SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Contrats aidés : une rentrée sous tension !
Article publié le jeudi 7 septembre 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Une rentrée sous tension... déjà... 

Les annonces ministérielles de ces derniers jours sur les contrats aidés ne sont pas rassurantes. Si l’on peut se satisfaire de la mise en application de la transformation sur 5 ans des contrats aidés « accompagnement handicap Â» en AESH, la réduction drastique globale est génératrice de légitimes inquiétudes.

En effet, les conséquences sur l’aide administrative principalement mais aussi sur les contrats aidés en établissements (vie de l’élève), se font sentir rapidement. D’autant plus que la circulaire du 31 juillet 2017 (en PJ) conforte la disparition de l’aide administrative en fixant la priorité sur l’accompagnement du handicap.

De plus, selon les propos de JM Blanquer, l’aide administrative devra être prise en charge par les collectivités.

Lire notre article  (clic) : Contrats aidés, l'incertitude grandit !

Deux aspects nous inquiètent:

1/ Celui des personnels concernés directement :

Même si nous avons dénoncé ces contrats souvent précaires, cela permettait de faire revenir sur le marché de l’emploi des personnes tenues à l’écart par des difficultés de la vie ou de l’économie.

Au SE-Unsa, nous défendons donc que toute personne voyant son contrat non renouvelé mais n’étant pas en fin de droit, se voit proposer un autre contrat. Nous leur proposons donc un modèle de courrier à envoyer à l'IA (en PJ). 

Nous rappelons que la question de la formation des agents en contrats aidés vers l’accès à l’emploi et une meilleure insertion professionnelle reste primordiale.

2/ Celui des apports au système éducatif et aux élèves :

-      S’agissant de l’aide administrative : porteur des évolutions nécessaires de la direction et du fonctionnement de l’école, nous ne pouvons pas laisser faire sans rappeler la nécessité de cette aide administrative qui avait été actée dans le protocole sur la direction d’école en 2006 que nous avons signé.

-   S’agissant de l’accompagnement du handicap : nous défendons l’égalité d’accès à l’enseignement aux élèves porteurs de handicap. Nous revendiquons que tout élève ayant une notification MDPH stipulant la nécessité d’un AESH puisse en bénéficier.

-    S’agissant des autres contrats aidés (intervenant en établissement) : nous revendiquons leur utilité (présence d’adultes supplémentaires, participation au fonctionnement de la vie scolaire, etc.)

Les contrats aidés ne concernent pas que l’Ecole. En outre, certains sont employés par les collectivités locales, avec des impacts directs sur l’école et les élèves (périscolaires, TAP, cantine, etc.). Nous envisageons donc de travailler en lien avec notre fédération et notre union sur ce dossier.

Pour le SE-Unsa, l’école inclusive est une priorité, et l’accompagnement est un des éléments indispensable à sa réussite : alors que les besoins en accompagnement ne cessent de croître, comment tenir cette promesse avec une telle baisse des contrats aidés et une si faible augmentation du plafond d’emploi des AESH ? En plus de la poursuite du plan de pérennisation, nous demandons une augmentation significative des recrutements d’AESH.

Concernant l'aide administrative, pour nous, SE-Unsa, cette mission a toujours été la variable d’ajustement de la politique d’emploi aidé. Cette disparition va contribuer à la dégradation des conditions de travail des directeurs. Le SE-Unsa réclame le maintien de l’existant et la création à terme d’un secrétariat pérenne. Dans les endroits où cela est nécessaire, le SE-Unsa accompagnera les collègues dans leurs actions.

 

Proposition d'actions : 

Pour l’aide administrative : 

-        une signature mail à destination des directeurs « sans aide administrative, j’ferai quand j’pourrai Â» : disponible en PJ de cet article

-        un modèle de lettre pour les directeurs, à adresser au DASEN (en PJ)

Pour l’accompagnement des élèves en situation de handicap avec notification MDPH :

Le SE-Unsa appelle les collègues qui attendent l'arrivée d'un accompagnant à interpeller le président de la République en signant notre pétition (clic) .

 

→ autres actions possibles : au choix, à adapter en fonction de ce qui se passe dans votre école, établissement:

 

-    Recours au registre SST et saisine du CHS-CT (nous contacter);

-       Boycott de certaines réunions (réunion de directeurs sur temps perso par exemple);

-       Echanger sur ce point lors des conseils d’école, en CA;

-   Prise de contacts avec des partenaires (associations, parents, etc.)


   lettre-type-contrats-aidà  
(23 ko)
   courrier directeur/trice   
(23 ko)
   signature-mail-direction   
(61.5 ko)
 
 
 
 
ALC