Retour à l'article normal

SE-UNSA 54


 Par SE-UNSA 54

Les interviews du SE-UNSA : Eric Plaisance

 

Sur toutes ces questions, le sociologue de l’Education Eric Plaisance répond au SE-UNSA.

Engagé dans le Collectif « Pas de bébés à la consigne », le SE-UNSA entend faire évoluer favorablement l’accueil des 2-3 ans à l’école maternelle. La question sera débattue notamment lors de la soirée-débat du 17 novembre organisée par le Collectif (téléchargez l’invitation plus bas). Une campagne d’envoi de cartes postales (voir plus bas) à Matignon est également lancée par le Collectif à partir du 17 novembre.

A propos de l’accueil des enfants de moins de trois ans, le gouvernement en appelle au « choix des familles » dont il se veut être le garant. Mais peut-on sérieusement parler d’un « choix des familles » alors que les suppressions de postes frappent en premier lieu l’école maternelle qualifiée hier de « variable d’ajustement » ? 

Lorsque le choix est « contraint », dicté par des impératifs économiques, peut-on encore parler de « choix » ? La fréquentation précoce de l’école maternelle est-elle bénéfique pour les jeunes enfants ? Le ministère envisage des évaluations à l’école maternelle, dans quelles conditions celles-ci peuvent être utiles ? Faut-il une formation spécifique pour les professeurs d’école maternelle ?