SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Les évaluations nationales et le vécu des élèves pendant la période de confinement
Article publié le lundi 14 septembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Les évaluations nationales comprendront pour tous les niveaux scolaires des questions sur le vécu par les élèves de la période de confinement. Cet ajout interroge d’un point de vue éthique et déontologique...
 
Le matériel utilisé et le protocole de passation des évaluations nationales s’inspirent de la méthodologie des recherches expérimentales, qui vise à mettre à l’épreuve de l’expérimentation des théories, afin de les valider ou de les réfuter. Toutefois, dans le cadre d’une recherche, les parents et les participants donnent leur accord pour participer à une étude expérimentale et peuvent s’en retirer à tout moment, pour des raisons éthiques et déontologiques.
 
Cette évaluation du vécu des élèves ne reflète donc pas le protocole d’un accompagnement dans un contexte de bienveillance. Elle ressemble davantage à un examen psychologique de par la standardisation des résultats qui seront positionnés par rapport à une répartition normale réduite.
À ce niveau, le regard du clinicien ne sera pas sollicité pour interpréter certains résultats puisque les PsyEN ne sont pas associés au dispositif. Cela ressemble à la fois à un examen en pseudo-psychologie clinique et à une étude pseudo-scientifique. L’interprétation des résultats se fera apparemment uniquement en termes de pédagogie, de pilotage et non d’interprétation psychologique pour donner du sens à l’enfant, ses parents, son enseignant·e.
 
Nous pouvons donc légitimement nous interroger sur ce que ces évaluations sont réellement supposées mesurer. Ce procédé questionne également l’usage de la psychologie et du rôle du psychologue dans l’Éducation nationale.
 
 
 
 
ALC