ferrand, Dijon, Nantes. Mais certaines acadĂ©mies restent en nĂ©gatif, essentiellement pour permettre des reploiements vers les autres niveaux (Besançon, Reims, Rouen).

13% des crĂ©ations se feront dans les lycĂ©es professionnels. La majoritĂ© des acadĂ©mies crĂ©ent des postes.  Rennes, Dijon et Besançon, cependant, en suppriment (en raison de redĂ©ploiements vers les autres niveaux).
Dans l’acadĂ©mie de Lille  qui a connu de vĂ©ritables saignĂ©es ces dernières annĂ©es, les LP bĂ©nĂ©ficient de 69% du total des crĂ©ations. A Strasbourg et Poitiers, la presque moitiĂ© des crĂ©ations de la rentrĂ©e 2013 sera consacrĂ©e aux lycĂ©es professionnels.

On assiste Ă  un renforcement national des moyens de remplacement. Après, des annĂ©es de baisse des effectifs, plusieurs acadĂ©mies profitent du bol d’air pour augmenter leur potentiel de remplacement. Les autres maintiennent leurs effectifs de TZR.
14% des postes créés à cette rentrée seront donc des postes de TZR.
Certains académies y consacrent même l’essentiel de leurs nouveaux moyens (44% des postes créés à Bordeaux, 43% à Caen, 27 % à Créteil) preuve de la situation très difficile dans laquelle les académies se trouvaient.

 
 
 
 
ALC