SECTION SE-Unsa du MORBIHAN - CITE ALLENDE - BOITE 42 - 12 RUE COLBERT - 56100 LORIENT
Tél. 09 64 13 14 95 - Por. 06 89 89 13 41 - 56@se-unsa.org

 
TZR : le regard du ministère
Article publié le samedi 9 février 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les TZR représentent près de 8% des enseignants du second degré. Une note de la DEPP vient apporter un éclairage sur ces 28 500 collègues.

Premier constat : les TZR sont plutôt de jeunes collègues. Les trois quarts des collègues nommés TZR ont moins de 5 ans d’ancienneté. Près de 38% des néo-titulaires sont affectés sur une ZR. Ce chiffre monte à 48% concernant les certifiés contre 20% des agrégés et 15% des PLP.

Bien sĂ»r, cette proportion varie selon les disciplines. Elle est très Ă©levĂ©e en Physique-Chimie (autour de 60%), SVT et Musique. Elle est beaucoup plus faible en Technologie (15%), Arts Plastiques (18%) et MathĂ©matiques (28%).

En moyenne, les TZR restent 3 ans en zone de remplacement avant d’être affectés sur poste fixe. Au mouvement 2011, près de 70% des TZR ont participé au mouvement intra et 40% ont obtenu une mutation dont les ¾ pour un poste fixe.

Depuis 6 ans, la part des TZR ne cesse de diminuer. Elle est passée de 9,8% en 2007/2008 à 8% l’an dernier. Parmi les disciplines générales, seule la Physique-Chimie voit ce chiffre augmenter. A l’inverse, en EPS, éducation musicale, technologie, arts plastiques, langues (sauf anglais), philosophie, la baisse est encore plus forte. En mathématiques, la part des TZR est inférieure à 5% des effectifs, d’où les difficultés de remplacement que l’on connaît dans cette discipline.
Côté LP, on est généralement autour de 10% dans les disciplines de production mais moins de 4% dans les services.

Environ la moitié des TZR sont affectés totalement ou partiellement sur des postes à l’année. Les 2/3 des effectifs contribuent aux remplacements de courte ou moyenne durée.

La note de la DEPP apporte une confirmation statistique au ressenti de nombreux collègues. Toutefois, elle ne s’intéresse pas au point le plus problématique : les conditions de service des TZR.

Pour le SE-Unsa, le remplacement est une mission trop importante pour servir de variable d’ajustement. Les personnels qui l’assurent ont droit, comme tous les autres, à des conditions de travail décentes et respectueuses.

 

La note de la DEPP

 
 
 
 
ALC