SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Ajustements passéistes pour les mathématiques
Article publié le jeudi 6 septembre 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Concernant les cycles 2 et 3, les ajustements pour les mathématiques se situent dans la continuité des programmes précédents et ne changent rien fondamentalement.

Pour illustrer, voici quelques-unes des modifications

â–șUne insistance sur la manipulation, bienvenue mĂȘme s’il faudrait plutĂŽt prĂ©voir des documents d’accompagnement permettant de bien saisir oĂč elle peut se placer dans une sĂ©quence, comment elle peut aider les Ă©lĂšves Ă  s’approprier un concept, son utilisation pour renforcer ou soutenir un apprentissage


â–ș« L’acquisition d’automatismes procĂ©duraux et la mĂ©morisation progressive de rĂ©sultats ». LĂ  encore rien de trĂšs nouveau mais si ces automatismes sont bien nĂ©cessaires et importants, il faut ĂȘtre vigilant Ă  ne pas les installer trop tĂŽt sans sens ni penser qu’ils suffisent pour mener Ă  bien les activitĂ©s mathĂ©matiques.

â–șL’institutionnalisation des savoirs dans "un cahier de leçon", qui permet d’ĂȘtre raccord avec les recommandations ministĂ©rielles. Ceci n’est une nouveautĂ© pour aucun enseignant


â–șL’étude des quatre opĂ©rations. La formulation est un peu plus explicite que prĂ©cĂ©demment. Auparavant on avait : “Les quatre opĂ©rations (addition, soustraction, multiplication, division) sont Ă©tudiĂ©es Ă  partir de problĂšmes qui contribuent Ă  leur donner du sens, en particulier des problĂšmes portant sur des grandeurs ou sur leurs mesures.” Maintenant on a : “L’étude des quatre opĂ©rations (addition, soustraction, multiplication, division) commence dĂšs le dĂ©but du cycle Ă  partir de problĂšmes qui contribuent Ă  leur donner du sens, en particulier des problĂšmes portant sur des grandeurs ou sur leurs mesures.” Une prĂ©cision tout Ă  fait anecdotique quand on sait que le sens des 4 opĂ©rations est dĂ©jĂ  engagĂ© au cours du cycle 1 !

â–șL'acquisition d'automatismes est favorisĂ©e par la mise en place "d'activitĂ©s rituelles".

Autrement dit, la rĂ©solution de problĂšme, c'est simple : on apprend par cƓur des mĂ©thodes et on procĂšde "par analogie". C'est donc une affaire de dressage ! Étrange vision de l'activitĂ© mathĂ©matique... Pour le plaisir d'en faire, on repassera. On peut s’étonner de la disparition des pratiques d'investigation mais aussi des compĂ©tences de communication Ă©crites et orales pourtant Ă  travailler car elles ne sont pas innĂ©es !

Dans les détails des cinq thÚmes, il y a finalement beaucoup de copié-collé de la version antérieure.

Apparait cependant une distinction entre connaissances et compétences... sur laquelle, il y aurait beaucoup à dire : par exemple, dans les connaissances, on trouve "Somme, différence, produit, quotient de deux nombres....". Question : l'élÚve apprend quoi ? Une définition ? Laquelle ?

Dans les compétences, on trouve "Associer à des objets des ordres de grandeur..."

Les programmes de cycle 4 comportent des modifications plus importantes dans la forme et dans les précisions sur les contenus enseignés :

â–șDĂšs le deuxiĂšme paragraphe, on parle de structuration du programme en cinq thĂšmes. On ne fait donc plus rĂ©fĂ©rence aux cinq domaines du socle. Suit un pensum sur la rĂ©solution de problĂšmes... qui parait trĂšs contestable : par exemple on doit "s'y engager sans s'Ă©garer"... en disposant d'automatismes (en gras dans le texte) dont une liste est fournie.

L'avis du SE-Unsa

 Au final, les rĂ©dacteurs semblent avoir une conception passĂ©iste de l'enseignement des mathĂ©matiques... Beaucoup d'apprentissages par cƓur et le tour est joué  Dans les 3 cycles, les repĂšres indicatifs de progressivitĂ© disparaissent. Ils seront remplacĂ©s par des repĂšres annuels dont la publication Ă©tait annoncĂ©e pour l’étĂ©. Pour le moment, les seuls repĂšres annuels connus sont ceux utilisĂ©s dans les formations CP12 :  ils sont de l’avis gĂ©nĂ©ral inatteignables par la majoritĂ© des Ă©lĂšves.

La difficulté scolaire a de beaux jours devant elle


 
 
 
 
ALC