SECTION SE-Unsa du MORBIHAN - CITE ALLENDE - BOITE 42 - 12 RUE COLBERT - 56100 LORIENT
Tél. 09 64 13 14 95 - Por. 06 89 89 13 41 - 56@se-unsa.org

 
Covid-19 : impact sur les concours de recrutement
Article publié le mardi 24 mars 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le 17 mars 2020, un arrêté officiel a été pris concernant la tenue des concours de recrutement des métiers de l’enseignement dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19.

Il stipule que « la tenue des concours et examens nationaux de l'enseignement public et privé et des épreuves concourant au recrutement, à l'avancement et à la promotion des fonctionnaires et magistrats est suspendue […] jusqu'au 5 avril 2020. Ils peuvent être tenus à distance lorsque la nature des épreuves et les conditions de leur organisation le permettent ».

Le ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse s’est montré très clair puisqu’il a affirmé que tous les concours se tiendront et a insisté sur le fait qu’ils étaient reportés et non annulés.
 

Et après le 5 Avril ?

La situation virologique sur notre territoire est très évolutive et requière de l’adaptabilité. À ce jour, on ne peut pas prédire l’évolution de l’épidémie comme le rappelle régulièrement le Directeur général de la santé.
Ainsi donc, Jean-Michel Blanquer a déclaré qu’il y aurait une évaluation de la situation dans trois semaines et que des décisions seraient alors prises quant à une éventuelle prolongation de ces reports.
Une autre voie a également été évoquée : celle de l’adaptabilité des modalités de passtion, dont le premier exemple pourrait être les épreuves d'admission du concours PsyEN.

Dans tous les cas, les candidats seront informés de façon officielle sur une page dédiée.
La priorité affichée de notre ministère est bien de ralentir la propagation du virus dans la population.
 

L’avis du SE-Unsa

Pour le SE-Unsa, la tenue des examens et des concours ne peut se faire que si toutes les conditions de sécurité sanitaire sont réunies. Préserver la santé des candidats et des personnels concernés par la tenue de ces épreuves a toujours été, est et restera la priorité.

 

 
 
 
 
ALC