SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
lundi 16 mars : Covid-19, fermeture des Ă©tablissements et accueil des enfants de soignants : des rĂ©ponses Ă  vos questions
Article publié le lundi 16 mars 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

(mise Ă  jour 16 mars 12h00)

Vous trouverez ci-dessous des informations concrĂštes concernant la mise en place de la fermeture des Ă©tablissements scolaires aux Ă©lĂšves.

 

RAPPEL : les seules consignes officielles en cours sont celles qui figurent sur la FAQ et sur le site du MEN ici : https://www.education.gouv.fr/coronavirus-covid-19-informations-et-recommandations-pour-les-etablissements-scolaires-et-les-274253

 

Ce sont bien ces consignes qui ont été rappelées par le DASEN qui a reçu le SE-UNSA avec toutes les organisations syndicales, lundi 16 mars à 10h.

 

Pour le DASEN, le directeur reste la cheville ouvriĂšre de l'Ă©cole car c'est lui qui connait le mieux les Ă©lĂšves et les parents d'Ă©lĂšves. Mais il n'y a rien d'injonctif.

 

Le DASEN a également expliqué que l'on partait sur la durée, a minima jusqu'aux vacances de printemps. Il est donc inutile de charger les élÚves de devoirs, il ne faut pas oublier que les parents ne sont pas des professionels de l'enseignement.

Suite Ă  la rĂ©union que le SE-UNSA a eu avec le DASEN ce matin, nous allons essayer de vous communiquer, non pas une directive officielle, mais l’état d’esprit dans lequel il faut que l’on se place pour vivre cette situation exceptionnelle qui n’a jamais eu lieu dans toute notre histoire.

Dans cette situation exceptionnelle, Ă  nous d'avoir un comportement exceptionnel, tout en limitant au maximum les risques. Il est Ă©vident que les textes rĂ©glementaires existants ne rĂ©pondront pas avec prĂ©cision aux situations que l’on va rencontrer.

Mais avec cette situation exceptionnelle oĂč la vie des gens est en jeu, doit-on se contenter des textes rĂ©glementaires ?

Ce sera Ă  vous de rĂ©pondre Ă  cette question et pour vous y aider nous allons essayer de vous faire part de l’état actuel de la situation et de la position du SE-Unsa :

 

QUEL EST LE PREMIER PROBLEME A REGLER ?

En dehors de la continuitĂ© pĂ©dagogique que certains ont commencĂ© par organiser dĂšs vendredi dernier ?

 

REPONSE : SAVOIR COMMENT ON VA ACCUEILLIR LES ENFANTS DES PERSONNELS SOIGNANTS qui n’auront trouvĂ© aucun moyen de garde ?

VoilĂ  bien un problĂšme qui va au-delĂ  de toute rĂ©glementation et c’est ce qui le rend difficile Ă  rĂ©soudre. En effet, comment pourrait-on accepter que demain une personne malade dĂ©cĂšde par manque de soins, dĂ» au fait qu’il n’y avait pas assez de personnels soignants car ils devaient rester Ă  la maison pour garder leurs enfants ?

Personne ne peut ĂȘtre insensible Ă  cette question !

 

MAIS COMMENT FAIRE ?

La premiĂšre chose Ă  faire sera donc d’évaluer le nombre d’enfants concernĂ©s et leur localisation ?

Ce sera le travail Ă  accomplir pendant ces 2 premiers jours de la semaine. VoilĂ  pourquoi il fallait au moins 1 personne dans chaque Ă©cole ce matin.

RAPPEL : il faut que les 2 parents soient personnels soignants avec justificatifs et ils doivent attester sur l’honneur qu’ils ne disposent d’aucune solution de garde.

Lorsqu’on aura dĂ©terminĂ© le nombre d’enfants concernĂ©s, il faudra rĂ©flĂ©chir au moyen de les regrouper, car il est bien sĂ»r impensable d’imaginer qu’on laissera toutes les Ă©coles ouvertes pour accueillir quelques enfants ici ou lĂ . (TRAVAIL DES IEN)

Pour faire ces regroupements il va falloir également la coopération des communes concernées car il est évident que les horaires des personnels soignants sont décalés par rapport aux horaires scolaires et qu'un péri-scolaire sera indispensable. (TRAVAIL DES IEN en lien avec les directeurs et les municipalités)

Il n’est pas nĂ©cessaire qu’il y ait beaucoup de monde dans les Ă©coles (Ă  dĂ©terminer en fonction du nombre d’enfants) et que ce soit toujours les mĂȘmes enseignants volontaires (rotation Ă  organiser en fonction du nombre de volontaires avec les IEN et/ou les directeurs des Ă©coles concernĂ©es).

Si vous ĂȘtes volontaires faites vous connaĂźtre auprĂšs de votre directeur qui fera le lien avec l'IEN pour vous faire connaĂźtre.

Ce n’est qu’aprĂšs avoir organisĂ© cette question essentielle qu’on pourra se recentrer sur l’autre prioritĂ©, Ă  savoir la continuitĂ© pĂ©dagogique.

 

POUR LES AUTRES ECOLES N’ACCUEILLANT PAS D’ENFANT :

Seul le problĂšme de la continuitĂ© pĂ©dagogique est Ă  organiser avec 2 situations : soit les parents disposent d’internet et dans ce cas vous avez dĂ©jĂ  de nombreuses informations, soit les familles ne disposent pas d’internet et il faut trouver une solution pour que ces familles aient accĂšs Ă  la continuitĂ© pĂ©dagogique.

