SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Crise sanitaire - Retour Ă  un niveau 1 « amĂ©liorĂ© » : bas les masques !
Article publié le jeudi 10 mars 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les mesures d’allègement en population gĂ©nĂ©rale annoncĂ©es pour le 14 mars seront appliquĂ©es Ă  l’Ecole mais transposĂ©es avec prudence et avec des explicitations adaptĂ©es.

Donc la semaine prochaine devrait marquer la fin du port obligatoire du masque. C'est une vie "plus normale" qui devrait revenir dans nos Ă©coles. En audience lundi 7 mars avec le DASEN, ce dernier a annoncĂ© la reprise des formations. (de façon progressive pour les formations qui se dĂ©roulent sur le temps de travail et remplacĂ©es par la brigade formation continue). En effet, la prioritĂ© reste de limiter aux maximum le nombre de classes  non remplacĂ©es, donc quelques collègues remplaçant formation continue peuvent encore faire des remplacements maladie ou autre.

Ce retour à "la normale" marque également le retour des animations pédagogiques. Le DASEN s'est voulu rassurant dans la mesure où il affirme que tout ne pourra pas être "rattrapé". Toutefois, le SE-Unsa lui ademandé que des calendriers soient transmis le plus rapidement possible aux collègues pour des raisons d'organisations de leur vie personnelle. N'hésitez surtout pas à nous faire remonter les informations que vous aureiz de vos circonscriptions (55@se-unsa.org)

Aussi, dès lundi prochain, tout le territoire français repassera en niveau 1 du protocole, un niveau 1 tout de mĂŞme « amĂ©liorĂ© Â» puisque l’obligation du port du masque en intĂ©rieur sera Ă©galement supprimĂ©e.

 

Attention ! Les prĂ©fets pourront continuer Ă  prendre des mesures spĂ©cifiques pour leur territoire si nĂ©cessaire.

Port du masque :

La fin de l’obligation du port du masque en intérieur comme en extérieur, et quelle que soit l’activité, signifie bien que toute personne (personnel et élève) qui souhaiterait maintenir une protection conservera son masque. On passe d’une logique d’obligation à une logique de responsabilité.

Suite à la demande du SE-Unsa, il a été confirmé que les masques (chirurgicaux et FFP2) continueront d’être fournis aux personnels.

Brassage :

Il sera mis fin à l’obligation de non brassage, bien que toute organisation de regroupement très important sera interdite.

Distanciation :

Les mesures relatives aux réunions en distanciel, aux distances physiques selon port du masque ou pas, seront levées.

ActivitĂ©s physiques et sportives :

Aucune interdiction ni restriction ne sera maintenue.

Gestion des cas confirmés/cas contact

La levĂ©e de l’obligation du port du masque change la logique du contact tracing : sans masque, tout le monde devient cas contact.

Dès un cas déclaré, le contact tracing sera mis en place pour déterminer les isolements et les dépistages à effectuer. Le maintien en classe se fera selon les mêmes conditions qu’actuelles, avec l’autotest à J+2 et selon le statut vaccinal pour les plus de 12 ans. Les délivrances d’autotests se poursuivront donc à l’identique.

Si dans le premier degré, la totalité de la classe était déjà considérée comme cas contact et à dépister, il n’en était pas de même pour le second degré où seules les personnes ayant été en contact avec le cas positif sans protection étaient définies cas contact.

Aussi, la levée de l’obligation du port du masque devrait avoir pour conséquence une augmentation importante de cas contact à déterminer dans les collèges et lycées.

Pass vaccinal :

le ministère n’ayant pas reçu de consignes remettant en question la loi en vigueur pour les professionnels de santé ou les établissements de santé, les personnels de l’Education nationale aujourd’hui soumis à l’obligation du pass y restent soumis après le 14 mars.

Une mise à jour de la FAQ et des infographies devraient avoir lieu aujourd'hui ou demain et un lessage devrait être adressé aux personnels par le ministre.

La position du SE-Unsa

Nous apprécions bien sûr le respect et l’ordre du dialogue désormais instaurés sur la situation sanitaire (informations délivrées par les autorités de santé, échanges sur les pistes ministérielles envisagées et vigilances émises, informations aux personnels).

Cependant, nous avons attirĂ© l’attention du cabinet sur trois points :

- le port du masque doit bien être stipulé comme au choix de chacun (élève et personnel) et l’équipement des personnels par l’employeur doit se poursuivre

- le contact tracing ne doit pas devenir ingérable pour les équipes, notamment dans le second degré où la nouvelle infographie devra être très claire et explicite

- la situation très compliquée des collègues suspendus ne peut avoir pour seule réponse que la loi n’a pas changé car elle n’apporte aucune solution

 

 

 
 
 
 
 
ALC