SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Rythmes scolaires : le CDEN a tranch√© !
Article publié le samedi 15 juin 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le Conseil Départemental de l'Education Nationale s'est réuni le 14 juin pour étudier le règlement départemental et arrêter les horaires des écoles qui passent à la semaine de quatre jours et demi à la rentrée 2013.

Vous pouvez lire la déclaration préliminaire de l'UNSA Education qui est à télécharger en bas de cette page.

Après les déclarations de l'UNSA Education, de la FCPE, du Sgen-CFDT et de la FSU, la DASEN (Directrice Académique) a rappelé que la réforme avait pour but de respecter les rythmes naturels d'apprentissage des élèves.

La DASEN présente le contexte global dans le département :

En Meuse 118 communes ont demandé le report à 2014. Il y aura donc 15 communes qui passeront en 2013, soit 29 écoles et environ 3500 élèves.

Trois collectivités ont demandé des dérogations :

1) Euville : allongement de deux journées à 6 heures. La demande est jugée conforme au regard des garanties apportées par le PEDT (Projet Educatif Territorial). Elle est acceptée.

2) La Codecom Centre Argonne : une journée à 6 heures sur chacun des sites. Cette demande est également conforme et acceptée.

3) La ville de verdun demande une double d√©rogation : cours le samedi matin et deux journ√©es √† 6 heures. La demande est rejet√©e (lire notre article  sp√©cial ici : http://sections.se-unsa.org/55/spip.php?article330&var_mode=calcul)

La ville de Commercy, qui ne demande pas de dérogation, a communiqué son PEDT à l'Education Nationale.

La ville de Bar-le-Duc expérimentera la semaine de quatre jours et demi en 2013 sur deux écoles : Bugnon maternelle et élementaire.

Le règlement intérieur et les horaires des écoles ont été adoptés à l'unanimité par le CDEN. Vous pouvez télécharger le récapitulatif des écoles qui passent à quatre jours et demi et leurs horaires en bas de cette page. (sauf Bar le Duc qui est en expérimentation)

Quelques autres sujets de discussion :

- Gérard Fillon, président des maires de Meuse, a fait part de l'inquiétude au niveau national des élus sur le financement de la réforme. Il met en avant un paradoxe : les CAF ne participeraient au financement des TAP que si ceux-ci sont payants... Le dossier évolue en permanence.

- Le conseil g√©n√©ral a pr√©sent√© l'impact de la r√©forme sur les transports scolaires : co√Ľt suppl√©mentaire de 27.000 ‚ā¨ en 2013 et d'au minimum 400.000 ‚ā¨ en 2014 (NB : budget actuel de 12 millions d'euros pour les transports scolaires). Le pr√©sident NAMY annonce √©galement que la gratuit√© des transports scolaires risque d'√™tre remise en cause dans les ann√©es qui viennent. Non pas par volont√© (le CG veut garder la gratuit√© si c'est possible), mais par contrainte financi√®re.

- Les transports scolaires ne feront qu'une seule rotation. C'est √† dire qu'il n'y aura pas un ramassage apr√®s les cours et un deuxi√®me apr√®s les TAP. R√©gine TROMPETTE, maire de Fresnes en Wo√ęvre, fait remarquer que c'est la ruralit√© qui va devoir payer. En effet, avec une seule rotation, les √©l√®ves qui n'habitent pas sur place seront oblig√©s de rester aux TAP, ce qui repr√©sentera un co√Ľt consid√©rable. Qui va payer ? Les collectivit√©s (le peuvent-elles) ou les parents ?


   d√©cla pr√©liminaire   
(42.4 ko)
   horaires √©coles   
(880.5 ko)
 
 
 
 
ALC