COMMENT FAIRE AVEC LES FAMILLES QUI N’ONT PAS INTERNET ?

On peut imaginer par exemple qu’un lieu soit choisi pour que les parents concernĂ©s puissent venir rĂ©cupĂ©rer des photocopies Ă  une heure donnĂ©e qui peut ĂȘtre en dehors des heures d’école. LĂ  aussi un roulement pourra ĂȘtre organisĂ©. L’important est d’assurer cette continuitĂ© EN LIMITANT UN MAXIMUM LE NOMBRE DE PERSONNES QUI SE DEPLACENT.

Ici on peut aussi imaginer que les associations de parents d’élĂšves ou mĂȘme que certains parents qui disposent d’une imprimante, impriment pour les autres. Votre rĂŽle se limite Ă  s’assurer que ce sera fait.

Voila pourquoi d’autres situations peuvent ĂȘtre imaginĂ©es en fonction du contexte local. Pour en savoir plus sur la continuitĂ© pĂ©dagogique, voir la rubrique "Qu'est-ce que la continiutĂ© pĂ©dagogique ?" ci-dessous mais aussi notre article dĂ©diĂ© : ContinuitĂ© pĂ©dagogique : quelques conseils et ressources

 

 

Voici quelques rĂ©ponses aux questions que vous nous avez posĂ©es durant le week end. 

Les questions que vous vous posez sont certainement encore nombreuses : le SE-UNSA reste présent pour vous répondre en cette période particuliÚrement difficile. N'hésitez pas à nous contacter par téléphone (03.29.45.16.35), mail (55@se-unsa.org) ou par SMS (06.07.29.25.59).

Les écoles, collÚges et lycées sont-ils fermés pour tous ?

NON. Les collÚges et lycées sont fermés aux élÚves (hors accueil spécial pour les enfants des soignants) mais pas aux personnels. Il ne s'agit pas d'une fermeture administrative.

 

Est-ce que je suis obligé·e d'aller travailler dans mon établissement ?

NON. Si les enseignants doivent assurer la continuitĂ© Ă©ducative, ils n'ont plus aucune obligation de se rendre dans leur Ă©cole, collĂšge ou lycĂ©e Ă  partir du lundi 16 mars.

Extrait de la FAQ du MinistĂšre de l’Education nationale et de la Jeunesse  : "Seuls devront ĂȘtre prĂ©sents, dans toute la mesure du possible et sur la base du volontariat, les personnels dont la prĂ©sence est strictement nĂ©cessaire en vue d’assurer la mise en place de la continuitĂ© administrative et pĂ©dagogique, le lien avec les familles et les Ă©lĂšves, l’accueil des enfants des personnels de santĂ© sans solution alternative de gardeainsi que les personnels en charge de la salubritĂ© et de la sĂ©curitĂ© des Ă©tablissementsLes autres personnels ainsi que les personnels fragiles au regard de l’épidĂ©mie (liste disponible sur le site du gouvernementdoivent ĂȘtre invitĂ©s Ă  rester Ă  leur domicile et donc Ă  tĂ©lĂ©-travailler, dans la mesure du possible. A dĂ©faut ils bĂ©nĂ©ficient d’une autorisation spĂ©ciale d’absence."

Aucun chef d'établissement ou IEN ne peut contraindre un personnel, quel qu'il soit, de se rendre dans son école, son collÚge ou son lycée.

En revanche un appel Ă  volontariat est organisĂ© dans chaque Ă©cole, collĂšge ou lycĂ©e pour prendre en charge les Ă©lĂšves dont les parents sont soignants. 

Les instances des Ă©coles (conseil des maĂźtres, Ă©quipe Ă©ducative,ESS, ...) et Ă©tablissements du 2nd degrĂ© ne se rĂ©unissent plus, sauf en visio-confĂ©rence. Les animations pĂ©dagogiques et autres formations sont reportĂ©es.

Les enseignants sont toujours autorisés à venir travailler dans leur école ou établissement s'ils le souhaitent ou si c'est nécessaire pour eux pour des raisons matérielles (connection internet etc...)

 

Qu'est-ce que la continuité pédagogique ?

C'est le fait de continuer Ă  faire travailler les Ă©lĂšves Ă  distance.

Les enseignants utilisent généralement les modalités de communication habituelles pour transmettre le travail aux élÚves : ENT, pronote, ma classe à la maison, etc...

Il existe des ressources toutes prĂȘtes faites par le CNED.

Il s'agit plutÎt de faire réviser des notions et méthodes de travail plutÎt que d'aborder de nouvelles parties des programmes.

Sur son blog pédago "Ecole de demain", le SE-Unsa vous propose de nombreux outils mutualisés, y compris pour les maternelles :

https://ecolededemain.wordpress.com/2020/03/08/ressources-et-idees-pour-assurer-la-continuite-pedagogique/

 

La continuité pédagogique est-elle obligatoire ?

OUI. C'est uniquement l'accueil des Ă©lĂšves qui est interdit. L'enseignement n'est pas suspendu.

 

Attention : Le DASEN a bien rappelĂ© qu'il s'agissait du fonctionnement pour ce lundi 16 mars : la situation est tellement Ă©volutive que les choses peuvent ĂȘtre amenĂ©es Ă  changer trĂšs rapidement. Il a bien stipulĂ© que l'on avançait jour aprĂšs jour.

 

Pour toutes informations complĂ©mentaires, consultez aussi la foire aux questions sur le site du ministĂšre ou dans le document en piĂšce jointe ci dessous.


 
 
 
 
ALC