SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Rentrée du 11 mai : suis-je personne à risque
Article publié le dimanche 3 mai 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Les personnes dites à risques de développer une forme grave de la maladie sont :

- les assurées enceintes dans leur 3e trimestre de grossesse

- les assurés pris en charge en affection de longue durée (ALD) au titre des pathologies suivantes :

  • accident vasculaire cérébral invalidant ;
  • insuffisances médullaires et autres cytopénies chroniques ;
  • artériopathies chroniques avec manifestations ischémiques ;
  • insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves ;
  • maladies chroniques actives du foie et cirrhoses ;
  • déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ;
  • diabète de type 1 et diabète de type 2 ;
  • formes graves des affections neurologiques et musculaires (Neuromyopathies et autres, myasthénies et autres affections neuromusculaires) ;
  • hémoglobinopathies, hémolyses chroniques constitutionnelles et acquises sévères (drépanocytose) ;
  • maladie coronaire ;
  • insuffisance respiratoire chronique grave ;
  • maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé spécialisé ;
  • mucoviscidose ;
  • néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif ;
  • paraplégie ;
  • vascularites, lupus érythémateux systémique, sclérodermie systémique ;
  • polyarthrite rhumatoïde évolutive ;
  • rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives ;
  • sclérose en plaques ;
  • spondylarthrite grave ;
  • suites de transplantation d'organe ;
  • tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique.

- les personnes vulnérables c'est-à-dire Â« Ã  risque de développer une forme grave d'infection au Covid-19 Â» dont la liste a été définie par le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus (les patients entre 50 et 70 ans doivent être surveillés de façon plus rapprochée) ; Ã¢ge modifié le 20 avril 2020 par le HSCP
  • les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée, une insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
  • les malades atteints de cirrhose au stade B au moins  ;
  • les patients aux antécédents cardiovasculaires (hypertension artérielle, antécédents d'accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque) ;
  • les diabétiques insulinodépendants ou présentant des complications secondaires à leur pathologie (micro ou macro angiopathie) ;
  • les insuffisants respiratoires chroniques sous oxygénothérapie ou asthme ou mucoviscidose ou toute pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale ;
  • Insuffisance rénale dialysée ;
  • Cancer sous traitement ;
  • les personnes avec une immunodépression :
    • médicamenteuses : chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive ;
    • infection à VIH non contrôlé avec des CD4 <200/mn ;
    • consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souche hématopoïétiques ;
    • atteint d'hémopathie maligne en cours de traitement ;

De même, suite à des publications récentes, l'obésité avec un Indice de Masse Corporelle supérieur à 30 est désormais identifiée comme facteur de risque de développer une forme grave dCovid-19. Pour calculer votre IMC = poids(en kg)/taille(en m)²

Si vous avez un doute, contactez également votre médecin.

La protection de ces personnes est un impératif qui ne pourra être atteint que par le respect de mesures de prévention strictes.

 

Chaque salarié ayant une pathologie aggravant la maladie du Covid19, ou cohabitant avec une d’entre elle, peut demander à un médecin de ville ou son médecin traitant un certificat d’isolement le conduisant à ne pas se rendre sur son lieu de travail. Dans ce cas, le salarié peut être mis en situation de télétravail ou d’Autorisation Spéciale d’Absence (pour les contractuels).

Sources : sites améli.fr, mgen.fr, hcsp.fr

 

 
 
 
 
ALC