SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Rythmes scolaires : le CDEN a tranchĂ© !
Article publié le samedi 15 juin 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le Conseil Départemental de l'Education Nationale s'est réuni le 14 juin pour étudier le règlement départemental et arrêter les horaires des écoles qui passent à la semaine de quatre jours et demi à la rentrée 2013.

Vous pouvez lire la déclaration préliminaire de l'UNSA Education qui est à télécharger en bas de cette page.

Après les déclarations de l'UNSA Education, de la FCPE, du Sgen-CFDT et de la FSU, la DASEN (Directrice Académique) a rappelé que la réforme avait pour but de respecter les rythmes naturels d'apprentissage des élèves.

La DASEN présente le contexte global dans le département :

En Meuse 118 communes ont demandé le report à 2014. Il y aura donc 15 communes qui passeront en 2013, soit 29 écoles et environ 3500 élèves.

Trois collectivités ont demandé des dérogations :

1) Euville : allongement de deux journées à 6 heures. La demande est jugée conforme au regard des garanties apportées par le PEDT (Projet Educatif Territorial). Elle est acceptée.

2) La Codecom Centre Argonne : une journée à 6 heures sur chacun des sites. Cette demande est également conforme et acceptée.

3) La ville de verdun demande une double dĂ©rogation : cours le samedi matin et deux journĂ©es Ă  6 heures. La demande est rejetĂ©e (lire notre article  spĂ©cial ici : http://sections.se-unsa.org/55/spip.php?article330&var_mode=calcul)

La ville de Commercy, qui ne demande pas de dérogation, a communiqué son PEDT à l'Education Nationale.

La ville de Bar-le-Duc expérimentera la semaine de quatre jours et demi en 2013 sur deux écoles : Bugnon maternelle et élementaire.

Le règlement intérieur et les horaires des écoles ont été adoptés à l'unanimité par le CDEN. Vous pouvez télécharger le récapitulatif des écoles qui passent à quatre jours et demi et leurs horaires en bas de cette page. (sauf Bar le Duc qui est en expérimentation)

Quelques autres sujets de discussion :

- Gérard Fillon, président des maires de Meuse, a fait part de l'inquiétude au niveau national des élus sur le financement de la réforme. Il met en avant un paradoxe : les CAF ne participeraient au financement des TAP que si ceux-ci sont payants... Le dossier évolue en permanence.

- Le conseil général a présenté l'impact de la réforme sur les transports scolaires : coût supplémentaire de 27.000 € en 2013 et d'au minimum 400.000 € en 2014 (NB : budget actuel de 12 millions d'euros pour les transports scolaires). Le président NAMY annonce également que la gratuité des transports scolaires risque d'être remise en cause dans les années qui viennent. Non pas par volonté (le CG veut garder la gratuité si c'est possible), mais par contrainte financière.

- Les transports scolaires ne feront qu'une seule rotation. C'est à dire qu'il n'y aura pas un ramassage après les cours et un deuxième après les TAP. Régine TROMPETTE, maire de Fresnes en Woëvre, fait remarquer que c'est la ruralité qui va devoir payer. En effet, avec une seule rotation, les élèves qui n'habitent pas sur place seront obligés de rester aux TAP, ce qui représentera un coût considérable. Qui va payer ? Les collectivités (le peuvent-elles) ou les parents ?


   dĂ©cla prĂ©liminaire   
(42.4 ko)
   horaires Ă©coles   
(880.5 ko)
 
 
 
 
ALC