SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Groupe de travail sur le temps partiel
Article publié le vendredi 2 février 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le DASEN nous a d'ores et déjà fait savoir que tous les temps partiels ne seraient pas accordés à la rentrée 2018 afin de limiter le recours aux contractuels.

En effet, le département de la Meuse sera à nouveau déficitaire en enseignants à la rentrée malgré une augmentation du nombre de stagiaires.

Or, le DASEN a rappelĂ© que pour l'annĂ©e scolaire 2017-2018, le nombre de  temps partiels attribuĂ© Ă©quivaut Ă  36 postes. (Les 15 demandes refusĂ©es ont permis "d'Ă©conomiser" 4 postes).

A ces 36 postes, il faut ajouter 5 postes dus au cumul des compléments de services engendrés par l'attribution de ces temps partiels (c'est à dire que certains collègues exerçant sur postes fractionnés, ont un exercice à 95% par exemple. Il y a donc 5% de perdu pour l'administration.) Sur ce dernier point, le SE-UNSA rappelle que cette situation est essentiellement due à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Un certain nombre d'écoles repassant très certainement à 4 jours à la rentrée, le nombre de postes nécessaire pour compléter ces exercices devraient donc automatiquement diminuer.

Les demandes de temps partiel sur autorisation seront étudiées en fonction des critères suivants (classé par ordre de priorité) :

1-Les situations mĂ©dicales ou  raison de santĂ©  avec un avis de la mĂ©decine de prĂ©vention

2-Les situations professionnelles avec un avis Ă©mis par l'IEN

3-Les situations sociales : un dossier sera constitué et un avis sera émis par l'assistante sociale

4-Les situations familiales: les critères suivants seront retenus dans cet ordre:

- l'âge des enfants  : ne seront pris en compte que les enfants de moins de 11ans;

 - la situation familiale (parent  isolĂ©)

-  le nombre d'enfants

Remarque : à situation équivalente, les nouvelles demandes seront prioritaires par rapport à des collègues ayant déjà bénéficié d'un temps partiel.

En outre l'administration se garde la possibilité de proposer une quotité de temps partiel inférieur à celle demandée.

 

Concernant les temps partiels de droit :

Ils seront accordés, mais comme pour les temps partiels sur autorisation, les quotités attribuées pourront être différentes de celles demandées.

 

Le SE-UNSA a demandé que les collègues soient interrogés en amont de la CAPD de leur positionnement en fonction d'un éventuel refus de la quotité demandée.

 

Il est Ă  noter que le 80% hebdomadaire (pour les temps partiels de droit) ne semble par remis en cause pour la rentrĂ©e prochaine. Le SE-UNSA ne peut que se satisfaire de cette situation. En effet, c'est grâce aux propositions du SE-UNSA que les 80% hebdomadaires ont Ă©tĂ© de nouveau attribuĂ©s en Meuse.

Cependant la suppression de la possibilité de travailler à temps partiel pour tous est, pour le SE-UNSA, quelque chose d'inacceptable. Ce sont les conditions de travail et de vie personnelle de très nombreux collègues qui vont ainsi être impactées. A l'heure où l'on parle de prévention des risques psycho-sociaux, on ne peut que dénoncer ce manque de considération des choix de vie de nos collègues.

 

 
 
 
 
ALC